Les bio d'Apo : Maps And Foils

  • Le 29/06/2021

Chaque semaine Apolline potasse ses bio.
Aujourd'hui elle nous présente un groupe de post-hardcore/metal originaire de Paris. Il s'appelle Maps and Foils et son prochain album sortira à la rentrée.
Bonne lecture avec les bio d'Apo !


Tristan (chant, guitares) : Le projet Maps And Foils a été monté fin 2016 avec Thomas (guitares, choeurs). Après avoir sorti notre premier album (#1) l’année suivante sous forme de duo, on a recruté Ewen à la basse et Lucas à la batterie pour composer de nouveaux titres et faire des concerts. Avec ce nouveau line up, on a sorti un single (Fin Du Monde) en novembre 2019 et un mini Ep (Les Anathèmes) en mai 2020. Notre son a beaucoup évolué depuis les premières démos enregistrées à deux. Le premier album était très orienté metalcore moderne/metal alternatif, à la croisée des chemins entre Alcest, Deftones et Norma Jean. Le deuxième album qui est en chantier est beaucoup plus sombre et nerveux. On a poussé le curseur à fond sur les éléments post-hardcore en assumant pleinement le côté dans ta face tout en gardant les ambiances shoegaze et les passages mélodiques qui rendent les chansons plus dynamiques.



Qu'est-ce qui vous a donné envie de faire de la musique, et pourquoi ce style en particulier ?
Quand j’ai rencontré Thomas, on s’est rendu compte qu’on écoutait à peu près les mêmes trucs, donc quand mon ancien groupe s’est arrêté, je lui ai tout de suite proposé d’écrire ensemble. Il y a un côté très cathartique à jouer ce genre de musique mais c’est surtout qu’on se marre bien tous les quatre. On aime bien boire des bières et raconter des conneries donc si en plus on peut faire du bruit et transformer ça en chansons, c’est tout bon.

Vos influences et ce qui vous inspire ?
On écoute tous les quatre énormément de musique, et surtout beaucoup de trucs différents. Lucas est un énorme fan de System Of A Down et de toute la scène néo/alternative de l’époque (Tool, Deftones etc..) et Ewen aime bien le stoner et le sludge à la Melvins ou Mastodon. Thomas est autant fan de Steven Wilson que de The Dillinger Escape Plan et je passe mon temps à crier sur tous les toits que Aqme ça défonce et que Cave In est le meilleur groupe du monde. Du coup, tout le monde apporte une énergie et des idées différentes en période d’écriture et ça, c’est terrible. J’écoute aussi beaucoup de post-hardcore et de screamo, des groupes comme Envy ou Orchid, et je pense que ça joue beaucoup sur les textes et le chant. Le côté émotionnel, au bord de la rupture en permanence, ça donne une tension aux chansons qui est très grisant, surtout en concert.

Une chose que vous aimez dans le milieu du metal, et une chose qui vous déplaît ?
Il y a beaucoup de bienveillance en général. Que ce soit au Hellfest, à l’Olympia ou à l’Espace B, je fais toujours de super rencontres en concert. Idem pour les groupes de discussion où ça se bouge pour échanger, pour partager, découvrir de nouveaux trucs. Le spectre des musiques extrêmes est tellement large et il y a tellement de groupes à découvrir, c’est sans fin. Du coup, les discussions animées, autour d’une bière, à décortiquer le dernier album de machin ou geeker sur le matos d’untel sont sans fin aussi, c’est génial. A l’inverse, pour chaque mec hyper ouvert et curieux, il y aura toujours un mec un peu bas du front qui crachera sur tout ce qui sort de sa zone de confort. J'écoute autant Metallica et Dir En Grey que Coilguns et Tegan And Sara, par exemple, et ma street cred se porte (à peu près) bien. Ça renforce le cliché qu’on peut avoir du métalleux sectaire mais heureusement, on est pas tous des frat-boys qui veulent juste aller au mosh pit !

Une chanson que vous auriez aimé écrire ?
Je vais tricher et en choisir quatre car elles représentent bien ce qu'on voudrait achever dans Maps And Foils :

  • Cave In - Moral Eclipse
  • Deftones - Minerva
  • Mastodon - Crack The Skye
  • System Of A Down - Chop Suey

Si votre groupe était un animal, lequel serait-il et pourquoi ?
Sans surprise, on va citer le sphinx tête de mort (Acherontia atropos), le fameux papillon du film Le Silence Des Agneaux qui a inspiré le visuel de notre chanson Fin Du Monde. Le papillon est à la fois un symbole de métamorphose, de transformation et de concrétisation. Ça représente bien notre conception de la musique car on cherche continuellement à se renouveler et faire évoluer notre musique.

Votre parfum de pizza préféré ?
Il va y avoir une scission entre la team viande et la team végé donc on va dire trois fromages pour éviter le carnage ! Classique, ultra efficace, va avec tout, appelle à en manger une deuxième, la base !

Maps and foils 19Photographie : Monsieur G pour Warm TV


Les Liens :


Et voilà pour cette semaine.
Je vous remets comme d'habitude le lien de la playlist :
https://open.spotify.com/playlist/0bTigPgUjUbhoUeCh2Cv77...

Bonne semaine à vous !