RAT KING, (Doom - USA), "Omen" (2021)

  • Le 06/07/2021

Groupe : Rat King
Album : « Omen » (09/07/2021)
Genre : Doom
Origine : Evansville (USA)
On aime : le côté roots

Par Ahasverus

Le groupe de doom metal américain Rat King présente en ce début d'été  « Omen »; son nouvel album.
Cet effort discographique explore les recoins sombres et pâles de l'esprit humain et sa nature faillible.
Rat King retrouve les sensations et le côté énigmatique et légèrement hypnotique du doom, nous explique-t-on.

Rat king groupe

Formé en 2016 à Evansville (Indiana, USA) , les membres de Rat King ont appris et grandi ensemble dans leur apprentissage de la musique.
S'inspirant de leurs aînés, Black Sabbath, Windhand, Conan, Electric Wizard, Sleep et Kyuss, le quatuor a exploré des thèmes plus lourds et plus sombres tout au long de son parcours.

C'est le 09/07/2021 que Rat King présente « Omen » - titre de son nouveau neuf pistes.
Côté pochette, on n'est pas vraiment dans les codes du stoner... Elle serait plutôt art moderne, la pochette, quand on se retrouve au musée face à une pièce oblongue, rouge et blanche, dont on se demande le sens profond avant de comprendre qu'il s'agit d'un extincteur.
Je vous laisse à vos réflexions, on se retrouve juste en dessous.

Rat kingRat King - « Omen » (09/07/2021)

Musicalement, le doom est roi. Les riffs hypnotiques abondent ( « Supernova ») lancinants, dissonnants ( « Capsier »). Des images de sabbat sylvestre font écho en nous.
« Omen » se veut une œuvre largement plus lourde et plus orchestrée que les précédentes productions de Rat King. La voix est obsédante et céleste, une denrée de plus en plus rare dans une scène métal qui s'oriente désormais vers des styles de chant plus rugueux.
Ca n'empêche pas Rat King de se faire inquiétant ( « Druid Crusher »), et résumer « Omen » à son côté hypnotique serait réducteur. « Vagrant », malgré plus de neuf minutes au compteur, démontre que le groupe sait manier du songwriting catchy !
L'accord bas et les rythmiques de chaque piste attirent l'auditeur dans l'ombre et le retiennent jusqu'à la toute dernière note.
L'album est saupoudré d'instrumentaux et acoustiques ( « Queen Anne's Revenge », « Shackleton »).
Dans la lignée, « Matryoshka » cloture l'album dans une ambiance pub.

Convainquant, « Omen »... Il touche à l'essence du doom et marque un retour aux sources dans lesquelles les fans du genre pourront se rafraîchir en confiance. C'est tout du moins ce qu'on leur propose.

Line-up :

  • Andrei Stirbu (guitare lead)
  • Kyle Wilcher (batterie/chant)
  • Jason Wilcher (guitare rythmique/chant)
  • Nick Graman (basse)

Tracklisting :

01. Nepeta Divinorum
02. Supernova
03. Capsizer
04. Queen Anne’s Revenge
05. Druid Crusher
06. Vagrant
07. Shackleton
08. Glacier
09. Matryoshka

Les Liens :

 

DOOM