Chronique d'album : BARNEY (Punk/Hard), The Killer of Tudela (EP - 2021)

  • Le 24/06/2021

Groupe : Barney
Album : « The Killer of Tudela » (02/05/2021)
Genre : Punk/Hard
Origine : Oloron Sainte Marie
On aime : La spontanéité

Par Ahasverus

Le Groupe :

  • Originaire du Bearn, Barney était initialement un projet solo de Benoit Dornon, passionné de Metal, animateur de l’émission Métal Hurlant sur Radio Oloron entre 1995 et 1999, gérant d'un magasin de musique entre 1997 et 1999, et guitariste/compositeur "à ses heures perdues".
  • En 2001, il rencontre le guitariste David Sanz (ex-Arsenic) et enregistre dans le home-studio de ce dernier une première démo : « Le désespoir des espoirs ».
  • Bien qu'il continue à composer, Benoit Dornon met son projet en sourdine jusqu'en 2015, puis se laisse convaincre de ressortir les meilleurs titres de sa démo dans un format plus professionnel.
  • Construisant peu à peu son line-up (voir in fine), Barney sort « Jean-Marie Le Charcutier » un EP au visuel et au titre-choc en 2015, puis un LP en 2017.

Barney ep

BARNEY, « Jean-Marie Le Charcutier E. P.  » (EP - 2015)

  • Les influences musicales de Barney vont du rock au métal extrême, en passant par le punk et le hard-rock (on note un hommage à Lemmy Kilmister sur l'album « Paris Brûle-T-Il »).
  • Ses textes en français, anglais ou espagnol sont d'inspiration large, parfois politiquement engagée.
  • En 2021, Barney revient avec un nouvel album :

«The Killer of Tudela»

01

L'Album :

  • « The Killer of Tudela » est un album réalisé en DIY.
  • Il affiche une durée de trente-huit minutes pour huit pistes.
  • Deux clips ont été réalisés pour soutenir sa sortie : « Insurrection » et « The Killer of Tudela ».

Les Textes :

  1. Chili Con Barney : Un instrumental
  2. Mata El Pederasta : Ce qui peut se passer dans la tete d'un pere dont la fille a été victime de pédophilie.
  3. The Killer Of Tudela : L'histoire d'un serial killer obsédé par le jus de tomate.
  4. Donde Estas : La solitude de quelqu'un qui cherche a rencontrer par hasard la personne qu'il pense aimer.
  5. Insurrection : Un titre sur les gilets jaunes.
  6. My Only Dope Is Music : La musique comme seule défonce.
  7. What You Eat Looks Like Shit : Un morceau sur la malbouffe.
  8. La Cueva De La Mora : D'après la nouvelle éponyme de Gustavo Adolfo Becquer.

Les Critiques :

  • "C'est toujours un plaisir que de voir Barney proposer de nouvelles choses tant ce qu'il propose, même malgré quelques maladresses, est fait avec sincérité et passion."
    http://france.metal.museum.free.fr

Notre Avis :

Un son roots pose les conditions de « The Killer of Tudela » dès le premier tour de piste : Barney ne fera ni dans le Hair Metal ni dans les fioritures, même si ses compositions peuvent viser les sept minutes. L'instrumental « Chili Con Barney » délimite le  territoire, le très punk « Mata El Pederasta » enfonce le clou. La production très crue donne l'impression d'un son capté à travers les portes fermées d'un club underground. Cela va finalement assez bien avec le style "jeté" de Barney. Seul le tempo rock de « Donde Estas » calme le jeu, à mi-parcours d'un opus souvent énervé, oscillant entre punk et hard. « The Killer of Tudela » est underground par essence, un EP de punk-rock garage  qui ne laissera pas même aux punks à chiens le temps d'aller pisser après ses roues. Les amateurs de rock sans concessions trouveront leur compte dans cet opus sans fard.

Line-Up :

  • Benoit "El Bénua": guitare, chant
  • J.C.L "El Padre": basse
  • Eric "The Lover": guitare
  • Gaspar "Le Poulpe": batterie

Discographie :

  • Le desespoir des espoirs (Démo - 2001)
  • Jean-Marie le charcutier E.P. (EP - 2015)
  • Paris Brule-t-il (2017)
  • The Killer of Tudela (2021)

Les Liens :