URIEL (Prog Symphonique), "Multiverse" (2021)

  • Le 10/10/2021

Groupe : Uriel
Album : « Multiverse » (25/10/2019 - réédition 01/10/2021)
Genre : Métal progressif et symphonique
Origine : Montreal
On aime : la mise en opposition chants clair/saturé, le son des cordes

Par Ahasverus

Uriel était initialement un projet studio monté à Montreal par le guitariste Dave Hazel et le bassiste Philippe Paquette.
Le duo décide peu à peu d'étoffer son line-up jusqu'à son format actuel (détail in fine).

Uriel bandUriel propose un métal sympho-progressif nimbé de sonorités celtiques, death et mélodiques. 
Outre les instruments habituellement dévolus au genre metal, il pratique le violon, le violoncelle, la harpe, instruments qui lui confèrent une signature singulière. Ajoutons que ses influences sont aussi multiples que ses possibilités.

Uriel se signalait en 2017 par « Dwelling Perersity », un clip très soigné que nous ne résistons pas au plaisir de partager. Il donne une belle synthèse de la complexité et de la qualité de l'univers des Québecois.

Uriel véhicule son univers à travers deux chants (en anglais) : celui, saturé, de Philippe Paquette, et le chant clair de la harpiste Gaia Guarda ; initialement invitée à renforcer la formation le temps de deux concerts voici huit ans, elle n'en est jamais repartie.

En 2019, Uriel sort l'album « Multiverse ».

Uriel coverLa pandémie qui frappe alors le Canada de plein fouet n'autorise aucune promotion.
Le groupe décide donc de rééditer « Multiverse » en 2021 et de le défendre comme il se doit via la jeune et très dynamique agence C Squared Music.

La formation montréalaise explique :
« Avec tout ce qui s'est passé dans le monde au cours des deux dernières années, nous avions l'impression que nous ne pouvions pas vraiment promouvoir notre nouvel album comme il le méritait. Nous avons mis tellement d'efforts, tellement d'amour dans cet album, nous pensons que faire une réédition est le seul moyen de donner à Multiverse l'amour qu'il mérite. Nous espérons que vous aimerez cet album de la même manière que nous »

 D'une durée de dix pistes pour environ trente-trois minutes - format assez court pour un album de prog', l'essentiel des compositions étant d'un calibre de trois minutes - « Multiverse » a un son  clair agréable qui donne aux instruments un rendu intéressant.
La voix death, très énervée, vient en contrepoint parfait du chant éthéré de Gaia Guarda dont elle ne parviendra pas à troubler la séreinité.
Assez fouillé, « Multiverse » peut nécessiter de se laisser apprivoiser pour vous dévoiler toutes ses saveurs. Le jeu en vaut la chandelle, et nous vous invitons à vous laisser glisser dans l'univers d'Uriel qui, après une intro très douce, saura vous entraîner dans sa ritournelle endiablée.
La signature est originale, la dualité du chant et l'instrumentation sont des points forts, le son est avantageux. « Multiverse » méritait cette nouvelle mise en lumière.

Uriel steph noel photoURIEL par Steph noel photo

Line-up :

  • Basse/Chant - Philippe Paquette
  • Batterie - Gabriel Harvey
  • Guitare - Dave Hazel
  • Chant/harpe - Gaia Guarda
  • Violon - Ariane Paquette
  • Violoncelle - Jessica Ricard

Les liens :