CHLOE TRUJILLO, « Mothers of a New Nation » (2021)

  • Le 15/11/2021

Par Pépé Stakatto

Je suis particulièrement fier de vous présenter aujourd’hui cette artiste aux multiples talents, française d’origine de surcroit, j’ai nommé Chloe Trujillo « la flamboyante » pour son nouvel album « Mothers of a New Nation » sorti le 01/10/2021.

Franco-américaine, Chloé est l’épouse d’une autre célébrité, Robert Trujillo bassiste de Metallica depuis 2003 avec qui elle partage la vie à Los Angeles, mais c’est seule et à ses nombreux talents et à ses créations personnelles qu’elle doit sa notoriété et sa consécration.

Chloe trujillo 1Née et élevée à Paris par des parents créateurs de mode et des grands-parents musiciens (son grand-père était chanteur d’opéra), Chloé Trujillo a depuis son enfance toujours baigné dans la mode, le design ou la musique. C’est après des études scientifiques à l'université Pierre et Marie Curie de Paris, et son diplôme en poche, qu’elle va étudier à l’Ecole du Louvre pour renouer avec les arts, et ce avec brio.

Chloé est donc une artiste compète. En pluridisciplinaire accomplie, elle exprime son talent à travers un éventail artistique impressionnant. Elle va ainsi créer son propre style de vie et mener son existence au quotidien à travers ses créations : peintures (tableaux aux couleurs chatoyantes et psychédéliques), design/stylisme (vêtements, foulards, skateboards, casques et tout récemment basses et guitares), ésotérisme avec la création de deux jeux de tarots et ce qui nous ramène ici, à la musique ! Cette musique qui est également un domaine qui l’inspire depuis toujours. Elle a ainsi partagé la scène underground avec des groupes de Metal, de Death ou de Punk, joué dans des cabarets, des opéras-rock et même des comédies musicales, pour finalement composer et écrire ses propres morceaux et nous proposer ses propres titres.

Discographie :

Singles :

  • Madness (08/09/2021)
  • Light and Love (02/07/2021)
  • Corporations (11/06/2021)
  • Best friends (14/05/2021)
  • Propaganda (14/04/2021)
  • Here We Are (12/03/2021)
  • Tide (29/01/2021)

Album :

  • Mothers Of A New Nation (01-10-2021) 
  • Artwork de Chloé Trujillo
  • Tracklist : 01.Tide – 02.Here We Are – 03.Propaganda – 04.Best Friends – 05.Corporations – 06.Light&Love – 07.Madness – 08.Cosmic Power – 09.Bliss
  • Album produit par Chloé Trujillo et Thomas D.Daugherty
  • Mixage de Thomas D.Daugherty et Jasion Valesio
  • Mastering de Lucas Pimentel et Mark Chalecki

Line-Up :

  • Chloé Trujillo : chant
  • Tye Trujillo : guitare
  • Robert Trujillo : basse
  • Chris Poland : guitare
  • Stephen perkins : batterie (Jane's Addiction, Infectious Grooves)

Attardons-nous tout d’abord sur la magnifique pochette qu’elle a réalisée.

Chloe trujillo coverSur fond bleu intense le titre de l’album est d’un graphisme assez « new âge » et psychédélique. L’arbre de vie bien enraciné en son centre me rappelle assez dans son feuillage l’Europe ainsi que la côte ouest des States. En signe de paix, d’amour et de famille on retrouve les deux colombes, les roses et le cœur. Les symboles ésotériques sont également bien présents : les deux mains qui soignent, les étoiles, le hibou, la lune et le ciel, le crâne maya, sans oublier la référence à la Franc-maçonnerie avec « l’œil de la Providence » ou « l’œil omniscient » symbolisant la représentation de l'œil de Dieu exerçant sa surveillance sur l'Humanité, mais qui souligne ici la « bienveillance des mères » sur le monde.

  • L’album débute sur « Tide » avec des arpèges en son clair et des choeurs éthérés. Le chant de Chloé est rythmé par un beat de batterie Hip-Hop bien pesant, la basse légèrement Funk est également bien mise en avant, sans pour autant empiéter sur les paroles, tantôt slamées, tantôt suaves, nous plongeant dans un univers cosmique (symbolisé par les éléments eau-air-feu-terre). Les riffs guitares sont courts mais font mouche et s’intègrent parfaitement à la structure du morceau. Les nappes claviers soulignent un peu plus le côté mystique de ce premier titre qui parle essentiellement de la nécessité de se reconnecter à nous même au plus profond de notre cœur pour retrouver cette paix intérieure que le temps nous vole. Chloé souhaite que ce morceau soit un vrai message d’espoir.
  • Fermez les yeux pour vous délecter du titre suivant, et laissez-vous transporter par la magie des sonorités indiennes du très chamanique « Here We Are ». Musique relaxante mixée avec des sons très New-Ages, on retrouve encore ici les influences Rap dans le phrasé si particulier de Chloé, proche du mantra. En fin de morceau, les soli guitares vont apporter une touche supplémentaire de couleurs en mélangeant les gammes orientales et hispaniques pour un total dépaysement.

  • « Propaganda » est un titre beaucoup plus Rock dans sa structure, même si ce morceau mélange lui aussi plusieurs styles (Dubstep/HiP-Hop/Fusion/Electro). La rythmique basse/guitare est saturée à outrance, la batterie Hip-Hop légèrement en retrait.  On trouve plusieurs changements de rythmes avec des ponts très électroniques au synthé, ainsi qu’à la basse. Le chant est alterné, rappé, parlé…
  • Le très sautillant « Best Friends » démarre sur des cocottes guitares funky, la basse puissante décrasse les boomers, le chant très aérien et finement slammé est également bien mis en valeur par les incessants riffs de guitares qui miaulent à souhait. Ce morceau qui se veut joyeux traite pourtant de l’amour et de la trahison.
  • On va également retrouver cette explosion de sons colorés dans le très groovy et très dansant « Corporations ». La batterie virevolte, appuyée par la basse hypnotique et pesante de l’ami Robert, la guitare de Tye distille tout le long du morceau sa rythmique punky, tandis que la voix lancinante de Chloé est encensée par de joyeux chœurs mélodiques. Ce titre pointe du doigt les grandes entreprises (GAFAM !?!) qui sont devenues plus grandes que quiconque ne pouvait imaginer et qui sont maintenant comme des machines, difficiles à contrôler. Pour l’humanité, dépassée par la rapidité des avancées technologiques, la science-fiction est finalement devenue une sombre réalité…

  • « Ligth&Love » débute comme un film de série noire, sombre et oppressant. Les riffs de guitare envoutants jouent avec le chant parlé de Chloé, la batterie claquante fusionne avec les nappes claviers (le final à la basse et au synthé est de toute beauté !). Fatiguée de dénoncer un système corrompu qui masque la vérité, seule l’innocence, la pureté, l’amour, et la foi en notre croyance pourront nous sauver.
  • « Madness » et son ambiance psyché est drivé par une partie basse qui lorgne avidement sur le Ska-Punk (mélange de The Clash et de Madness). On retrouve également quelques petites touches indo-orientales dans le chant, mais aussi dans les nappes synthé, et de guitare/violon. Mon morceau préféré !
  • Le sublissime et très groovy-rock « Cosmic power » bénéficie lui aussi d’arrangements subtilement mixés et mélangeant généreusement riffs et cocottes guitares aux petits z’oignons, basse surpuissante, violons langoureux et beats bien syncopés, et dont le flow galactique de Chloé sert de liant magique. Ce morceau qui affirme que le pouvoir cosmique se trouve en chacun de nous, est encore une petite douceur qui se déguste avec grand plaisir.
  • Avec ses 7’10’’, le très énervé  « Bliss » va clore de façon magistrale cet opus. Assurément le morceau le plus Metal de l’album, batterie bien rentre-dedans, rythmique fuzzée et abrasive, riffs bien Heavy, la voix de Chloé se veut beaucoup plus rock et montre toute l’étendue de sa palette sonore.

« Mother Of A True Nation » est un superbe patchwork musical, réalisé par Chloé Trujillo comme pour ses peintures, chaque morceau se révélant au fur et à mesure de ses idées du moment. On y retrouve ainsi toutes les influences musicales qui la touche : Rap / Hip-Hop / Punk / Metal / New-Age / musique orientale.

Alchimie parfaite, véritable melting-pot de visions shamaniques, d’ésotérisme, de vibrations cosmiques, épaulée musicalement par son mari et son fils, cet album est un véritable hymne à la vie, à la famille, et au bonheur !

A l’heure où tout n’est que doute, crainte en l’avenir, vaccins anti-COVID, ces neuf « tarocchi » sont une « véritable perfusion d’énergie positive », un baume pour le cœur et l’âme, une douceur pour les z’oreilles. Un album à découvrir et à apprécier de toute urgence…


Le lien :

 

 

ROCK