KILL THE MOOSE - Les Enfants du Shoegaze

  • Le 20/03/2019
Formé en 2015, Kill The Moose, auteur de plusieurs EP caractérisés par l’opposition d’un mur de guitares et d’une voix légère, a réussi à imposer son style bien reconnaissable dans le paysage du Rock Alternatif niçois Influencé par la vague Shoegaze des 90’s, le quatuor, prochainement en concert à Nice et à Grasse, a bien voulu répondre à quelques questions.

KILL THE MOOSE par F. Le Court.
       

Bonjour Kill The Moose. Situons d'abord d'où vous venez : premier album acheté ?
Nico (batterie) : Oh P***, ça pique ça ! Un live de Queen, oublions la période sombre de la Dance Music.
Elisabeth
(chant) : Ouf ! Oh la la ! Pfff ! C’était dans les années quatre-vingt. J’en sais rien moi ! Sans doute un truc des charts britanniques ! Probablement un Duran Duran...(honteuse)
Fédu
(basse) : Je crois que c’est Back in Black d’ACDC, pour faire dans l’originalité !
Alex
(guitare) : Je ne me rappelle pas si c’est In Utero ou Nevermind de Nirvana

 

Qu'est-ce qui a déclenché votre vocation artistique ?
Elisabeth :
Mes années de chorale à l’église anglicane m’ont fait découvrir le chant et Bruno Massena m’a fait monter sur scène pour monter notre premier groupe Merry Mayhem.
Fédu : Pfffff euuuh mmm... C’est un pote qui jouait de la guitare qui m’a amené à faire de la musique.
Nico :
Ça a commencé au collège avec un délire entre potes qui cherchaient un truc à faire ensemble.
Alex : J’ai toujours aimé la musique. Gamin, j’ai appris à me servir d’une platine vinyle pour mettre du Devo... Ça doit être l’envie de faire du bruit qui a déclenché tout ça.

 

Quels sont vos parcours ?
Elisabeth :
J’ai commencé avec Merry Mayhem dans les années 90, My Elastic Eye dans les années 2000 et aujourd’hui Kill The Moose et DullBoy.
Fédu : J’ai d’abord joué dans Sherikah, un groupe de Rock Alternatif / Metal au lycée, puis j’ai accompagné Mark Ashton durant toute sa tournée.
Nico :
J’ai débuté au collège dans le Grunge et s’en est suivi un enchainement de groupes dont Princess Cum, Tapenga et Stéréogram, et aujourd’hui Kill The Moose.
Alex :
Tout a commencé au lycée avec Hymen Splash, c’était sacrément mauvais... S’en est suivi Stone Dogs, groupe de Grunge, le Sylvester Staline Baboushka Band, Yumi And The Naughty KoKeshi, Sobel et aujourd’hui Kill The Moose et Swivel Circle.

 

Nous en arrivons donc à Kill The Moose. Pourriez-vous présenter le groupe aux lecteurs qui ne vous connaîtraient pas ?
Alex :
Kill The Moose est un groupe de Rock Alternatif fortement influencé par la scène britannique des années quatre-vingt-dix, et plus particulièrement du Shoegaze. On a créé le groupe avec Babeth au chant en 2015, et nous jouons depuis un an avec Nicolas à la Batterie et Alexis (Fédu) à la basse. Pour tenter de résumer notre musique, il y a une voix pleine de mélodies très pop qui se pose sur des nappes de guitares réverbérées, le tout rythmé par un couple basse / batterie qui envoie !

 

Comment s'est formé Kill The Moose ?
Alex :
Kill The Moose était à l’origine un projet que nous avions Babeth et moi en dehors d’un groupe (Yumi And The Naughty Kokeshi). Après quelques chouettes années de compo, on a quitté le premier groupe qui battait de l’aile pour ne se consacrer qu’à Kill The Moose. On s’est d’abord cherchés musicalement parlant, entre Pop et Rock Alternatif, jusqu'à l’arrivée de notre troisième EP “To The Moon And Back”, puis de Nico et Fédu dans la foulée !

 

Je pensais que le nom “Kill The Moose” était un hommage au groupe Britannique de Shoegaze “The Moose”, mais j'ai lu que c'était un clin d'oeil au Monty Python ?
Alex : “A Møøse once bit my sister... No really ! She was Karving her initials on the møøse with the sharpened end of an interspace tøøthbrush given her by Svenge - her brother-in-law - an Oslo dentist and star of many Norwegian møvies: "The Høt Hands of an Oslo Dentist", "Fillings of Passion", "The Huge Mølars of Horst Nordfink"... (Ndlr : sous-titre décalés du générique de fin du film “Sacré Graal !”)
 
Comment naissent et s'élaborent vos compositions ?
Elisabeth :
Généralement, les chansons partent des plans de gratte d’Alex sur lesquels je pose une mélodie et des paroles. Nous présentons ensuite une version aux Mooses en répète, sur laquelle Fédu trouve des lignes de basses efficaces et où Nico nous expose son incroyable auto-exigence !

 

Home Sweet Home et The World Is My Oyster traitent des réfugiés ; From Here To Now du Terrorisme. Quelles thématiques aimez-vous aborder ?
Elisabeth :
From Here To now ne parle pas de terrorisme mais d’une amie qui a connu de la violence conjugale… Les chansons que j’écris sont inspirées de l’actualité, d’histoires que j’entends à droite à gauche et qui me touchent. En Général la mélodie m’évoque un mot, mot auquel je fais des associations d’idées et l’écriture suit.

 

Dieu est-il un type perturbé ? (God is a messed-up guy)
Fédu :
Ouais un peu quand même et même beaucoup !
Nico :
En tout cas, s’il existe, vu le bordel de la vie, il est sacrément atteint !
Alex :
Et pas que lui…
Elisabeth :
Pour moi Dieu n’existe pas, ce qui devrait uniquement subsister, ce sont des valeurs de respect, de tolérance, bonté et entraide, tout le reste c’est du blabla.

A propos de Dieu, Deux albums à sauver du déluge pour reconstruire le Rock dans la bonne direction ?

Elisabeth :
Dry de Pj Harvey pour la force brute, et un album des Cocteau Twins !
Fédu :
Downward spiral de Nine Inch Nails et j’ai découvert récemment, Flying Microtonal Banana… de King Gizzard & The Lizard Wizard.
Nico :
Je dirais le sixième album de Eels, Blinking lights and other revelations (ou tout autre album de Eels), et pour du plus nerveux je dirais Song for the Deaf de Queens Of The Stone Age.
Alex :
Déjà pour commencer Loveless de My Bloody Valentine parce que My Bloody Valentine, ça c’est fait ! Je dirais ensuite Second Album de My Diet Pill.
 

KILL THE MOOSE
Quelle partie de votre activité artistique préférez-vous ?
Elisabeth :
Tout est complémentaire ; ne faire que de la scène me fatiguerait, que de la composition me frustrerait. La créativité et le partage sont à mon sens indissociables.
Fédu : Sans hésitation la scène.
Nico :
Malgré la pétoche que ça me fout des fois, je dirais la scène.
Alex :
J’hésite entre la composition, ce moment où tu tombes sur le morceau et que tu te dis “ouais, on touche plus !”, même si ce moment est rare ; ou alors le studio, qui est le moment où tu peux réaliser tout ce que tu as en tête pour le morceau, ce que tu ne peux pas faire en live, comme être quatre guitaristes ou inverser des pistes de batterie...

 

La chanson que vous préférez dans votre discographie ?
Elisabeth :
Je suis incapable de répondre à cette question, ça dépend tellement des jours et des moments...
Fédu :
“Fall From Space” ! Nico : “From Here To Now” car elle me challenge et elle commence par de la batterie.
Alex :
Je pense instinctivement à “Ordinary Extras”, une vieille chanson, probablement la première écrite avec Babs . Elle n’est jamais sortie sur aucun CD et n’est plus jouée en live depuis trois ans. Elle a ce gros côté Shoegaze qu’on a aujourd’hui.

 

Quelle est votre actualité dans les prochains mois ?
Alex :
Actuellement nous sommes en phase de composition et de préparation d’une tournée, et on vient de sortir d’un enregistrement d’une reprise de Nick Cave. Question scène nous jouerons le 6 avril à l’ Altherax Music pour la Release de Press Gang Metropol, puis également avec eux le 4 mai à l’ Eca500 (Altitude 500) à Grasse. Enfin le 11 mai à La Zonmé de Nice avec Two Eyes, un super groupe de Nancy.

 

Merci Kill The Moose d'avoir accepté de répondre à mes questions.
Elisabeth :
Merci à toi et à la promotion que tu fais pour la scène locale….. Thanks !
 
 
Kill The Moose sur Facebook (N’oubliez pas de Liker leur page !) :
https://www.facebook.com/killthemoose/
Kill The Moose sur Bandcamp :
https://killthemoose.bandcamp.com/
Kill The Moose en concert :
Kill The Moose sera à l’ Altherax Music de Nice le 6/04/2019, à l’ Eca500 (Altitude 500) à Grasse le 4/05/2019 et à La Zonmé de Nice le 11/05/2019.

 

Photographies de Kill The Moose par F. Le Court et Nao Ilk.
 
53566810 386951031853486 3824735928333631488 n
KILL THE MOOSE par Nao Ilk.

 

 

KILL THE MOOSE ROCK