PENSEES NOCTURNES, Douce Fange (2022)

Le 22/01/2022

Pensées Nocturnes est initialement un projet solo de Léon Harcore. Il sortait son premier album en 2009. 
Son métal d'avant-garde cherche son inspiration aussi bien dans le black que dans la musique de cirque, le jazz ou la musette. Léon Harcore expliquait à COREandCO webzine dans une interview de 2019 :
« Le groupe tourne autour d'une base Black Metal à laquelle il rajoute énormément d'éléments plutôt exotiques pour ce type de style : les fans en ont l'habitude, il y a du Tango, du Reggae, de l'accordéon, des cuivres, des trompettes et sans tomber dans le kitsch et la facilité en gardant une base très mélancolique, très Black Metal. C'est ce qui fait un peu la particularité du groupe. »
(Nous vous conseillons l'intégralité de cette intéressante interview que vous pouvez retrouver ICI.)
Après une série d'albums dont le dernier s'intéressait au monde du cirque, Pensées Nocturnes revient avec un nouvel opus livré dans un artwork et un livret d'une richesse assez exceptionnelle signés à nouveau (c'est semble-t-il leur quatrième collaboration) Came : Roy de Ra.

L'album s'appelle...

« DOUCE FANGE »

Pensees nocturnes came roy de rat

Suivez-nous pour un petit tour du propriétaire...
01. Un coq et un accordéon plantent le décor avec le court « Viens Tâter d'mon Carrousel ».
02. Cuivres, cordes, percussions, alternance d'extravagances et d'éructations, java, musette, black... « Quel Sale Bourreau », ou les élucubrations d'un fonctionnaire de l'Etat au temps de la guillotine...
03. « PN mais Costaud ! » rappelle en son début la musique tzigane (Emir Kusturica, mais sous acide) puis devient bruitiste avant de partir en jazz.
04. « Saignant et à Poings » fait un clin d'oeil appuyé au « Padam, Padam » de Piaf. Les Strasbourgeois de Dust In Mind, dans un autre style musical, lui rendaient récemment la même oeillade avec leur titre Synapses.
05. « Charmant Charnier » commence gentiment mais part vite en vrille.
06. « Le Tango du Vieuloniste » nous accueille par un accordéon classique et des choeurs, avant de nous embarquer dans sa déferlante. Des commentaires sportifs d'un combat de boxe rappellent la vieille France de Roger Couderc.

07. « Fin Défunt » invite la cuisinière Maïté à sa table.
08. « La Semaine Sanglante » alterne dissonance, tsunamis et phases plus accessibles.
09. « Gnole, Torgnoles et Roubignole » réunit Chostakovitch et « Mon amant de Saint-Jean ». Sa conclusion est sans appel.
Tout cela évidemment sur une base très black-métallique.

Soigné jusque dans son livret, mis en valeur par la production du Studio Henosis, « Douce Fange » est un tour de France façon patchwork qui mélange allégrement flonflons du bal, black métal, chanson réaliste, noise, musique classique, jazz et tout élément parlé, chanté, émis de quelque manière que ce soit, du moment qu'il se rattache à notre patrimoine culturel contemporain sans qu'on se demande si c'est de l'art ou du cochon. Tartiné de textes qui jouent avec les mots, il figure un travail titanesque où la créativité se fera un plaisir de vous retirer la chaise comme vous voudrez vous asseoir. Assez proche d'un Igorrr (« Le Tango du Vieuloniste ») mais avec un côté terroir revendiqué,  « Douce Fange » propose un cabinet de curiosités ouvert H24. S'il était un film, il monterait les marches du festival de Cannes en vous adressant un doigt d'honneur. Il se termine comme il se doit par le bien senti « Ta gueule ! ». C'est un pic, c'est un cap, c'est une péninsule, et le bon métalleux franchouillard que vous êtes ne peut que se le prendre de plein fouet. Foncez tête baissée.
Sorti le 21/01/2022 chez Les Acteurs de l'ombre Productions, « Douce Fange » est disponible en version digitale, en CD, double vinyle, double vinyle couleur ainsi qu'en édition limitée box « Pilier de bar » contenant tee-shirt, verres, sous-verres, tire-bouchon, fiole, etc.

Les Critiques :

  • « Cet album est un objet rare. Je me suis fait balader de bout en bout avec grand plaisir. »
    Aux Portes Du Metal Webzine
  • « La bonne humeur jaillit sur Douce Fange comme un rasoir sur une carotide. »
    Rock'n Force
  • « Je me demande si l'on ne tient pas là avec ce Douce Fange la petite perle délicieusement barrée et foutoir de ce début 2022. »
    Pavillon Webzine
  • « Douce Fange est un aboutissement du style de Pensées Nocturnes, assemblage de chaires mortes musicales, créature de Frankenstein répugnante et fascinante. »
    VerdamMnis Magazine/

Tracklist :

01. Viens Tâter d'mon Carrousel    
02. Quel Sale Bourreau    
03. PN mais Costaud !    
04. Saignant et à Poings    
05. Charmant Charnier    
06. Le Tango du Vieuloniste    
07. Fin Défunt    
08. La Semaine Sanglante    
09. Gnole, Torgnoles et Roubignole

Line-Up studio :

Léon Harcore (instruments, chant)

Discographie :

  • Vacuum (2009)
  • Grotesque (2010)
  • Ceci est de la musique (2011)
  • Nom d'une pipe ! (2013)
  • A boire et à manger (2016)
  • Grand Guignol Orchstra (2019)
  • Douce fange (2022)

Les Liens :

 

EXPERIMENTAL