HARD US

Scattered Hamlet (USA), "Stereo Overthrow" (2021)

Le 12/11/2021

Groupe : Scattered Hamlet
Album : « Stereo Overthrow » (Buck Moon Productions - 12/11/2021)
Genre : Rock Hard/Southern Rock
Origine : USA

On aime : Le groove
Par Ahasverus

Formé en 2010, Scattered Hamlet est un groupe de hard/southern originaire des Appalaches.

A son actif quelques EP et deux albums, sortis en 2013 et 2016.

En 2021, Scattered Hamlet revient pour un nouvel album :

« Stereo Overthrow »

Scattered hamlet

Il s'agit d'un dix pistes d'environ trente sept minutes.

« Stereo Overthrow est essentiellement un doigt d'honneur pour toute l'année dernière, à l'intention de l'industrie de la musique quand elle essaie de nous faire entrer dans un format spécifique, et fondamentalement pour tout ce qui essaie de vous retenir », précise Adam Joad, fondateur et chanteur de la formation américaine.

Musicalement « Stereo Overthrow » explore toutes les facettes du hard, en y adjoignant des pincées de blues et de southern avec un sens du songwriting foutrement efficace (All Talk).


Si Scattered Hamlet est capable de mettre en avant la nervosité (Death Or Dishonor), c'est néanmoins le groove qui prédomine sur l'ensemble de sa nouvelle production.
Les riffs, les arrangements, un chant qui sait se parer d'émotion (See You In Hell) amènent un côté savoureux à l'écoute.
L'inspiration court sur l'ensemble de la galette pour aboutir à une belle réussite. Ce rock outlaw balance grave, conjugue le groove des regrettés The Four Horsemen avec l'énergie d'un Nashville Pussy. L'harmonica et la guimbarde renforcent l'aspect roots d'un opus qui réussit à faire rimer diversité et homogénéité. L'écoute est un plaisir de la première à la dernière piste, et l'on se dit qu'on est face à un abum de hard southern comme on en voit peu souvent. 
Une réussite qui pourrait bien faire entrer « Stereo Overthrow » dans la liste de vos albums cultes. C'est en tous cas un excellent album de hard à découvrir.

Line-Up :

  • Adam Joad - Chant, guitare, slide guitare, harmonica
  • Rich Erwin - Basse, chant, guimbarde
  • Grant Jenkins - Batterie, percussions, chant
  • Sean Shepperd - Guitare lead, chant

Les Liens :

SCATTERED HAMLET (USA) : premier clip-single

Le 24/09/2021

« Nous avons été vraiment inspirés par Rudy Ray Moore et son parcours en tant que Dolemite. »

Scattered hamlet bandSCATTERED HAMLET

Sorti il y a tout juste deux heures, voici « Stereo Overthrow », le nouveau clip du groupe de hard southern Américain Scattered Hamlet . Il ouvrira leur savoureux (on l'a déjà écouté !) album du même nom disponible via Buck Moon Productions le 12/11/2021.

A propos de ce morceau, le chanteur/guitariste Adam Joad explique :

« Nous avons été vraiment inspirés par Rudy Ray Moore et son parcours en tant que "Dolemite". Voici un gars dont tous les distributeurs de films se sont moqués, mais il connaissait son public et avait confiance en son produit. C'est une légende. Quand nous avons commencé à traiter aux maisons de disques, ils nous parlaient parce que ce que nous faisions fonctionnait, mais ensuite ils ont voulu tout changer parce qu'ils ne comprenaient pas ce que nous faisions, ou ils ne comprenaient pas notre public. Cela m'a fait penser à Rudy et à "Dolemite", alors nous avons fait une vidéo qui était un clin d'œil à s'en tenir à ses armes et à faire les choses à sa manière quand tout le monde veut que vous soyez autre chose. »

Dolemite movie posterLe film « Dolemite Is My Name », qui popularisa l'humoriste et comédien Rudy Ray Moore.

L'album « Stereo Overthrow » comportera dix titres.

Les Liens :

Scattered Hamlet - Stereo Overthrow [Official Video]

Chronique d’Album : STRATAGEME (Hard US)- Memories (2019)

Le 13/01/2020

Groupe : STRATAGEME
Album : Memories (21/12/1999)
Genre : Hard-Rock
Origine : Île de France


 
Le Groupe :
Stratageme naît aux débuts des 70’s en Île de France et se développe aux alentours de Fontenay-Sous-Bois.
Sur ses premières années, Robert Belmonte - qui connaîtra un peu plus tard avec Ocean le succès que l’on sait - et Gerard Mottée se partagent le chant.
En 1973, le groupe sort son premier 45trs, “Le Sorcier et Moi”.
 

En 1976, le groupe fusionne avec Patrick Abrial et devient le Abrial Stratageme Group. Gérard Motté abandonne le chant pour la basse. Sous cette configuration sort en 1977 l’album Mannderly.
La formation participe la même année à La Fête de l’Humanité (toute une époque !) et enchaîne avec un nouvel opus en 1978 : Le Bonbon.
Puis Abrial quitte définitivement  Stratageme  (mais on le retrouve un peu plus tard, vous allez voir...) qui splitte en 1980.
Il se reforme en 2008 et enregistre en 2010 un MCD quatre titres au Pacific Rock de Cergy Pontoise.
L’album Highway paraît en 2013, avec Gérard Mottée à la basse et Philippe Kalfon (Odeur, Shakin’ Street, Thaï Phong...) à la guitare.

 
En 2014, le tentaculaire Aurel Ouzoulias (Satan’s Jokers) rejoint le groupe le temps d’un concert.
Le 10/03/2018, Gérard Motté fête ses 70 printemps dans une grande fête donnée au QG du groupe, le Pacific Rock.
Le 21/12/2019, Stratageme revient pour un nouvel album...

 

“MEMORIES”

 

L’Album :
Memories est un huit pistes de trente-trois minutes.
Aucun clip n’est sorti à ce jour, cependant une maquette a fait l'objet d'une vidéo lors du lancement du crowdfunding de l’album :

Pour le chant, le trio Motté/Kalfon/Ouzoulias s’est adjoint les services de Matthieu Aufranc (Wizzö).
Le mixage de l’album a été réalisé par Patrick Abrial au Abrial Studio.

 
Notre Avis :
Memories n’aura pas à rougir entre vos Van Halen post-David Lee Roth et vos Whitesnake (Dementia serait parfait pour Coverdale). Les huit compos sont toutes bonnes, oscillant entre le Hard US de la fin des 80’s et le FM (Strong Is My Love), voire le Metal à la Scorpions (Klaus Meine n’aurait certainement pas boudé son plaisir sur le refrain de Walking On Your Tears).
Quant aux musiciens, je ne vous ferai pas l’affront de vanter leur technique, leur réputation n’est plus à faire . Matthieu Aufranc - que je découvre par cet album - assure grave et ce n’est pas pour rien que j’évoquais Coverdale ou Meine. Même si sa tessiture ne correspond ni à l’un ni à l’autre, il excelle et contribue à faire de ce
Memories une pleine réussite.
Les amateurs du genre casseront donc leur petit cochon et contacteront monsieur Motté sur sa page perso puisque c’est lui qui retrousse ses manches pour assurer la distribution de cet opus accrocheur qui met la pile à bon nombre de grosses machines américaines sur leur propre terrain.

 

Les Infos Utiles :