Chronique d’Album : DUST LOVERS (Rock), Fangs (2020)

  • Le 11/07/2020
Groupe : Dust Lovers
Album : Fang (2020)
Genre : Rock
Origine : Paris/Nantes

Par Ahasverus

 

Le Groupe :
  • The Texas Chainsaw Dust Lovers (rebaptisé désormais Dust Lovers) existe depuis 2011.
  • Sur ce nom, le groupe expliquait dans une interview :
    On aime aussi les riffs bien poussiéreux, le Stoner bien sûr mais aussi les trucs plus vieux. D’où la référence à Massacre à la Tronçonneuse (Texas Chainsaw Massacre) et la poussière, le désert, Dust quoi ! Enfin Lovers, c’est pour ta maman !https://www.coreandco.fr
  • Dust Lovers qualifie sa musique de “Rock crooner”. Il revendique l’influence d’Elvis Presley, de The Cramps, d’Ennio Morricone, des Desert Sessions et de Mr. Bungle.
  • Son registre puise aussi bien aux sources du Rock, du Blues, du Punk que de la Pop.
  • Dust Lovers était à l’affiche du Hellfest 2018 (Valley scène).
  • Le groupe se compose de Clément Collot (chant, guitare, claviers), Etienne Collot (basse), Nagui Mehany (guitare, chant) et de Christophe Hogommat (batterie, chant).
  • Dust Lovers compte deux EP ("Born bad", 2012 et "The wolf is rising", 2014 ) et deux albums ("Me and the Devil", 2016, et "Film noir", 2018).
  • Deux titres de Dust Lovers ("Car Crash" et "Goldie") sont crédités sur la bande originale du film de Pat Laféline et Daria Panchenko, Équilibre.
 
  • En 2020 Dust Lovers revient avec un nouvel opus :

“F A N G S”

L’Album :
  • “Fangs” est un onze titres d’une durée d’environ quarante minutes.
  • L’artwork a été réalisé par Clément Collot (chanteur du groupe) et Elodie Besse-Photography .
  • Lisa Melissa (Lisa Melissa & the Mess) pose sa voix sur le titre “Fangs”.
  • Les compositions sont signés par Dust Lovers, les textes sont de Clément Collot.
  • Mis en ligne en septembre 2019, “Born To Lose” est le premier clip réalisé pour défendre le nouvel album. Il est suivi par “Goldie”, partiellement tourné au pub Black Shelter de Carquefou. Elodie Besse (qui a cosigné l’artwork de “Fangs”) interprète le rôle du vampire.
  • Le vampire est d’ailleurs un fil rouge de l’album. Ses “crocs” (“fangs” en anglais) sont présents sur l’artwork, et la dernière pièce (instrumentale) s’intitule “After a thousand years the vampire finally dies alone”.
  • “Fangs” a été enregistré et mixé par Christophe Hogommat et masterisé par Sylvain Biguet.
  • Etienne Collot est crédité sur certaines chroniques mais son nom n’est pas sur le line-up de l’album, Nagui Mehany et Christophe Hogommat ayant ici pris la basse à leur compte.
Les Critiques :
  • “L'art de la compo associé au sens du rythme permettent de surprendre sans cesse et de ne jamais ennuyer.”
    https://www.coreandco.fr
  • “Les gus n’ont pas leur pareil pour jongler avec les genres, variant à l’infini leurs compos ayant pour résultat un Fangs qui pourra surprendre par sa diversité mais en aucun cas vous laisser indifférent.”
    https://amongtheliving.fr
  • “Un rock lourd, sombre, sauvage et inspiré.”
    https://www.rockmadeinfrance.com
  • “Un album fort intéressant que les fans de musique et de cinéma devraient apprécier.”
    https://www.pavillon666.fr
Notre Avis :
Tour à tour caressant (Negativity), syncopé (Born To Lose), punk rock (Fangs), “Fangs” est capable de vous faire croire à des horizons Stoner/Punk puis d’invoquer la New Wave de Dépêche Mode (Night Cruising) ou le Rock de Nick Cave (Night Fight / Goldie), tout en grafittant le nom des Dust Lovers sur les murs.
L’affaire n’est pas sans évoquer le talent d’un Faith No More, capable de se diversifier sans s’éparpiller tout au long d’un opus d’une musicalité qui devrait rassasier les plus exigeants d’entre vous.
Tout est bon, de la prise de son aux lignes de chant du chanteur-crooner et des choeurs (Higher Desire), des claviers aux guitares. Si vous n’accrochiez pas à la première écoute on ne peut que vous recommander de recommencer, car cet album est comme un grand vin qui se bonifierait avec le temps. Il mérite incontestablement sa place dans votre CDthèque de rocker mélomane.

 

Les Liens Utiles :

 

 

ROCK DUST LOVERS