DECEREBRATION (Death Metal) « Follow The Scars » (2021)

Le 06/01/2022

Voici un groupe originaire de la Belle Province qui n'a aucune intention de brouiller les cartes. Il faut dire qu'à un certain âge on ne se refait plus. Et notre client n'a rien d'un lapin de six semaines...

Son nom d'abord, Decerebration. On imagine bien qu'il va y avoir de la viande rouge au menu... Quant à la cuisson, ce sera saignant, pour tout le monde !
La photo-souvenir ensuite. Vous la trouverez en bas de page, rubrique "line-up". Pas le genre de tronches qu'on va chatouiller pour savoir s'ils peuvent renvoyer le ballon du petit qui a malencontreusement atteri dans leur garage.
Le titre de l'album, « Follow The Scars », sorte de pendant hardcore à un « Follow The Leader » qui terminait on sait comment. N'y voyez cependant aucune parenté musicale.
Enfin la pochette de l'album, sanguinolante, spectrale, confectionnée par Gorgingsuicide ART. Les amateurs d'artworks death peuvent prolonger l'expérience ICI.

Decerebration artwork

Cette escapade finie, revenons à l'album.

« Follow The Scars » est un neuf pistes autoproduit. Il est disponible depuis le 17/12/2021.

Tous les titres sont signés  Julien Souque / Nicolas Cantin / Olivier Doyon.
Côté production, les Québecois ont fait appel à François C. Fortin (studio La Boîte Noire).

Le groupe ayant eu la bonne initiative de mettre à disposition quelques éléments sur l'écriture de l'album,  nous vous proposons de faire un tour du propriétaire piste par piste...

  • « Scorched Memories », court instrumental,  installe une ambiance étrange et inquiétante avec une sorte de scie musicale et des notes façon piano. La mélodie de l'intro est aussi un riff qui sera rappelé dans le morceau suivant. "C'est intentionnel. Nous voulions mettre la table", précise Decerebration.
  • La piste suivante lance la machine. Rythme raisonnable qui s'accélère façon hardcore, vocaux death caverneux.  « Infamous Duality », explique le groupe, "c'est devoir faire le choix entre une vie confortable mais malheureuse ou laisser ce confort pour mener l'existence que vous êtes censé vivre. Musicalement, on sent l'influence du death metal old-school. Nous voulions que le single montre que nous sommes toujours Decerebration !"
  • « A Ghost Of Flesh And Blood » propose une ritournelle, un long solo de guitare et des growls à rendre blême un pitbull. "Un autre morceau de death metal old-school, qui représente très bien notre style d'écriture. Riffs mélodiques et heavy mixés pour en faire une chanson."
  • Une voix claire inattendue survient sur « Follow The Scars », donnant un aspect mélodique intéressant. Le morceau insiste sur une basse, lancinante. La prise de son des choeurs est également inhabituelle. Le refrain est en voix claire. "C'est la première chanson de l'album où vous pouvez entendre notre évolution musicale", indique le groupe, qui poursuit :  "Follow the Scars parle de la traversée d'un événement traumatisant, comme la maladie, par exemple. Se battre et en sortir plus fort qu'avant. Les cicatrices sont les preuves du combat que vous avez mené."
  • « Break The Cycle » pose une structure qui se retient facilement. Le riff est puissant, les choeurs originaux. Le jeu de batterie se distingue. "Break The Cycle (Briser le cycle), c'est être capable de laisser tomber le passé et d'arrêter de répéter les mêmes comportements qui te tirent vers le bas. C'est une chanson très simple, rapide. En même temps, elle intègre des riffs plus mélodiques et des blast beat, quelque chose qui représente bien Decérébration..."
  • « The Factless Prophecy  » a une drôle d'intro, qui vient presque comme un interlude avant que le morceau n'éclate, avec une batterie extrêmement active et efficace. Un long solo de guitare  vient donner de l'air à la composition. "Les paroles de Factless ont été écrites au plus fort de la pandémie. Elles parlent de personnes qui se laissent piloter sans réfléchir par des dirigeants politiques et qui l'acceptent comme un fait établi sans rien remettre en question. Encore une fois, c'est une chanson qui représente bien notre style, heavy et mélodique. Certains riffs  ont été écrits à la fin des années 90 et n'avaient jamais été utilisés jusqu'à présent !"
  • « The Gift of Anger » et ses méchants riffs prouvent qu'il n'est pas toujours nécessaire d'être rapide pour faire mal. Une mélodie en apparence simple.  "Nous avons décidé de sortir des sentiers battus avec celui-ci".  Rythmiques dissonantes et choeurs inattendus...
  • « I Despise » est d'une grande efficacité : on le chantonnerait presque tellement il vous rentre aisément dans le crâne ! Guitares épurées, notes dissonantes, ruptures dans le rythme. Tout cela s'enchaîne parfaitement dans un assemblage qui évite l'effet patchwork.   "Probablement la chanson la plus violente de l'album. Musicalement, cela commence par des couplets thrash rapides qui tendent vers un son plus mélodique." Côté lyrics, "il s'agit de prendre conscience que vous êtes responsable si vous restez dans une mauvaise relation pendant des années sans faire quoi que ce soit à ce sujet."
  • « L.T.E.I. » est un instrumental qui sert d'outro à l'album.  C'est l'abréviation de Libera Temet Ex Infernis (Libère-toi toi-même de l'enfer). "Le début de l'outro est plus sombre, et la fin est plus joyeuse mélodiquement. C'est pour montrer ce qui se passe lorsque vous vous libérez des choses qui sont mauvaises pour vous..."

« Follow The Scars » est un album qui utilise le côté old school du death metal tout en y ajoutant sa patine artisanale. Elle lui permet de se démarquer par petites touches efficaces. Ménageant des respirations,  arrangeant des soli et des choeurs où on ne l'attend pas, ce vétéran de la scène tire ainsi son épingle du jeu, prouvant qu'il a toujours son mot à dire sur un album servi par une production qui sait donner de la résonnance à son propos.

Les critiques :

Tracklist :

1. Scorched Memories (1:47)
2. Infamous Duality (4:24)
3. A Ghost of Flesh and Blood (4:20)
4. Follow the Scars (4:34)
5. Break the Cycle (4:45)
6. The Factless Prophecy (4:21)
7. The Gift of Anger (4:48)
8. I Despise (5:36)
9. L.T.E.I (2:29)
Durée totale : 37:09

Decerebration photo

Line-Up :

Fudz Hubert – Vocals
Julien Souque – Guitar
Nicolas Cantin- Guitar
Mathieu Faucher – Bass
Olivier Doyon – Drums / Clean Vocal

Discographie :

2021 - Follow the Scars - LP
2015 - Decerebration (re-recording of the 1998 album, 10 songs, CD and streaming)
2013 - Respawned - LP (compilation release)
1998 - Decerebration - LP
1995 - My Inner Impurity - EP (CD and Cassette)
1994 - Pure Hatred - LP (Cassette only)

Le Lien :

 

DEATH