ROCK

MIND AFFECT SORTIRA UN NOUVEAU SINGLE-CLIP LE 30 SEPTEMBRE

Le 16/09/2022

Le groupe de rock alternatif  Mind Affect annonce la sortie d'un nouveau single-clip le 30/09/2022. 
Mind affect par maud peron
MIND AFFECT - photographie Maud Péron.
Inspirés par des formations telles que Muse ou Royal Blood, les Parisiens sortaient en 2020 leur premier album,  « Emma ». Il était accompagné du clip « Pure ».

En cette année 2022, Mind Affect prépare son retour discographique avec la sortie de « Deep Marks », annoncé pour le 25/11/2022. La présence d'instruments électroniques permet au combo d'aller chercher désormais des sonorités empruntant d'avantage aux univers de Twenty One Pilots ou Coldplay.
Le 30/09/2022 Mind Affect présentera « Building Clouds ».
Ce premier extrait du futur opus pousse l’auditeur à réfléchir sur notre dépendance aux nouvelles technologies et la surexploitation des données.
Le clip, réalisé par Ninkili et écrit par Mind Affect, vise à représenter, grâce à une danse très téléguidée mais virevoltante, le fait que nous sommes de plus en plus submergés par les données.
La structure progressive du morceau symbolise cette sensation d’enclos et de surexposition aux nouvelles technologies.
Abonnez-vous pour découvrir sans faute « Building Clouds » le 30 septembre :

Mind Affect est en concert le 18/09/2022 à Versailles et le 29/09/2022 à Paris.

 

 

 

 

LUCIE SUE, Promises (single - 2022)

Le 16/09/2022

Vous connaissez peut-être déjà Lucie Sue ? Elle est la seule femme à avoir postulé pour reprendre la basse de  Lexxi Foxxx dans Steel Panther et figure parmi les dix finalistes retenus par ce groupe.
Lucie sue par taki bibelasPhotographie © Taki Bibelas
Son premier album solo est en préparation
et la Française a déjà présenté trois singles : « Lick Your Teeth », un titre rock alternatif aux faux airs de darkwave.

Le musclé « At The Race », un rien saturé, avec son clip épileptique.

Lucie Sue balaie donc un spectre musical varié, mêlant violoncelle aux instruments amplifiés.
Celle qui fut bercée par les groupes Anglais des 90’s affiche aussi une préférence pour L7, Metallica ou PJ Harvey.
Lucie Sue revient en ce mois de septembre 2022 avec un nouveau single-clip réalisé par Raphaele Germser, filmé par Stef Candé et dont le montage était confié à Sylvain Reygaerts. C'est une ballade intitulée « Promises ».
Lucie sue promises
« Sur les 365 jours de l’année, il a fallu que la sortie de Promises, qui évoque mon divorce, soit programmée précisément le jour de mon mariage. C’était le hasard total » commente l'artiste.
Côté son, « Promises » a été enregistré par Baptiste Germser (Stephan Eicher), mixé par Mako et masterisé par Blanka (Chinese Man, Savages). 
A l’exception de la batterie, confiée à Franck Armand (Clara Luciani, Rita Mitsouko), Lucie joue tous les instruments.

« L’émotion et la nostalgie qui se dégagent de ce morceau font écho à la tristesse et la colère de s’être infligé un véritable calvaire afin de respecter des engagements obsolètes. Le mariage. Tant de souffrances et de temps perdu pour faire bonne figure vis-à-vis des autres et de soi-même. Mais Promises, c’est aussi l’acceptation d’une défaite. Une déclaration d’amour-propre. La promesse de ne plus jamais s’oublier. Une ballade qui parlera à beaucoup d’entre nous » conclut Lucie Sue.
L'album est attendu pour 2023.


ANNONCE :
Lucie Sue cherche son nouveau batteur - projet rock sérieux, tournée, très bon niveau, savoir chanter est un plus, contacter Michel au bureau de l'Atabal Biarritz. (annonce ici).

TARAH WHO? et FAUL - Yay Or Nay (single - 2022)

Le 12/09/2022

Les Françaises de Tarah Who? ont eu la bonne idée de s'associer aux Espagnoles de FAUL le temps d'un single-clip ravageur intitulé « Yay or Nay ».
Tarah who faul
Des lyrics en Anglais, en Espagnol et en Allemand (et puis un mot de Français nous a-t-il semblé sur la fin ?) aussi complémentaires qu'une lettre et son timbre  pour une sorte de « Should I Stay or Should I Go »  revisité (pour l'écriture) dans une sonorité punk-rock qui peut rappeler L7 (pour la musique).

Encore une jolie collaboration pour nos expatriées qui s'étaient déjà acoquinées voici sept mois avec le duo brasilo-britannique (anglo-brésilien ?) Yur Mum.



 

MADAM fait son Rodeo

Le 10/09/2022

Surfant sur la sortie de son EP II paru au matin du printemps 2022 (notre chronique ici), MADAM a dévoilé le 09/09/2022 un nouveau clip illustrant la deuxième piste de l'opus, le morceau « Rodéo ».

Madam détaille :
« Ce clip c’est une ode aux kilomètres qu’on fait entassées dans un camion, aux matelas qu’on déplace la nuit pour dormir ensemble, aux câlins qui précèdent le moment ou l’on monte sur scène. C’est aussi un remerciement aux personnes qui travaillent avec nous. Et puis, à tous les gens qui viennent nous voir de plus en plus nombreux aux concerts, qui nous suivent, nous soutiennent, et participent chaques jours à écrire les règles du Rodeo auquel nous avons décidé de participer.  »
Madam est sur la route. Voici le détail de sa tournée :
Madam tour 1

THE CASE

Le 06/09/2022

THE CASE est un groupe de quatre musiciens de rock alternatif basé à Timisoara en Roumanie. Il revendique des influences alternatives, rock et indie.
The case band
The Case a entrepris un série de trois chansons en collaboration avec le producteur Enrico Nrec Tiberi. Il dévoilait d'abord le single « Throne » qu'il décrivait comme « un regard sur soi-même tout en essayant de trouver un sens dans un monde devenu fou. »
« Throne » suggère la méditation et une réflexion sur la vie personnelle ; ainsi, se réfère-t-il à la façon dont nous percevons les différentes étapes de la vie et l'attitude avec laquelle nous nous comportons dans les relations avec ceux qui nous entourent. Ces aspects sont vus à travers divers vices, qui peuvent servir d'exutoire émotionnel et de refuge.

Plus récemment le groupe a présenté le single-clip « Fever », un morceau intense auquel une guitare saturée un peu étouffée et un chant écorché donnent beaucoup de sensibilité.

Amateurs de rock alternatif, nous vous invitons à découvrir ce groupe, en bonne place sur la playlist Ahasverus de la semaine :

Playlist seedsLine-Up The Case :

  • Alfred Ciprian Paroș - chant, guitare
  • Adrian Istodorescu - guitare
  • Cristian Paroș - basse, clavier
  • Mihai Bele - batterie

Les Liens :


 

CLARA CHARDON : Je suis TETHA

Le 05/09/2022

Vous vous souvenez de Hālley, ce jeune groupe de rock racé qui avait présenté en 2018 un très beau double EP intitulé « In Moon We Trust / Run For My Sun »  et qui nous avait offert en supplément quelques covers très personnelles telle que cette reprise du groupe Police avant d'annoncer son split et de tirer sa révérence ?

Aujourd'hui sa chanteuse, autrice et compositrice Clara Chardon revient avec un nouveau projet et sous une nouvelle identité.
« Je suis Tetha », dit-elle. Un portrait-documentaire réalisé par Jom Josso tente de soulever le voile et de tirer un trait d'union entre le passé et l'avenir.

Présentation atypique et soignée à l'image de cette artiste aussi délicate qu'intense, qui sait apporter beaucoup de nuances à ses interprétations.
La Parisienne promet la livraison de ce premier projet solo pour le dernier trimestre 2022. Pas vraiment du rock, dit-elle, mais un aspect rock dans l'énergie.
L'EP s'appellera « Bound To Lose ». On l'attend avec autant d'envie que de curiosité.
Dscf1394 1
Photographie : Tom Josso

SERAINA TELLI en mode « Warrior ».

Le 22/08/2022

Seraina Telli a dévoilé le 09/09/2022 un nouvel extrait de son futur album solo « Simple Talk ».

Seraina telli modern warrior
Il s'agit de « Modern Warrior », dans un registre big rock, avec un chant en puissance, plus direct que ce qu'elle propose avec sa formation de métal progressif Dead Venus avec laquelle  elle a réalisé deux albums.

La Suissesse, ex-Burning Witches, avait dévoilé fin 2020  — avant même peut être que ne mûrisse l'idée de son album solo  — le single « Remember You ».

Seraina Telli sera en tournée avec le groupe italien CoreLeoni en novembre et décembre 2022. Ce « Let Live Begin Tour 2022 » auquel se joint le « Simple Talk Tour 2022 »  est essentiellement axé sur l'Allemagne et la Suisse, avec une date en Belgique et une autre en Italie. Aucun passage n'est annoncé en France à ce jour.
Seraina tour
« Simple Talk ». sera disponible en version digitale, en CD et en vinyle. Sa date de sortie nous est inconnue.

Le Lien :

HOWARD présente un nouveau clip

Le 22/08/2022

Howard présente un troisième extrait de son deuxième album, « Event Horizon » qui sortira en octobre 2022.
Le trio parisien avait déjà préparé le terrain avec deux titres : « I Hear A Sound », dévoilé en début d'année 2021, puis « Bankable Sermon », sorti le 03/06/2022.

A propos de « Bankable Sermon », Howard expliquait :
« Le Bankable Sermon c'est tout ce blabla qu'on peut nous raconter pour nous vendre n'importe quoi, n'importe quand et n'importe comment. On voulait dénoncer ces arnaques en incarnant trois arnaqueurs des temps modernes qui entraînent un type un peu paumé dans l'engrenage. Ca commence par lui faire acheter des gadgets à travers une publicité mensongère et finit en lobotomie. Dans une société où l'on est à un clic de satisfaire un caprice lié à un bonheur matériel, ce type au creux de la vague, ce n'est pas que ton voisin de palier : c'est toi comme nous dans un coup de mou. »
Cette fois Howard revient avec « Seeds Of Love », des graines d'amour portées par l'orgue Hammond qui fleurissent en ligne depuis le 16/09/2022.

Enfin notez que la billetterie est d'ores et déjà ouverte pour réserver votre place à la release-party. Une soirée qui garantit d'être mémorable puisque c'est le talentueux groupe de rock psychédélique Djiin qui vient conjuguer ses talents à ceux d'Howard en complétant l'affiche !

Howard commente :
« On a choisi d'investir l'étoile cachée qu'est le O'Sullivans Backstage By The Mill dans l'effervescence du quartier Pigalle et de partager avec honneur les manettes de la prod avec notre Angie nationale et l'équipe de Below the Sun.
Pour capter la transe stellaire, on place notre confiance en Djiin qui ouvrira la soirée.
Toute notre énergie est employée à la préparation de ce show, prenez votre ticket avant qu'il ne soit trop tard ! »

Réservez dès maintenant votre place sur ce lien.

Howard billeterie
Retrouvez Howard sur Bandcamp :

A. A. WILLIAMS : second album en octobre 2022

Le 22/08/2022

«  As The Moon Rests », le second album de A.A. Williams, sortira le 07/10/2022 via Bella Union / [PIAS] France.
A a williams
La chanteuse anglaise souligne :

« Traditionnellement, votre deuxième album est celui ou il y a le plus d'inquiétude et beaucoup d'attente. Mais je dois me forcer à créer une musique que j'aime moi, et j'ai eu plus de temps pour le faire sur ce disque. J'ai ressenti plus de confiance et de conviction. As The Moon Rests est à la fois plus lourd et plus doux, il y a plus de texture et de poids, et un ensemble de cordes. C'est Forever Blue multiplié par dix ! »
A. A. Williams a déjà présenté un premier single-clip de son futur opus. Il s'agit de «  Evaporate », seconde piste de l'album.

Tracklist :

1. Hollow Heart
2. Evaporate
3. Murmurs
4. Pristine
5. Shallow Water
6. For Nothing
7. Golden
8. The Echo
9. Alone In The Deep
10. Ruin (Let Go)
11. As The Moon Rests

A. A. Williams sera en concert :

  • le 19/11/2022 à Dunkerque – Les 4 Ecluses
  • le 20/11/2022 à Savigny Le Temple – L’empreinte
  • le 22/11/2022 à Nantes – Le Ferrailleur
  • le 23/11/2022 à Rouen – Le 106
  • le 24/11/2022 à Lyon – Hard Rock Café
  • le 25/11/2022 à Metz – L’aerogare
  • le 26/11/2022 à Strasbourg – La Laiterie

Kilfeather, Armchair Revolutionaries (2022)

Le 15/08/2022

Kilfeather est un artiste basé à San Diego, aux USA. Dans le circuit depuis 2006, il a partagé des scènes avec Wayne Kramer (MC5), Kyle Gass (Tenacious D), Danny Carey (Tool), Steven Adler (Guns N' Roses) et John 5 (Rob Zombie).
Sorti le 12/08/2022, « Armchair Revolutionaries » est son nouvel album.
Kilfeather
Sa pochette psychédélique et colorée vient compléter une discographie foisonnante (voir son Bandcamp) avec treize nouveaux titres dont certains n'atteignent pas les deux minutes.
L'approche comporte donc peu de fioritures d'une manière globale, servie par un son un peu cru mais qui reste agréable.
Le rock peut évoquer Frank Black ( « A Pale White Horse »), tandis que le punk-rock (« Bummer », « Predator »)  fait du rentre-dedans, se permettant un clin d'oeil appuyé aux Ramones (« Composite Depositor »).

Mais Kilfeather est également au clair avec ses influences blues et stoner (« Waiting To Get In », « Wands »). Il ne dédaigne pas faire la part belle aux guitares grasses (« Into The Light », « Viral Outbreak Blues »). L'ambiance peut également se faire légère (« Dwelling »), voire décalée sur fond de choeurs psychédéliques (« Human Zoo »).

Au final, en gardant une cohérence sonore, « Armchair Revolutionaries » pourra  rappeler tour à tour Frank Black ou Glenn Danzig (« Viral Outbreak Blues »), avec des virages punk et stoner bien maîtrisés, le tout dans une galette de rock aussi directe qu'elle est diversifiée. A écouter sans faute.

Les Liens :

SANDMAN, Hello Machine (Rock - 2022)

Le 13/08/2022

Jean Lou Kalinowski est de retour !
Le batteur originel de Shakin Street, compositeur particulièrement prolifique, nous a habitué à au moins deux albums par an sous son nom propre ou sous celui d'AC22. Cette fois-ci, il nous revient associé à Sandman (chant, guitare, compositions) auquel il prête ses talents de multi-instrumentiste (guitare, basse, orgue, batterie, synthétiseur, piano et samples) et de producteur. Pour être complet ajoutons que Jean-Lou signe également la pochette.
Sandman hello machine
Quant au mystérieux Sandman, porteur du projet, il compterait déjà un EP et un album. Nous ne saurions vous en dire plus à son sujet. Son nouveau produit est sorti le 23/07/2022, il s'intitule « Hello Machine » et c'est un sept pistes.
Très catchy dès l'entame, « Hello Machine » propose avec « Eyes Wide Shut », sa première plage, un rock à la voix haute et pure et à l'instrumentation raffinée. Jeff Buckley et Led Zeppelin sont les premières références qui sautent à l'esprit, tandis que « Far Away From Heaven » nous évoque plutôt l'univers d'un Paul Lisak & After The Ice. Le ton se modernise sur le percutant « Hello Machine », auquel Jean Lou imprime son tempo, et les guitares se saturent tandis que la batterie se fait encore plus pressante sur l'efficace « The Graving ».
Des influences orientales invoquent à nouveau Led Zeppelin sur « One ». La voix de Sandman est un point remarquable de l'album, elle coule avec  fluidité sur une instrumentation riche et variée. Elle sait dégager de l'intensité quand il convient (le final de « Gatha For Mankind »). L'album se conclut  sur une respiration 70's efficace avec « The Island Of Self ».
Sandman signe donc un sans faute en sept titres aux mélodies d'une grande efficacité, servis par une production qui donne à chaque instrument une belle résonance.  « Hello Machine » est agréable de bout en bout et l'on s'y glisse aussi confortablement que dans un costume taillé sur mesure. On le recommande aux amateurs de rock racé.

Tracklist :

  1. Eyes Wide Shut
  2. Far Away From Heaven
  3. Hello Machine
  4. Gatha For Mankind
  5. The Graving
  6. One
  7. The Island Of Self

Line-Up :

  • Sandman : chant, guitare, compositions
  • Jean Lou Kalinowski : guitare, basse, orgue, batterie, synthétiseur, piano, samples, production, artwork

Le Lien :

LAST TEMPTATION "FUEL FOR MY SOUL" (2022)

Le 22/05/2022

Groupe : Last Temptation
Origine: Strasbourg/Paris (FR)
Album: FUEL FOR MY SOUL (20/05/2022) - Chronique d'album
Genre: Hard Rock, Heavy, Grungy teinté de stoner.
Label :  http://http://www.goldenrobotrecords.com/
Par Dam'Aël

 

20220520 180122

 

LAST TEMPTATION : LE GROUPE

 

Evidemment, j'ai cette grande tentation de vouloir vous raconter la genèse et l'histoire de ce groupe dont la création remonte dans les années... ouais, tout dépend à quelle référence on fait allusionner. Bon, partons sur 2010. Donc Last Temptation (LT) voit le jour grâce au Strasbourgeois Peter Scheithauer  qui  a déjà bien roulé sa bosse : sideman pour des groupes aussi divers que Kiss, Megadeth, Testament, Slayer , Belladona et bien d’autres, il est également le fondateur de Stream, Killing Machine et Temple Of Brutality ... Cette formation se forge sur un line-up initial des plus impressionnants puisqu'il invite Bob Daisley (Garry Moore, Ozzy Osbourne),Winnie Appice (Black Sabbath, Dio) et Don Airey (Deep Purple, Rainbow). Malheureusement ou... comble de bonheur selon où nous orientons notre lorgnette, le projet a longtemps traîné, d’abord en raison des plannings hyper chargés de chacun et, d'autre part, Bob Daisley tient absolument à intégrer un chanteur avec des critères très précis; Il le veut inattendu, jeune et frais... mais sans acné! Reste à Peter de relever le défi lancé par Daisley. On peut l'imaginer courir jambes à son cou de métalleux vers le Festival Musica, le Festival des Artefacts, La laiterie ou le Molodoï pour trouver la perle rare. C'est par un pur hasard que le guitariste "tombe" sur des videos de HELLECTROKUTERS, un groupe parisien de hard rock qui, avec deux albums à son actif, envoie du bois qui sait réchauffer les salles les plus glaciales. Et le frontman  Butcho Vukovic dégage une vitalité rassurante et propose un chant plus que convaincant. Le tout sur une expérience de ouf puisqu'il est, entre autres, l'ancien frontman de feu Watcha, le premier groupe de Néo Metal français des années 90 bien pesées (1994-2008). Peter contacte téléphoniquement l'élu pour le job qui, croyant à une blague, se paie le luxe d'envoyer gentiment ballader le 6cordistes en mode "Va te faire pendre avec tes cordes plutôt que de me raconter des carabistouilles". Sauf que Peter ne lâche pas l'affaire et sait convaincre. Après divers échanges d’enregistrements comme démonstration de la qualité vocale de ce jeune français auprès de Bob, la réaction ne s’est pas faite attendre. Bob Daisley dit à Peter : « Voilà, c’est Ozzy qui chante juste ! », « C’est Ozzy, avec un timbre juste. ». L’affaire est pliée! Et Ozzy se lance dans la confiture de rhubarbe. Bon j'déc***.    Un premier album Last Temptation voit alors le jour le 19 septembre 2019 via earMusic.

20220520 105017

 Mais comment gérer les scènes avec un océan qui sépare les Américains des Français en période de pandémie. Il faut donc revoir le projet et faire appel dans l'hexagone, à un nouveau bassiste et un nouveau batteur respectivement Julien Rimaire  (Los Disidentes Del Sucio Motel ) et Vince Brisach (Mitch Ryder) . Peter expliquant: " la nouvelle composition facilite grandement les répétitions, les concerts au pied levé et la préparation des productions d'album".

Ce nouveau line-up ne va pas jouer les touristes en shorts de bain masqués jusqu'aux oreilles; ils vont travailler dur et à l'instar de la foudroyante multiplication virale que nous avons tous subie, le quartet va lui aussi multiplier les titres, jusqu'à une bonne quarantaine pour n'en choisir au final que 11 qui viennent plaquer de Hard Rock Old School les sillons de FUEL FOR MY SOUL, leur second opus. Cependant un nouveau changement intervient au sein de la formation, Farid Medjane (TRUST) reprennant les baguettes de Vincent, c'est donc lui que nous pourrons voir sur scène dans les prochains concerts et pour la suite de l'aventure.        

20220520 142127

 

Au cours de ce périple, le combo réussit un coup de maître en signant sur Golden Robot Records/Crusader Records complété par un contrat de management avec Doug Goldstein, lequel a assuré la gestion du groupe Guns N' Roses pendant 17 années de leur longue carrière. Privés comme tout le monde du spectacle et de la culture, ils n'auront pas pu livrer en live leur premier album mais ont malgré tout eu l'opportunité d'assurer la première partie de Dream Theater  et de présenter  en avant première LAST TEMPTATION sur la mainstage 1 du Hellfest en juin 2019, accompagnés de Steve Unger (Metal Church) et de Stet Howland qui a fait partie des groupes USA de Peter, et a été le batteur de WASP, Lita Ford ou encore Metal Church.                                    

 

LAST TEMPTATION : FUEL FOR MY SOUL

 

20220520 141858

 

En cette nouvelle période de tension internationale et de risque de pénurie énergétique, la solution est toute trouvée; carburer au FUEL FOR MY SOUL à l'indice d'octane LT 2022 qui assure une réaction exothermique d'oxydoréduction capable de réchauffer n'importe quel frileux du genre et les acolytes qui l'accompagnent. Last Temptation, les fans le savent, a pour influence  Black Sabbath, Black Label Society, Ozzy, mais aussi bien d'autres. Il s'inscrit dans un registre Old School des années 80's avec pour priorité le côté organique de la musique et de ses enregistrements; et pas question de faire de compromis sur cet aspect technique et artistique. FUEL FOR MY SOUL est une galette qui ne nous limitera pas aux 80 km/h autorisés dans un tout autre domaine; ces 11 titres savent donner la vitesse d'une écoute en chute libre jusqu'aux dernières secondes. Le quartet a généré une quarantaine de titres avant d'en sélectionner avec précision 11, jetant  les perdants au rebus. Le travail en amont est tel que l'enregistrement de ces 11 compositions a été réalisé en une seule semaine au Downtown Studio de Strasbourg; un enregistrement voulu en live et en prises intégrales de tous les instruments ainsi que la voix afin de respecter les critères rapportés plus haut. Le mixage est délégué à E.BISCAN et la masterisation est assurée par Peter lui-même. L'artwork est de nouveau réalisé par Headbang Design  (album « Throes of Joy in the jaws of defeatism » de Napalm Death, travaux pour des festivals de Stoner...) avec Antoine Defarges derrière le pinceau qui lui donne un style très graphique, une esthétique très colorée et cette dimension intemporelle. Je vous propose dès maintenant d'aller faire le plein à la pompe de Last Temptation pour un voyage chaud comme la braise.

 

EN PISTE :

1. Ashes and Fire :

Le sujet abordé dans « Ashes and Fire » est celui des personnes égocentriques et égotiques qui se prennent pour les rois du monde en utilisant le pouvoir et la violence. Explosif d'entrée de jeu, Heavy au possible, Last Temptation fait rougir les cordes de toutes origines confondues. Butcho Vukovic, le timbre écorché vif, se veut puissant dans un registre qu'il connaît très bien. Quelle est cette petite étincelle nouvelle qu'on perçoit en tendant l'oreille? La basse? La basse!!! Yes, cette basse a une sonorité toute particulière, elle est un poil plus stoner et ça m'plaît! Côté solo, nul doute qu'il s'agisse de Peter; reconnu Pit, sors de derrière les flammes STP. Cependant on remarque une variante importante: il s'y colle un côté mélodique plutôt rare chez le guitariste. A suivre... Concernant la batterie, on note une double pédale efficace sans démonstration ulcérante. Cette première piste est aussi le premier single supporté par une lyrics-vidéo diffusée en septembre dernier.

 

 

 

2. I Believe :

 Mid-tempo qui sonne et résonne, et qui rappelle l'intérêt qu'a le groupe pour le gigantesque Black Sabbath; I Believe confirme le son plus stoner de la basse qui s'associe à la guitare pour donner une atmosphère plus lourde. Le chant et le solo se tiennent un peu plus dans le registre du premier album (ceci n'engage que moi)

 

3. Stronger than fate :

Véritable déferlante de riffs, de notes et une ligne de chant qui défile à vive allure, ce titre est une machine à démonter tête et cou, à éroder tous les cartilages y compris ceux des plus jeunes métalleux; un big one en mode belliqueux, un titre version speed machine infernale dont le final appuyé par la double pédale est un mitraillage de grande envergure. Les nappes de guitare sont magistrales et pourraient faire rougir la horde de United Guitars de Ludovic Egraz. Une tuerie! Ce titre est une véritable tuerie; l'effet Kiss Hot du combo LT!

 

4. I Don't Wanna Be Your God :

Langue pendante, casquette sous le pied écorché vif, débraillé comme un pitre déluré, c'est dans cet état qu'on risque d'appréhender en sortie de Stronger Than Fate, le titre suivant "I don’t wanna be your god". Aux portes du Doom bien sale, gonflé à bloc en saturation, chargé comme un mulet en riffs bien lourds et syncopés, le sujet abordé est à prendre avec un second degré évident et une douce ironie. Mais la réflexion n'est pas bannie de toute interrogation. « ''I Don't Wanna Be Your God'', c'est Dieu qui s'adresse à l'humanité pour expliquer qu'il ne se sent plus responsable d'eux en raison de la façon alarmante dont ils se traitent les uns les autres. Il dit : « Désolé, mais j'abandonne ! » commente le guitariste Peter Scheitauer. Butcho Vukovic réussi ce tour de passe passe en rendant  moins pesant l'instrumental par des lignes de chant savamment recherchées et très mélodiques.

 

 

5. Fuel For My Soul :

Ce titre est un excellent combustible pour notre organisme et notre âme. Fortement influencé par les 70's et plus particulièrement par les britanniques Led Zeppelin dont les gimmicks et les plages de guitare ne sont pas s'en rappeler le fabuleux Whole Lola Love (Page non tournée, toujours au 1er Plan-t-); Butcho sait la jouer au plus près de l'effet voulu dans ce morceau, tant sa capacité d'interprétation est incontestable et incontestée. La basse s'est adoucie et en devient particulièrement mélodique et doucereuse. Fuel For My Soul est un des points forts de cet album qui se veut déjà d'un excellent niveau. On apprécie aussi la section rythmique solide et l'excellent travail fourni par le batteur. Le clip de cette piste est sortie le jour même de la release de l'album organisée au Hellfest Corner par Olivier Garnier de Replica Promotion le 20 mai dernier.

 

 

6. Carousel of hell :

Cette sixième piste fait aussi partie de mes préférées; très groovy, très rythmée, aux plages de guitare qui sauraient plaire à Yann Armellino et à grand nombre de 6cordistes.  Ce morceau est puissant, efficace tant par ses structures, son jeu, son inspiration et le choix des rimes du texte. La batterie sait appuyer la puissance des riffs, la mélodie du chant, par des patterns calmes ou beaucoup plus énervés en soutien inébranlable.

 

7. Free, Strong and Loud :

Pas de doute, ce morceau vous met la patate. Après une introduction très calme sur un duo guitare/basse ou basse reliée à un octaver, j'ai à peine eu le temps de me poser sur mon interrogation que les rockers décident d'allumer le feu en mode combustion Speed Metal. Groovy au possible, plus qu'efficace, très bien foutu et fédérateur au max (les politiques pourraient revoir leur copie...), Free, Strong And Loud est un concentré de Rock multi-fonction qui vaut toutes les recettes du monde, véritable exutoire qui ferait dégringoler le cours boursier de toute la pharmacopée allopathique. Encore une de mes sélections.

 

8. In The Mirror :

C'est sur cette 8ème piste que Last Temptation délivre la ballade de l'album, à la fois mélodique et mélancolique, on confirme le talent du frontman et plus particulièrement la fin vocale qu'il donne à ce titre. L'instrumental est chargé, syncopé, lourd et bruyant, frôlant les limites du noisy sur certains passages. La section est réellement massive, enfonçant le clou de la puissance du texte. 

 

9. Main Attraction :

Pour les fans de Suzy Quatro, ne vous attendez pas ici à trouver un cover de son 8ème album. Rien à voir. Mais écoutez plutôt. Les paroles de ce titre aborde le fait qu'il nous arrive à tous de penser bien agir, d'apporter une plus-value au monde qui nous entoure, mais malheureusement les conséquences peuvent être désastreuses et trop tard pour retropédaler. Le mal est fait. Et Last Temptation sait introduire le sujet et transcrire nos pleurs de notre noir constat, avec cette intro des plus sinistres sur guitares saturées et dissonantes pleurnichardes, à l'effet  très réussi. Bravo les gars. Le ton est donné et bien donné : lourdeur, rythme pesant à l'allure d'un compte à rebours, grungy, au son bien sale aussi sale que nos actions. Le solo tranchant, fusille à tout va y compris nos illusions. Une lyrics video appuie la sortie de ce troisième single depuis début mai dernier.

 

 

10. The Answer :

Où trouver la réponse à cette question princeps : "pourquoi sommes-nous sur terre ? ". Nous pouvons toujours parcourir en long, en large et en travers le dernier Gala du kiosque, tirer les cartes d'un jeu de tarot qu'Antoine Defarges aurait peut-être pu illustrer ou encore demander à la concierge de l'immeuble qui glâne allègrement toutes sortes d'information; le conseil que tente de nous donner le combo est sans nul doute bien meilleur, celui d'avoir cette approche introspective profonde et plus sérieuse. L'instrumental de The Answer est sombre, lourd à l'image de la difficulté à répondre à la question soulevée. Last Temptation rappelle ici ces influences musicales.

 

11. Going Crazy:

Stoner, Doom, Grungy filent la texture musicale de cette étoffe rugueuse tramée par toutes nos peurs. Et ça gratte! Si les guitares stridentes sont les premières à enfiler l'aiguille de ce canevas très Black Sabbath, la basse tisse une très belle partie de cet ouvrage, ourdant un son lourd et vrombissant pesant et alarmant, cependant bien rond. le chant doublé version écho, crée une résonnance telle, qu'elle pourrait se faire le juge de notre conscience. Le pattern de batterie règle à la perfection ce métier à tisser qui délivre cet habit crazy de notre folie humaine. Très bon final pour enfoncer le clou des messages passés dans les 11 pistes de cette galette.

 

NOTRE AVIS :

FUEL FOR MY SOUL marque une réelle évolution  du combo LAST TEMPTATION. Qu'il s'agisse des compositions ou de leur production. Qu'il s'agisse de l'évolution des soli de guitares qui prennent part à la mélodie des titres tout en gardant ce côté agressif et très technique signant la patte très identitaire de Peter. Que cela concerne le nouveau son de la basse qui, apportant un son plus stoner, amène une couleur différente et bien trouvée à cet ensemble instrumental. Qu'il s'agisse du chant de Butcho toujours aussi excellent et qui a su introduire des lignes de chant plus nuancées et peut-être plus caractéristiques du genre donné dans cet opus. Enfin que cela porte sur le travail de la batterie qui met en évidence une recherche toute particulière sur la construction des patterns et de ses nuances. On notera un jeu de double pédale qui ajoute une plus-value très notoire sur l'ensemble des compositions. FUEL FOR MY SOUL est un excellent album qui délivre des compositions puissantes, mélodiques, variées où l'énergie dégagée peut prendre des allures explosives, foudroyantes ou plus pesantes à l'instar des sujets abordés dans les textes. Nul doute à émettre concernant le talent de cette nouvelle configuration du groupe et de sa capacité à envoyer la charge et les watts avec une inspiration et un savoir-faire sans réserve. Last Temptation carbure à l'indice d'octane élevé. Son aisance, son inspiration, sa passion tissent avec brio l'étoffe d'une formation à mettre sur le devant de la scène sans demi-mesure et sans modération. Rendez-vous notamment au Hellfest le 18 juin prochain, en compagnie de The Darkness, Steel Panther, Deep Purple , Airbourne, Dead Daisies. Ouai, les mecs, ils savent aussi la jouer dans la grande cour !

 

DISCOGRAPHIE :

 

19  septembre 2019 : Last Temptation

Last Temptation, 1er album éponyme sorti le 27/09/2019

 

 

Track List :

1 Ashes and fire
2 I believe
3 Stronger than fate
4 I don’t wanna be your god
5 Fuel for my soul
6 Carousel of hell
7 Free, strong and loud
8 In the mirror
9 Main attraction
10 The answer
11 Going crazy

Line up :

Butcho Vukovic (vocals)
Peter Scheithauer (guitar)
Julien ‘Baloo’ (bass)
Farid Medjane (drums) qui remplace Vincent Brisacq

 

Les liens :

https://www.facebook.com/LastTemptationOfficial

http://www.goldenrobotrecords.com/


 

 

 

 

 

 

 

ANGRY SILENCE, « Strange Times Call for Strange Measures » (2022)

Le 18/05/2022

Angry Silence est un groupe breton basé dans les Côtes d'Armor. Il définit sa musique comme un indie rock nostalgique teinté de punk. Il cite pour influences Guided by Voices, Stereolab, Pavement, Sebadoh, Breeders, Pixies, Sonic Youth, Les Thugs, Cleaners from Venus, Sleater Kinney et Television Personalities. C'est le titre d'un morceau de ce dernier groupe qu'il a choisi pour nom.
Après une démo sortie en 2021, Angry Silence présente l'album « Strange Times Call for Strange Measures ».
« Strange Times Call for Strange Measures » est un douze pistes. Il est sorti le 01/04/2022.
La pochette de l'album a été réalisée par Bonjour Grisaille. Dans la suite de celle de la démo, qui présentait une photographie du grand-père de Manu (chant) durant son service militaire, celle-ci rend hommage à son père, disparu quelques semaines seulement avant l'enregistrement de l'album, tandis qu'il acheminait un container de fauteuils roulants à destination des déshérités du Pérou.
Angry silence cover
L'album a été enregistré en mai 2021, dans une grange, en une semaine (une journée par musicien) afin de mettre en avant une certaine spontanéité.
Avec douze plages de (punk-)rock direct, héritières d'une certaine scène française (Les Thugs, Les Dogs), Angry Silence oscille entre la liberté d'un The Clash (« The Battle Still Rages », « Time To Get Real ») et le son chaud et organique d'un Frank Black (« Pissing Rain »). Le social-punk qu'il propose claque efficacement, rock dans l'esprit, rock dans la chair. Parfois presque grunge (« My Mate Jeffrey »), saturant ses guitares (« Day in Day Out »), Angry Silence étonne par ses choix lorsqu'il sert un interlude instrumental ou lorsqu'il reprend un titre oublié de la soul de l'année 1967. Incontestablement, « Strange Times Call for Strange Measures » sonne juste, prenant résolument le parti des laissés-pour-compte et faisant le choix  de l'underground et d'une certaine marginalité pour distribuer sa musique. Authenticité est donc le maître mot de cet album comme de ce groupe de rock, et si l'intention vous séduit nous vous encourageons à les découvrir.
« Strange Times Call for Strange Measures » est disponible en formats CD, vinyle et cassette.
Découvrez l'album ICI.

Les Critiques :

  • On ne peut que saluer ce premier album du groupe, à la fois accessible, viscéral et sans concession, ce qui reste un équilibre pas toujours simple à trouver.
    ExitMusik
  • Strange Times Call For Strange Measures sonne vrai.
    MUZZART
  • On n’est pas là pour remplir les stades, juste exprimer certaines vérités crues et sans filtres apparents.
    Bretagne Actuelle
  • La musique d’Angry Silence dévoile un punk, qui, s’il continue de filer droit, n’a plus peur de lâcher la pression, de se faire plus doux, et d’intégrer une dimension pop.
    Positive Rage

Tracklist :

  1. The Battle Still Rages
  2. Another Sunday Night
  3. Our Place Called Future
  4. My Mate Jeffrey
  5. Day in Day Out
  6. Dark End of the Street
  7. Party's Over
  8. Brother
  9. Pissing Rain
  10. All Beauty Eludes Us
  11. The Best Place in the Sun
  12. Time to Get Real


 

 

 

 

DÄTCHA MANDALA : Janis

Le 09/05/2022

Le trio de heavy rock Dätcha Mandala sortira « The Last Drop », son nouvel opus, le 20/05/2022   chez Mrs Red Sound (label créé par le groupe Mars Red Sky).
Datcha mandala par julien dupeyron
Dätcha Mandala par Julien Dupeyron


Il s’agira d’un cinq pistes qui sera accompagné d’un documentaire vidéo intitulé « In Studio With Dätcha Mandala ».
Les cinq titres ont été enregistrés avec le producteur anglais Clive Martin (Queen, Tom Yorke, The Cure, Skunk Anansie) au studio Cryogène Prod à Bègles (33) et masterisé par Bill Skibbe de Third Man Mastering (Third Man Records) à Detroit (USA). Ce dernier commente ainsi sa collaboration avec Dätcha Mandala :
« Ils m'ont envoyé des morceaux fantastiques et parfaitement enregistrés, le son était incroyable ! J'ai vraiment beaucoup aimé écouter leurs jams. Les compos et leur interprétation sont extraordinaires ! »
L’artwork est signé Julien Dupeyron.
Datcha mandala artwork
En attendant la sortie de l’EP, Dätcha Mandala a dévoilé le single-clip « Janis », à propos duquel le groupe explique :
« Le point de départ est une jam guitare/batterie entre Jb et Jerem au local du groupe. Nico arrive ensuite, pose une mélodie vocale, et propose une idée de pré-refrain qui nous fait penser au titre Piece of my Heart de Janis Joplin. Il n’en fallait pas plus pour qu’on lui rende hommage. »

« The Last Drop » sortira aux formats CD digisleeve et digital accompagné du documentaire vidéo « In Studio With Dätcha Mandala » dans lequel vous pourrez découvrir  le processus créatif des Bordelais sur des images de studio filmées en noir et blanc par Roger Merpillat.


Tracklist :
1. Janis
2.​L.A. Hippie
3.I & You
4.Carry On
5. Hit & Roll
Line-Up :

  • Nicolas Sauvey - chant, basse, harmonica
  • Jérémy Saigne - guitare, chant
  • Jean-Baptiste Mallet - batterie, chant

 

WYVERN "RADIATIONS" (Album 2022)

Le 06/05/2022

Groupe : Wyvern
Origine: Toulon (FR)
Album: RADIATIONS (18/03/2022) - Chronique d'album
Genre: Rock Progressif, atmosphérique, Cinématographique
Label :  Whormholedeath (Italie)
Par Dam'Aël

 

 

WYVERN : LE GROUPE

 

Wyvern!?... Est-ce cette envie de voguer sur les eaux du Metal Progressif à l'instar de ce magnifique 2 mâts norvégiens du même nom de 1897 naviguant sur les eaux nordiques, ou la nostalgie de certaines radios nées dans les années 80 avec notamment celle qui diffusait dans le Herefordshire et la Worcestershire, qui a motivé ces quatre jeunes Sudistes à choisir ce patronyme. A priori pas du tout! La tramontane, le poulen, le ponant, le mistral ou encore l'aguieloun soufflent dans la rade de Toulon et ramènent quelques souvenirs... celui d'un ancien groupe dans lequel le papa de Laurent et Aurélie tenait place. Un formatage paternel, affectif mais pas que... est à l'origine de cette histoire.

WYVERN le groupe

Wyvern s'est formé en 2016 dans la région du Var (83) avec une envie puissante de donner une suite logique à leur formation artistique. Tout droit sortis du Conservatoire TPM de Toulon, Julien Wetterwald * à la guitare et au chant, Aurelie Martin ** à la basse, Laurent Martin *** aux claviers et Alexandre Prs **** à la batterie s'essaient à un style de Rock progressif y associant des sonorités Metal teintées d’électro. 

* étudiant au conservatoire de Toulon depuis l'âge de 6 ans, Julien obtient un Brevet d'Études Musicales (BEM) de solfège en 2013 avec Mention bien puis un BEM de guitare en Mai 2018 avec Mention très bien et les félicitations du jury. Actuellement en fin de cycle du cursus de guitare en "Musiques Actuelles" il a comme objectif de devenir enseignant au conservatoire.

** Aurélie :  BEM classique en solfège / BTS Design Graphique communication des medias numériques

*** Laurent : BEM classique en piano et solfège / DUT MMI (metier du multimédia et de l'Internet) / LP TSI (license pro techniques du son et de l'image) / en train de passer le CEM classique en piano 

**** Alexandre : en cours d'ontenir le BEM musique actuelle en batterie et solfège 

Wyvern devient lauréat du tremplin Classeurock qui le propulse sur la grande scène du cours Mirabeau à Aix-en-Provence en 2017 pour la fête de la musique en première partie d'Aqme et Blazing war machine. Il est vainqueur du tremplin Rockavalaire en 2018 et sélectionné par RTL2 pour la fête de la musique 2019 à Saint Raphaël...

2021 est une année importante dans le cursus du quartet avec cette signature sur le label italien Whormholedeath.

https://www.youtube.com/channel/UCDf3BAPumpCkSMXVJ7w17iA )

 

DISCOGRAPHIE :

 

En Janvier 2018 ils sortent leur premier album de 11 titres autoproduit «World Product».  https://0wyvern0.bandcamp.com/album/world-product


Le 23 Mars 2019 c’est l’EP 2 titres « Moonshine & Neoworld » qui fait son apparition, ce dernier étant entièrement enregistré par Sébastien  Camhi au StudioArtmusic». https://0wyvern0.bandcamp.com/album/moonshine-neoworld


En Novembre 2019 le premier clip du groupe (réalisé par Nicolas Fournier ) illustrant le titre Moonshine de leur EP est diffusé sur YouTube


Ils reviennent en 2022 pour leur second opus RADIATIONS. 

 

L'ALBUM :  RADIATIONS

 

L album radiations de wyvern

Présenté en version digipack le 18 mars 2022, les 7 titres de la galette Radiations délivrent près de 40 minutes de Metal Progressif qui joue l'alliance entre la musique et le 7ème art. " Notre communauté et nos auditeurs nous disent généralement que nous sonnons comme un mélange de Muse, Pink Floyd, Dream Theater et Devin Townsend. Le son Wyvern a été façonné par un large éventail d'artistes et de genres musicaux, mais surtout des groupes comme Leprous, Muse, Porcupine Tree, Devin Townsend, Haken, Avenged Sevenfold, Dream Theater.  « Nos influences viennent des différentes musiques que nous écoutons, ça peut être des groupes ou des artistes solo, de différents genres musicaux. Il peut également s'agir de films, de séries ou de jeux vidéo. " dixit le groupe.

C'est la raison pour laquelle ils ont donné vie à l'histoire narrée dans leurs chansons à travers une petite série de 4 vidéo-clips cinématographiques, 3 réalisés sous la direction de Nicolas Fournier et un, sous la collaboration  de Elisa Lecourtois pour l'animation du titre Amnesia, clips qu'ils ont diffusés du 18 février au 11 mars avant la sortie officielle de l'album. Ceci a été possible grâce à une contribution-crowdfunding largement atteinte via Helloasso.

 

Le travail de composition et d'écriture des textes est réalisé  pour une grosse partie par le claviériste Laurent, multi-instrumentiste à la productivité assez exceptionnelle. S'il fallait inventer le bouton off-humanoïde, ce serait forcément pour lui. Initiant les titres soit à partir de riffs de guitare, soit à partir de ses claviers, ou encore prenant comme support des banques de sons préexistants qu'il transforme pour leur donner une version plus identitaire, le plus gros du travail est ensuite présenté aux autres membres pour un peaufinement jusqu'aux moindres détails.

Fidèle au Studio Art Music (83), c'est Sébastien Camhi qui s'est occupé du travail d'enregistrement et du mixage des pistes. Le mastering a été confié à Kai Stahlenberg du Kohlekeller Studio (Seeheim-Jugenheim) en Allemagne. Quant à l'artwork, c'est la cinq-cordiste Aurélie qui s'est fait plaisir en réalisant le dessin de la pochette et Nicolas Fournier qui a mis la touche finale sur le design du titre de l'album. 

 

Tracklist:


01. Radiations (8:02)

"Radiations est un long morceau d'introduction qui retranscrit à travers les yeux d'une personne (Adam), l'arrivée de Radiations dans un monde paisible. Il est seul à survivre à ce cataclysme, sans comprendre pourquoi... Comme s'il était voué à survivre seul dans ce monde dévasté". 

C'est dans un univers d'arpèges électro-acoustiques que s'ouvre le parcours d'Adam et le nôtre dans Radiations. Le synthé et la batterie s'invitent à mi-distance dans la 3ème phrase musicale de cette longue introduction instrumentale, rejoints en 8 temps, 2 mesures par une basse lourde et sombre. Un duo basse / batterie qui donne une couleur inquiétante à ce tableau musical et au nouvel environnement d'Adam. Le chant clair et mélodique est supplanté par un scream soudain et violent. On note l'intervention de Alan Dufrêne pour les screams du titre, uniquement sur l'album (ce sera aussi le cas sur Amnésia et The Traveler).  Un morceau au décor changeant dont le rythme se module tout au long de ces 8:02.


02. Amnesia (5:27)

Le morceau « Amnesia » est un long rêve de notre protagoniste « Adam » qui essaie tant bien que mal de trouver un moyen d'échapper à ce nouveau monde sans espoir. Le monde réel ayant été dévasté par les radiations, Adam se réfugie dans ses rêves pour y créer son monde. Au début, tout va bien pour lui, il se découvre des pouvoirs de création qu’il n’avait pas dans le monde réel, il y découvre des paysages d’une pureté qu’il ne croyait jamais revoir. Mais plus son rêve avançait, plus il devenait instable et dangereux, jusqu’à ronger Adam de l’intérieur et ne plus lui permettre de se réveiller. "

Amnesia est plus électronique, plus moderne. Ses sonorités relèvent de ces musiques de dessin animé confirmées par l'animation-clip proposée le 18 février  par Elisa Lecourtois pour supporter cette deuxième piste. Le chant de Julien, très varié, propose des nuances très basses, parfois plutôt pop, sur fond plus délirant. Le passage screamé assuré par Alan apporte ce côté angoissant au stress rencontré par Adam, en opposition  avec les passages mélodiques chantés en voix claire par Julien. Les structures sont travaillées, recherchées et les sonorités plus électroniques contrastent avec ses passages plus classiques de l'interlude guitare/synthé  aux environs des 4 minutes.

 


03. Black Medicine (5:52)

Dans « Black Medicine », on assiste à la guérison de Adam et à l’extraction de son rêve dans lequel il est resté enfermé "

En trois pistes, on ne peut que constater la capacité qu'a Julien à nous proposer des tableaux vocaux très variés, contrastés et très différents d'un titre à l'autre ; mais aussi la capacité générale qu'a le groupe à plaquer une inventivité et une inspiration très redoutable. Top départ avec Aurélie à la basse, Black Medicine dévale la piste des sillons à un tempo plus rapide que les précédents, sans omettre d'y intégrer des plages plus modérées qui ne s'éternisent pas. Très dynamique, très Prog et tout autant inspiré que ce début d'album. Il semble évident que cet opus s'est engagé à nous proposer de la matière et de la belle matière pour nos oreilles! La technique est une base solide chez Wyvern au même titre que l'inspiration. Toujours dans le cadre de la promotion de Radiations, un clip a été mis en ligne le 25 février, réalisé par Nicolas Fournier.

 


04. The Race (5:14)

Dans « The Race », Adam tombe sur une civilisation d’un nouveau peuple vivant sous les radiations. Ils perçoivent Adam comme un étranger ou même comme un monstre, différent de par son apparence et ses vêtements. Nous avons vraiment voulu marquer et illustrer cette différence en habillant tous les habitants de cette même civilisation exactement de la même manière. "

Morceau très syncopé, jouant la magie d'un duo basse/batterie efficace, batterie qui se lâche en proposant des patterns énergiques aux débits galopants et aux sonorités particulières. Introduit par le clavier, ne ratez pas à 2:32 ce passage épique de percussions dont je vous précise l'anecdote. Sébastien tenait à ajouter des percussions supplémentaires dans ce titre ; l'idée était de faire intervenir en guest Les Tambours du Bronx. Malheureusement, la formation de Varennes-Vauzelles (58) n'a pas donné suite à cette demande. Vraiment dommage car ils auraient apporté une touche supplémentaire à la sculpture musicale des Toulonnais. Sébastien et Wyvern ont su réagir en réalisant un simulacre fait-maison qu'on pourrait nommer " Les Tabourets du Bronx de la rade de Toulon"... on apprécie aussi le jeu sur le Sharley, le piano énigmatique et ce solo de guitare magnifique et très technique.

Sortie du clip le 4 mars :


05. Acceptance (1:49)

Arpèges et bruits étranges constituent cet intermède qui signe une certaine résignation que les plages de synthé très atmosphériques complètent magnifiquement. Mais un rebondissement n'est-il pas possible? Acceptance pourrait être l'intro de Fading Fear.


06. Fading Fear (4:44)

Après avoir compris qu’il n’avait aucune chance de s’intégrer dans ce monde, Adam se résigne alors à le quitter. C’est ainsi que commence « Fading Fear », où on voit Adam seul avec ses pensées suicidaires. Au moment de passer à l’acte, il fait un étrange rencontre. Sa femme de sa vie d’antan l’a retrouvée. Tous les souvenirs d’Adam revenaient à lui. "

Morceau plus jazzy et dansant sur base de ternaire me semble t'il, où la basse prend les sonorités d'une contre-basse jazz. Chagrin, amour, mélancolie, beaucoup  d'émotions.. On nous invite dans un doux tourbillon à valser en mid-tempo sur un dénouement plus positif et joyeux. Tout est splendide musicalement : claviers, basse, batterie, guitare, chant. Nicolas Fournier nous délivre des craquements de vieux vinyls et ceux de vieilles bandes de film. Fading Fear sera le quatrième et dernier video-clip avant la sortie de Radiations. 

 


07. The Traveler (9:10)

"The Traveler" désigne Adam. C'est une sorte de rétrospective sur tout son parcours, il regrette la vie d'avant les Radiations (il se raccroche à tous les souvenirs de cette vie paisible) et maudit son destin tragique. On aime à penser qu'il se juge lui-même, comme s'il se voyait à la 3ème personne. Ce point de vue à la 3eme personne marque son impuissance dans toute cette histoire, c'est le destin qui l'a amené ici, tel un scénario de film déjà écrit. "

A l'instar du titre qui ouvre l'opus, The Traveler s'annonce sur des notes de guitare électro-acoustique sur lesquelles Julien pose un chant mélodique qui monte en hauteur et en puissance. Le relai est pris par Alan pour un chant plus musclé et screamé porté par une session rythmique plus agressive. Le voyage est changeant, passant d'une rive douce et calme à l'autre plus énervée et puissante : un Progressif moderne qui suit l'imagination du groupe, son émotion, fidèle à la veine de Radiations tout au long de ses 40 minutes.

 

Notre avis:

"Radiations" est un véritable projet artistique comme on aimerait en avoir plus souvent. Très intense par la qualité de ses compositions, léger crossover des genres mais surtout grand mélange des styles sur trame de pur Progressif moderne, voila comment on pourrait décrire l'univers musical du quartet dont l'originalité est l'introduction plus massive de sons électroniques divers et très variés. La guitare, les claviers,les synthé apportent les couleurs à ce tableau qui couvre un spectre très large de variations sonores, parfois lyriques, parfois symphoniques ou encore jazzy. "Radiations" présente le génie de ce jeune groupe rempli de talent. Leur travail est sculpté jusqu'au détail le plus microscopique, alliant émotion et inspiration. "Radiations" joue l'explosion des nuances, des énergies, de la diversité. L'inspiration irradie ses 7 titres et le talent rayonne tout au long de ses 40 minutes. Contamination totale et absolue avec un pronostic des plus sains et vivifiants. Le traitement aux résultats garantis est assuré. Quant aux effets secondaires, ils sont imparables et irréductibles: l'achat instantané de l'objet et la course folle aux lives proposés par le groupe. La dose de rappel est quotidienne et acceptée à une très large majorité.

A noter que si sur l'album les screams sont exécutés par Alan Dufrêne, Julien a travaillé et continue son travail vocal. Pour avoir vu le groupe en concert, Julien assure avec panache les envolées vocales, les tessitures de basse sans support technique annexe et les quelques screams qui jonchent cette fresque vocale. 

La structure des morceaux est complexe, parfois réalisée en 7/8, 5/4, en contre-temps et aux débits différents sur des tempi qui peuvent fluctuer au gré des émotions dégagées. Alexandre a mis en évidence un excellent travail d'interprétation et d'exécution sur les toms, la grosse caisse et ses deux caisses claires. Aurélie manie les 5 cordes de sa basse avec beaucoup de talent, excellant dans le slapping sur certains des titres. En plus du chant, on reconnaît la technique sur les 7 cordes de Julien qui sait donner l'intensité et les émotions aux soli de chaque morceau. Et pour finir, on constate une énorme capacité de la part de Laurent à composer, à imaginer, à transcrire, à créer avec aisance et beaucoup de subtilité du Prog de grande qualité ; l'étoffe d'un grand compositeur. 

Le talent de Wyvern est un véritable Talent qui mérite une exposition médiatique de plus grande envergure, qui devrait les amener jusqu'aux scènes internationales du Progressif, tant le niveau de ces jeunes est incontestable. En plus d'une grande générosité doublée d'une certaine humilité, une maturité grandissante ressort de ce nouvel opus, maturité qui est très loin d'avoir atteint le high level car "les petits étalons" en ont encore beaucoup sous leurs sabots.

Ceci n'engage que moi mais j'imaginerais très volontiers un concert de belle envergure proposant Wyvern et LAG I RUN: vague de talent dans la rade de Toulon.

 

 

Les liens :

https://www.facebook.com/20wyvern14/

https://www.youtube.com/channel/UCzDdXr-Lz_KAqjcaraFnP_w

https://0wyvern0.bandcamp.com/

 

Logo wyvern

 

 

SOLACE SUPPLICE : album en juin 2022

Le 03/05/2022

Solace Supplice a présenté un premier extrait de son futur album « Liturgies Contemporaines » qui sortira le 15/06/2022 via FTF - MUSIC.
Solace supplice
Formé en 2020, Solace Supplice est un groupe de rock en français formé par deux membres du groupe de rock progressif  Nine Skies, Eric Bouillette et Anne-Claire Rallo. Son premier EP éponyme est sorti en juillet 2020.
Le nouvel opus de Solace Supplice sera un onze titre. Le line-up du groupe est complété par la bassiste Willow Beggs et le batteur Jimmy Pallagrosi.
Le premier des morceaux dévoilé s'appelle « Le tartuffe exemplaire ».

Anne-Claire Rallo signe les paroles sur une musique d'Eric Bouillette :
« Éloquence inclusive / De réseaux virtuels / Cherche ardeur intuitive / Ou pensée sans séquelle / Tisse ta toile avec soin / Et bientôt ils croiront / Tes mensonges cartésiens / Le Tartuffe exemplaire / Au venin volte-face / Courbe l’échine en face / Puis chicane sur l'envers / Parangon de vertus / A la vie de scandales / Fourberie maladive / Simagrée compulsive / Catalepsie cérébrale / Bonimenteur asocial / Ce royaume illusoire / Est ta jouissance d’un soir / Déconvenues en séries / Ton palais est bâti / Sur des cendres forgées / D’affres et de calamités / Éloquence inclusive / De réseaux virtuels / Cherche ardeur intuitive / Ou pensée sans séquelle / Tisse ta toile avec soin / Et bientôt ils croiront / Tes mensonges cartésiens / Le Tartuffe exemplaire / Au venin volte-face / Courbe l’échine en face / Puis chicane sur l'envers / Parangon de vertus / A la vie de scandales, / Fourberie maladive / Simagrée compulsive / Le Tartuffe exemplaire / Au venin volte-face / Courbe l’échine en face / Puis chicane sur l'envers / Parangon de vertus / A la vie de scandales / Fourberie maladive / Simagrée compulsive. »
Solace supplice band
Line-Up :

  • Eric Bouillette : : guitares, chant, arrangements, composition
  • Anne-Claire Rallo : claviers, paroles
  • Willow Beggs: basse
  • Jimmy Pallagrosi : batterie

Les Liens :

 

 

 

 

­

Julien Bitoun & The Angels

Le 01/05/2022

Formé en 2019, Julien Bitoun & The Angels est un projet fondé par le guitariste/chanteur Julien Bitoun.
Julien bitoun par stella k
Julien Bitoun & The Angels par © Stella K


Julien Bitoun est l'auteur de plusieurs ouvrages sur le rock et sur la guitare. Il intervient sur ces thématiques pour diverses grandes radio, et compte au nombre des organisateurs du Guitar Fest de Clichy.
Julien Bitoun & The Angels pratique un classic rock influencé autant par Creedence Clearwater Revival que par Neil Young ou encore The Who.
Après un album et un EP, le trio francilien sortira « Little Ones », son futur opus, le 20/05/2022 chez Mistiroux Production, dans un artwork signé Alan Forbes (Black Crowes, Queens of the Stone Age, Melvins).
Julien bitoun artwork
« Little Ones » a été enregistré au Studio 180 (Paris) puis mixé et masterisé par Arnaud Bascunana (Luke, Déportivo, les Wampas).
Ce titre, qui ouvre et referme cet album de douze pistes, a été choisi pour premier single avant la sortie de l'opus.

Julien Bitoun & The Angels sera en concert à Paris (21/05/2022), Montreuil (62 - 28/07/2022), Montluçon (08/10/2022) et Clichy (19/11/2022).

Tracklist :
01. Little Ones
02. Cuddly Toy
03. Explore the World
04. Laughing Gas
05. Filled to The Brim
06. Mermaid
07. Stolen Guitar
08. Lie To Yourself
09. Capybara
10. Wind At My Back
11. Angels
12. Little One

Line-Up :

  • Julien Bitoun : chant/guitare
  • Paul Iron (Kropol Trio) : Basse
  • Swanny Elzingre (Juniore) : Batterie

Discographie :

  • Big White Moon (2020)
  • A Day With Hank Williams (EP - 2020)
  • Little Ones (2022)

Le Lien :

RED BEANS AND PEPPER SAUCE prépare son nouvel album

Le 28/04/2022

Le groupe de rock RED BEANS AND PEPPER SAUCE a lancé une campagne de financement pour préparer son futur album.
Red beans and pepper sauce
Fort d'une discographie conséquente et variée (du studio, du live, du DVD, des covers), les Beans sortaient en 2019 l'album « Mechanic Marmalade » illustré notamment par le magnifique clip « My Land ».

Les Bitterois profitaient ensuite du confinement pour enregistrer « Songs From The Past Vol. IV », un recueil de standards à la Pepper Sauce

Valeur sûre du rock français, formée en 2010 et qui cite pour influences Led Zeppelin, James Brown ou The Beatles, Red Beans And Pepper Sauce s'attelle maintenant à un sixième album studio dont huit titres ont déjà été enregistrés.
Pour les trois derniers morceaux clôturant la track list, le groupe ambitionne de faire appel au Rockfield Studios, qui vit Queen enregistrer en partie son « Bohemian Rhapsody », et où a transité le gratin du rock, de Black Sabbath à Robert Plant, de Iggy Pop à Simple Minds.
Un très large choix de contreparties est proposé en échange de votre contribution : livraison digitale de l'album quinze jours avant sa sortie, coffrets divers, journée en studio avec le groupe, virée en tour bus ou masterclass avec le Haricot de votre choix... (sans oublier les incontournables galichonnades en fin d'annonce)

Et en attendant la sortie de ce nouvel album, vous pouvez retrouver le groupe en concert. Montpellier, Le Thor et Blamont sont annoncés avant la tournée d'été.
Red beans tour

Le Lien :

EUPHRATES RIDE, Therapy (2022)

Le 25/04/2022

Euphrates Ride est un projet de David Mauro (alias Rigil Kent).
Euphrates ride theo longojpg
Photographie : Théo Longo


Après une période dépressive sévère, il est hospitalisé en urgence dans une clinique psychiatrique pendant plusieurs mois. Poussé par le personnel soignant à aller de l’avant, et notamment par Lewis Feraud, musicien et ami de longue date faisant partie de l’équipe, on lui suggère s’affranchir de ses douleurs et angoisses par la musique (Lewis est détenteur d'un diplôme en psychologie clinique et spécialisé en psychologie de la musique). Ainsi, armé d'un enregistreur  Zoom R8 et de quelques instruments, David conçoit un nouveau projet comme une sorte de journal de bord de sa maladie mentale. Il en naîtra, le 18/02/2022 sour le nom d'Euphrates Ride, un album résolument personnel qui traite de lui et de son idée de la psyché humaine :

« THERAPY »

Euphrates ride artwork
Il s'agit d'un six pistes d'environ trente-deux minutes.
Son artwork est signé Anaïs Aledo. A son propos, David Mauro expliquait à Music Waves :
« Il y a bien sûr l'idée du paradis perdu dans l'image de ce symbole qui représente un âge d'or intemporel dont je parle dans Gathering The Waves et Every Single Grain Of Sand Has A Mass. Le derrière de la pochette montre un sablier sur une mer agitée, cela représente davantage le voyage dans l'espace temps que l'on peut tordre à l'envie, on peut effectuer ce voyage dans le sens que l'on veut... »  
Retrouvez l'intégralité de cette interview très complète  ICI.
« Therapy » est produit à La Ciotat, au studio Le Cri de la Tarente.
Il est conçu comme un voyage du passé au futur possible, l'angoisse n'étant jamais très loin. Les deux premiers morceaux racontent un passé fantasmé aux amours impossibles, le suivant parle du quotidien d'un malade mental sous traitement tandis que « Trans », en deux parties, se projette vers un avenir incertain.
Musicalement, Euphrates Ride serpente au son de la guitare fuzz, en vocaux parfois torturés ; il va s'épurer, apaisé par un chant féminin.
Les morceaux n'hésitent pas à musarder, capables de se parer d'une longue introduction instrumentale avant d'entrer dans le vif du sujet. L'univers de LEWIS et le progressif ne sont pas loin, mais Euphrates Ride peut aussi tendre vers quelque chose de plus brut (le Stonien « I Beg Your Pray »).
Indiscutablement intéressant et entier, « Therapy » mérite l'attention. Il est à classer parmi les albums des songwriters folk/rock français émergents qu'il faut connaître et surveiller, tels les talentueux Lewis,  Théo Charaf, et autres SomElse.

Les Critiques :

  • Une expérience musicale qui ne laissera personne indifférent !
    Paris-Move
  • Un album à découvrir absolument.
    Le Musicodrome
  • Son contenu, superbe, enchante et brille d’une authenticité, d’une patine sonore, qui ne peuvent que générer le mieux-être.
    MUZZART
  • Ce disque s’écoute dans sa globalité, comme un voyage initiatique.
    l'Oreille à l'envers
  • Vol lumineux au-dessus d’une marée noire.
    A Decouvrir Absolument
  • David Mauro nous permet de ressentir ses joies et doutes. C’est un cadeau, un partage, alors cela ne se refuse surtout pas.
    Lust4live.fr

Tracklist :

01. Gathering the waves
02. Every single grain of sand has a mass
03. Trans Part. I
04. Colours of grey
05. I beg your pray
06. Trans Part. II
Durée : env. 32mn
Euphrates ride par theo longo
Photographie : Théo Longo


Line-Up :

  • Rigil Kent : chant, guitare, basse, claviers, Glocksensplel
  • Lewis Féraud : guitare, basse (invité)
  • Linda Danao : chant (invité)
  • Sebastien Caviggia : guitare, basse, batterie (invité)
  • Tristan Reuther : guitare (invité)

Le Lien :

RONNIE ATKINS, Make It Count

Le 23/04/2022

Disponible depuis le 18/03/2022 chez Frontiers Music srl, « Make It Count » est le deuxième album solo de Ronnie Atkins, le chanteur de Pretty Maids.
Ronnie atkins artwork
Il s'agit d'un douze titres d'une durée totale d'environ cinquante-quatre minutes.
Comme pour l'album précédent, le chanteur danois s'est entouré d'un casting haut en talents parmi lesquels des membres de Pretty Maids, mais pas seulement, loin s'en faut ! (line-up complet in fine)
Les compositions sont nées sous la guitare ou le piano de Ronnie Atkins qui s'est assuré la collaboration de Chris Laney (Pretty Maids) aux arrangements et à la production.
L'album vous accroche avec le titre « I've Hurt Myself (By Hurting You) » qui saura vous attraper dès son premier couplet.

La voix totalement maîtrisée du chanteur de Pretty Maids est toujours bien là et la maladie contre laquelle il se bat n'a en rien entamé son énergie.
Rock mélodique, hard FM, les titres se succèdent avec brio en cultivant toujours un côté catchy (« Unsung Heroes ») très agréable.

L'accent sait aussi se faire plus heavy (« Rising Tide », « Blood Cries Out », « All I Ask Of You »), sans jamais renoncer au sens mélodique au sein d'un songwriting redoutable d'efficacité.

En hit maker, Ronnie Atkins enchaîne donc les bons morceaux dans un album où l'attention est sans cesse relancée par un couplet ou un refrain d'une veine FM bien pensée.
« Make It Count » se termine par la chanson qui donne son titre à l'album. Plus pop, il commence comme une ballade à la Elton John et s'éloigne un peu des pistes précédentes.
Sur la durée, ce nouvel album de Ronnie Atkins inscrit un grand nombre de titres redoutables à son compteur et s'impose ainsi comme l'un des  grands de l'année en termes de rock mélodique ou de hard FM. Bien composé, il est interprété avec la plus solide expertise et a bénéficié d'un son adapté. Si vous aimez ce style, laissez-vous aller avec cet album d'une qualité exceptionnelle, on prend le pari qu'au fil des écoutes vous n'aurez pas à le regretter puisqu'il est, tout simplement, incontournable.

Les Critiques :

  • Un album remarquable dépassant même en qualité son auguste prédécesseur.
    Music Waves
  • Très mélodique et accrocheur, ce Make It Count nous démontre encore une fois les talents de compositeur du vocaliste danois.
    Aux Portes Du Metal Webzine
  • L’ensemble de ce Make It Count atteint un niveau d’excellence inouï.
    Métal Intégral
  • Chaque titre est un hit potentiel.
    Metal News

Tracklist :
01. I've Hurt Myself (By Hurting You)
02. Unsung Heroes
03. Rising Tide
04. Remain To Remind Me
05. The Tracks We Leave Behind
06. All I Ask Of You
07. Grace
08. Let Love Lead The Way
09. Blood Cries Out
10. Easier To Leave (Than Being Left Behind)
11. Fallen
12. Make It Count
Durée totale env. 54mn

Line Up :

  • Ronnie Atkins : chant
  • Oliver Hartmann : Guitare
  • Pontus Norgren (The Poodles) : Guitare
  • John Berg (Dynazty) : Guitare
  • Chris Laney (Pretty Maids) : guitare, claviers
  • Anders Ringman (Animal) : Guitares acoustiques
  • Allan Sørensen (Pretty Maids) : Batterie
  • Pontus Eggberg (Treat) : Basse
  • Morten Sandager (Pretty Maids) : Claviers
  • Linnéa Vikström Egg (At The Movies) : Chœurs

Discographie :

  • One Shot (2021)
  • 4 More Shots (EP)
  • Make It Count (2022)