Chronique d'Album : EVIL MINDED (Heavy Metal) Weighing Of The Heart (Démo, 2020)

  • Le 08/08/2020

Groupe : EVIL MINDED
Album : Weighing Of The Heart (Démo, 2020)
Genre : Heavy Metal
Origine : Toulouse

Par Dam'Aël

Evil minded 2

Le groupe :

On aurait pu les surnommer les Dupont/Dupont du Rock Toulousain, Jonathan Sendrané et Jonathan Jourdan se passionnent pour le Rock des années 70’s /80’s et c’est dans cette contrée gauloise qu’ils font la connaissance, en 2010, de Romain (!!!), Romain Bourgeois, et qu’ils s’aventurent tous trois dans leur histoire musicale personnelle. Le trio se partage les tâches, Jonathan Sendrané et Romain prennent les guitares, formant les Dupont/Dupont de la guitare - je rigole - et Jonathan Jourdan s’octroie les baguettes magiques de la batterie. Il faudra attendre 2013 pour compter sur Anaïs Abbadi pour assurer le chant et Yann Lehue la basse. C’est alors que le nom du groupe est décidé : Evil-Minded (Evil-MindedOfficial) et que leur musique prend l’étendard du Hard Rock. 2015 est une année importante puisqu’ils enregistrent leur première démo “Rock’N’Roll Road” suite à la rencontre d’un ingénieur du son qui n’est pas dans la catégorie “poids-plume” puisque Plume a déjà travaillé avec Sidilarsen : pas moins que çà! En ressortent 10 titres aux sonorités 70’s revues et corrigées, dont les textes sont parfois engagés.
 

Premier EP "Rock'N'Roll Road" de Evil-Minded - 2015
 
Quel groupe n’a pas connu de divergences musicales ; Evil Minded n’y échappe pas. Perte du bassiste Yann et de la chanteuse Anaïs, ce qui amène Jonathan Sendrané à pousser les vocalises, campé derrière sa guitare (double fonction. L’histoire ne dit pas s’il a double cachet.... Pardon...) et y compostant un timbre plus Heavy. Et vlan! çà c’est fait. Le problème du bassiste se résout dans une foulée de métalleux énergique et voici que Damien Oliveira arrive au grand galop chaloupé d’une machine de guerre, arrache la basse laissée orpheline et, nouvelle apogée oblige, le 17 mai 2019, le premier album de Evil-MindedOfficial éclot à la rosée du matin (normal, Toulouse, la ville r..., oui je sais, je vais finir par me faire virer). "Into The Jaws Of Death" est un album au titre sérieux puisqu'il rend hommage à la photographie du même nom, prise le 6 juin 1944 par Robert F. Sargent lors du débarquement de Normandie.
La presse en a parlé :
https://www.themetalmag.com/evil-minded-into-the-jaws-of-death-cd-digital-17th-may-2019-self-produced/
https://www.auxportesdumetal.com/reviews/EvilMinded/evilminded-intothejawsofdeath.html
http://france.metal.museum.free.fr/chros/e/evil_minded_02.htm

Photo de Robert F. Sargent - 6 juin 1944 - L'album "Into The Jaws Of The Death"
Les compositions sont non moins sérieuses puisqu'elles traitent des conflits belliqueux mondiaux et rendent "hommage aux soldats ayant donné leur vie pour défendre les couleurs de leur patrie, au travers de textes évoquant les plus grands conflits de notre monde, tels que les guerres mondiales, la guerre froide, l'extrémisme religieux”. Après avoir parcouru la France et lustré leur semelles sur les planches d'un certain nombre de scènes pour défendre leur premier album, Damien lève le pavillon blanc et laisse sa place à Guillaume Lefebvre, fondateur et compositeur de Nemedian Chronicles.
La seconde démo "Weighing Of The Heart" sort dans les bacs le 4 juillet 2020.

La démo :

"Weighing Of The Heart" est un trois titres de moins de 20 mn de Heavy Metal bien ciselé, efficace, carré et implacable où les compositions sont parfaitement élaborées.
  1. 1789 (6’14) . En chargeant ma platine, bien décidée à découvrir la nouvelle démo de Evil-Minded tout en préparant un bon café, j’ai cru qu’un petit diablotin me l’avait remplacée par un BlackRain de dernière mixture ; Swan sort de cette platine!!! Ce n’est pas toi que je veux écouter ce matin... Telle a été ma première surprise dès les premières vocalises de Jonathan. La base rythmique bien heavy est dans un accord parfait avec la thématique du morceau : Evil-MindedOfficial est parti pour faire sa petite révolution dans ce monde, bien décidé à défendre ses couleurs sur fond de bleu/blanc/rouge bien sûr. Le solo qui s’annonce avec un changement très net de tempo est sobre, efficace, non démonstratif et laisse place à chaque guerrier du titre, que ce soit la basse ou la batterie, avec une basse qui accompagne avec une fidélité exemplaire les choeurs de fin de titre. A noter ce côté un peu celtique de la guitare en introduction et cette rythmique de marche citoyenne décidée à vaincre et gagner ses droits, sans oublier de noter par ailleurs, le travail de martèlement de la grosse caisse qui appuie avec une efficacité implacable cette dynamique de combat.
  2. Unmerciful Life ( 3’56). La musique est bien engagée comme le combat et se traduit par un véritable Heavy d’attaque où les riffs sifflent et atteignent leurs cibles, dans une musicalité acérée dans laquelle le vrombissement de la basse, incisif déchire tout sur son chemin. Les Toulousains aiment à s’accorder des changements de tempo pour renforcer les paroles de leurs textes engagés et forts. Sujet grave, Jonathan accorde sa voix dans des timbres plus graves qui lui vont bien. A noter les cinq dernières notes de la basse mises en exergue, effet de surprise garanti. Là encore tout est bien ficelé.
  3. Weighing For The Heart (7’08). Démarrage au quart de tour, super duo basse/guitare qui crée un groove d’attaque plus qu’efficace qui est vite complété par une batterie survoltée qui, lorsqu’elle l’est moins, est suppléée par une grosse caisse tambourinante où la double pédale est très judicieuse, donnant le ton au sujet évoqué ; ça martèle et on aime...beaucoup! A s’essouffler par un headbanging qui va mettre à dure épreuve vos cervicales. On vous aura prévenus! J’adore le côté sombre de la basse et la répétition des riffs bien lourds qui font un heavy bien catchy à la Evil-Minded.
Evil minded 0
 
Le magnifique artwork a été réalisé par un artiste guatémaltèque Mario Lopez. A noter le petit détail de la plume dans l'un des plateaux qui n'est pas sans rappeler le dernier membre arrivé dans la formation et qui peut, de surcroît amener à y trouver une connotation symbolique où un tout petit rien peut faire basculer notre monde dans de terribles situations.

 

La guerre! NON !
Evil-Minded ! OUI ! et sans modération...

 

 

 

HEAVY METAL EVIL MINDED