THE FOXY LADIES : Le Roman des Renardes (Interview)

  • Le 07/01/2020

Groupe : THE FOXY LADIES
Genre   : HARD-ROCK
Origine  : Lyon

Par Ahasverus pour Ahasverus - Métaux en tous genres

The Foxy Ladies voient le jour à Lyon en 2013.
En 2015 le quatuor livre Ignition, un premier EP Hard-Rock affûté comme une lame.
Suit en 2017 l’album Backbone, beau, énergique et tranchant, dans la droite ligne métallique de son prédécesseur.
En 2018, Chloé, la bassiste, quitte la tanière. Elle est remplacée en 2019 par Alexis.
En 2020 The Foxy Ladies sont donc à nouveau en formation de combat.
C’était le moment pour solliciter une interview et revisiter leur parcours. Voici le roman des Renardes.
 

"Il nous tarde de monter sur scène avec un nouvel album mais nous prenons le temps de créer quelque chose à notre image !

Une chose est sûre, avec ce qu’ on est en train de faire, ça va envoyer sévère !"



Bonjour The Foxy Ladies. Comment présenteriez-vous votre groupe à quelqu'un qui ne vous connaîtrait pas ?
The Foxy Ladies :
The Foxy Ladies, c'est un mélange de Grunge, de Metal et de Punk. L'énergie, le lâcher prise, et l'authenticité sont au cœur de ce projet. Notre devise : « Wild Or Nothing » !
Le groupe existe depuis quelques années maintenant. On a sorti un EP, un album, plusieurs clips. On a déjà eu l'occasion de jouer avec des groupes comme Nashville Pussy, Tagada Jones, Punish Yourself, Mass Hysteria, Black Bomb A, Burning Heads, Opium du Peuple, Les Shériffs, UK Subs… Et on travaille actuellement sur le second album.

 

"Backbone" (2017), premier album de THE FOXY LADIES.

Il y a eu du mouvement dans votre line-up cette année. Qui sont aujourd'hui The Foxy Ladies ?

The Foxy Ladies : En effet, nous avons un nouveau bassiste ! Il s’appelle Alexis. Ptit Fox pour les intimes ! Et en plus d’être super cool, il déchire à la basse ! Histoire de le présenter un peu vu que la question est tournée comme ça.
Pour les autres, ça n’a pas changé : il y a toujours Gabi au chant, Emilie à la batterie et Lucianne à la guitare.

 
THE FOXY LADIES par Denis Charmot

Vous avez fondé The Foxy Ladies en réaction à une réflexion sexiste. Aujourd'hui, le machisme est-il encore l'un de vos moteurs, et préférez-vous être considérés comme un "groupe de Rock féminin", ou définitivement comme un "groupe de Rock" ?
Lucianne :
Le groupe se nourrit de ce qu'il vit au quotidien, donc oui, on peut dire que le machisme est un de nos moteurs. Mais on trouve cela réducteur de nous cataloguer comme groupe de rock féminin. La catégorie en soi est hyper réductrice. D’autre part, nos chansons ne parlent pas que de sexisme, en effet, parce que ce n'est pas le seul problème sociétal qui nous touche. Et on ne parle pas non plus que des problèmes liés à notre société... Il y a des textes qui ont un angle plus personnel, d'autres qui sont plus métaphoriques ou philosophiques…
Gabi : Le terme moteur a un côté trop « positif ». Je dirais plutôt que c’était un bridage que l’on a voulu virer (métaphore mécanique, assumons !). Il y a un moment, quand quelque chose devient un obstacle (attention, le machisme, pas le fait d’être une fille), tu dois voir si tu restes bloqué-e ou si tu veux prendre de l’élan, dépasser et/ou défoncer cet obstacle. Je pense qu’on a voulu en faire une force.
Mais ce bridage, on l’a enlevé pour pouvoir s’exprimer et faire de la musique. Le but de tout ça, c’est la liberté d’être et d’expression. Sur scène, on « EST » puissance 1000. C’est pourquoi on parle de ce qu’on EST, de ce que l’on ressent. Mais cela ne s’arrête pas au fait d’être l’objet de remarques machistes. Il y a bien une chanson sur l’album (For Fools) qui parle de ça. Les neuf autres parlent d’autre chose. Et si certains veulent nous coller des étiquettes, alors qu’ils nous les collent, on n’est pas obligé de les accepter.
Emilie : Je pense que malheureusement les réflexions sexistes seront toujours là… Même si elles sont moins importantes ces dernières années… Elles ont pu nous servir pour composer certains de nos morceaux, j’espère qu’un jour on puisse tout simplement nous écouter avant de nous regarder. Pour ma part nous sommes définitivement un groupe de rock !!! Le genre ne devrait pas définir le style de musique que nous faisons… Je n’ai d’ailleurs jamais vu un « groupe de rock masculin »!

 
The Foxy Ladies par le photographe Denis Charmot.
Retour arrière... Vous souvenez-vous du premier album que vous avez acheté ?
Lucianne :
Oh ça devait être un single du genre Aqua ! Si les autres répondent des trucs trop bien, c'est qu'ils assument pas !
Gabi : Yeeees ! Je devais avoir sept ou huit ans, ça faisait «Na-na-na-na-na-na-na-na-na-na, Freed from desire, mind and senses purified» de Gala. J’ai retourné le salon de mes parents en dansant là-dessus, j’étais comme une dingue.
Emilie : Alors ma réponse est complètement assumée et tout le monde est normalement déjà au courant : C’était Barry White ! Mes parents se demandent encore pourquoi j’ai voulu acheter ça, je ne sais pas moi-même ! Mais peut être déjà une première notion du groove batterie… !
Alexis : L'enregistrement live de Deep Purple lors de leur tournée au Japon "Made in Japan", une tuerie !

 

Premier concert ?
Lucianne :
Joe Cocker à Lyon.
Gabi : les comédies musicales, ça compte ? Si oui, à six ans, « Ziggy, il s’appelle Ziggy »… Starmania ! Sinon, un peu plus tard (à dix ans), Stacey Kent, chanteuse de Jazz.
Emilie : j’ai fait énormément de concerts avec mes parents donc je ne saurais pas trop dire lequel est le premier… J’hésite entre H.F Thiéfaine et Soldat Louis…
Alexis : Nina Hagen au Fil à st Etienne.

 

Qu'est-ce qui vous a conduits à la musique ?
Lucianne :
Pour ma part il s’agit en premier lieu de mon environnement familial (j'ai commencé par la batterie au sein d'une petite mais néanmoins géniale association de village) puis plus tard plusieurs coups de cœur artistiques. J'ai eu très vite envie de monter un groupe avec les copains/copines.
Gabi : Euuuuh, les silences angoissants ? …. Plus sérieusement, la chorale du collège (mignon), le groupe de musique « star » de la ville qui donnait envie de développer son côté sombre et rebelle (embarrassant), les potos du lycée qui jouaient de la musique (cool), l’envie de mettre mes textes en musique (profond) et l’option musique du bac qui avait le meilleur programme pédagogique du monde : l’étude de l’œuvre Hendrix-ienne (classe).
Emilie : Moi c’est mon père qui m’a mise derrière ma première batterie à l'âge de cinq ans, peut-être parce que je tapais trop sur ma grande sœur quand elle jouait de la guitare ! (Rires)
Je n’ai jamais arrêté ensuite, il m’a appris les bases et j’ai continué d’apprendre en école de musique ! J’ai fait plusieurs écoles, puis j’ai été formé par Kévin Plutta ! Eternelle insatisfaite, je continue d’apprendre !
Niveau groupe j’ai un groupe de reprises rock familial avec ma sœur mon père et ma cousine qui existe depuis au moins dix ans je pense ! Et avant The Foxy Ladies je faisais partie des Doctor Peppers.
Alexis : C’est grâce à mon environnement familial et à mon éducation, en effet mon père a toujours voulu que je fasse de la musique quand j'étais petit. Je lui dois énormément !
 
The Foxy Ladies par le photographe Denis Charmot.
Quelle est votre conception d'une "bonne" chanson ?
Lucianne :
U
ne chanson qui fait naître des sensations, des émotions et avec un air dont on se souvient.
Gabi : J’aime les musiques qui allient puissance mélodique et sincérité.
Emilie : Je vais un peu copier Lucianne mais je pense exactement la même chose, peu importe le style si elle me provoque des émotions, une envie de danser ou autre, c’est une bonne chanson !
Alexis : Celle qui te remue les tripes, qui te donne un torrent de frissons dès que le premier accord claque !

 

Qui fait quoi aujourd'hui chez les Foxy Ladies ?
Lucianne :
Niveau composition, il y a le duo Gabi/Lucianne. Elles travaillent ensemble en amont sur un certain nombre de plans puis lorsque ceux-ci sont assez avancés, elles les présentent à Emilie et à Alexis. La formule porte bien ses fruits, même si elle nécessite certainement plus de temps que dans le cas où une seule personne composerait tout. Lucianne gère aussi la communication du groupe et le planning interne. Gabi écrit toutes les paroles. Elle endosse également le rôle de trésorière et travaille au développement de notre univers artistique, que ce soit sur scène (décors, maquillage…) ou en dehors (merchandising). L'idée c'est d'avoir un concept puissant et fédérateur à partir duquel nous développons et déclinons tous les éléments qui touchent de près ou de loin le groupe. C'est le cas pour notre album Backbone ; les visuels de la pochette, le spectacle sur scène (lumières, décor…), les paroles, les articles proposés à la vente… Tout a un lien.
Emilie est en charge des commandes sur le site.
Alexis va avoir une bonne part de travail début 2020 car il va gérer l’installation et l’enregistrement des pistes de batterie et de basse de tous les titres du prochain album ! C’est la phase dite de “pré-production”, une étape essentielle à soigner pour faire un bon enregistrement studio ensuite. C’est à ce moment là qu’on met tout à plat (les tempos, les parties exactes de chaque instrument …). Arrive ensuite la partie “arrangements”, dans laquelle le travail est plus axé sur l’artistique : les différentes pistes à enregistrer, les couleurs des sons, les ambiances, effets utilisés, etc.
 
The Foxy Ladies par le photographe Denis Charmot.
Quelle est la part de votre activité artistique que vous préférez ?
Lucianne :
J'adore attaquer la phase des arrangements des morceaux. C'est un moment très grisant car je ne me limite pas à ma seule guitare, j’imagine d’autres pistes, des ambiances, des couleurs, et la dimension cinématographique de la musique prend beaucoup de sens pour moi à ce moment là. J’ai toujours une pensée pour Tarantino ! (Rires) La chose la plus difficile est de garder en tête le rendu en live ; il faut aboutir à un tout, production album/production live, qui ne soit pas trop déséquilibré.
Gabi : J’aime ce moment particulier de l’aboutissement d’une compo : quand on sent qu’on tient quelque chose qui devient une musique à part entière. Il y a aussi cette sensation grisante sur scène, celle qui témoigne d’un partage d’énergie avec le public.
Emilie : Ce sont des choses tellement différentes ! Toutes Les phases artistiques provoquent des émotions, mais pour ma part la scène reste le meilleur des endroits sur terre !
Alexis : J'aime énormément la scène, mais... j'aime aussi beaucoup le studio !
 
 
 

Vous venez de sortir un nouveau clip pour illustrer votre dernier album, qui date de 2017. Est-ce à dire que le successeur de Backbone est loin d'être annoncé ?
Lucianne :
Effectivement, il va falloir encore patienter un peu avant notre second album. Nous travaillons actuellement sur les compositions, et pour l'instant on est plutôt très contents de ce qui sort.
Gabi : Le groupe est en constante construction de son univers, explorant les capacités et phases créatives de chacun-e. Ajoutons à cela qu’Alexis a rejoint l’aventure assez récemment. Il a une signature musicale puissante, qui lui est propre. Les chemins créatifs se sont donc énormément redessinés ces derniers mois. L’album en cours avait besoin de ce temps pour construire sa matière première. Dès lors, des compos naissent de tout cela et je pense que l’on arrive maintenant à quelque chose qui nous ressemble.
Emilie : Il nous tarde de monter sur scène avec un nouvel album mais nous prenons le temps de créer quelque chose à notre image ! Une chose est sûre, avec ce qu’ on est en train de faire, ça va envoyer sévère !

 
The Foxy Ladies par le photographe Denis Charmot.
Quelle personnalité du monde des arts auriez-vous aimé rencontrer ?
Lucianne :
Il y en a beaucoup trop ! Jimi Hendrix, Joe Strummer, Brody Dalle, Joan Jett, mais aussi Tarantino.
Gabi : Jimi Hendrix, Kurt Cobain... Du côté des vivants : Brody Dalle, Katie Jane Garside, Luke Spiller…
Émilie : J’ai eu la chance de rencontrer beaucoup d’excellents batteurs comme Aaron Spears, Thomas Lang, Emmanuelle Caplette… Si je devais en rajouter ça serait Chad Smith pour son groove rock et Adrian Young pour sa folie !
Alexis : Jordan Rudess, le fameux claviériste de Dream Theater, un Dieu des claviers et fan de studio lui aussi.

 

En cas d'avis de tempête, deux albums à sauver sur l'arche de Noé ?
Lucianne :
Exile on Main Street, de The Rolling Stones et Are you Experienced, de The Jimi Hendrix Experience.
Gabi : Pas très classique mais l’indémodable Nevermind de Nirvana (je l’ai écouté à différentes phases de ma vie et je ne m’en lasse pas, c’est comme si les chansons vieillissaient en même temps que moi et me délivraient des messages au fur et à mesure). Et Are You Experienced de The Jimi Hendrix Experience. Mais du coup, comme Lucianne l’a déjà pris, ça nous fait de la place sur l’Arche pour un de plus alors voici un petit dernier Immortal de Beth Hart.
Emilie : Tellement difficile de n’en garder que deux….. Je dirais The Beacon Street Collection de No Doubt, et Stadium Arcadium des Red Hot Chili Peppers. C’est grâce à ces deux albums que j’ai vraiment eu l’envie de faire de la batterie mon métier.
Alexis : "H" de Tool, un excellent album dont je ne me lasse pas. Et un album de Polyphia dont j’ai oublié le nom malheureusement… avec deux guitaristes complètement fous !

 

Qu'allez-vous faire dans les prochains mois ?
The Foxy Ladies :
Poursuivre les compos pour le prochain album bien évidemment ! Et faire des concerts !

 

Merci The Foxy Ladies d'avoir répondu à mes questions.
The Foxy Ladies : Merci Ahasverus !
The Foxy Ladies par le photographe Denis Charmot.
 
        

Liens utiles :
The Foxy Ladies sur Facebook :
https://www.facebook.com/thefoxyladiesband/
The Foxy Ladies sur Spotify :
https://open.spotify.com/album/0IXfEeUYwLYWY5k7uGE8Ir
The Foxy Ladies sur Youtube :
https://www.youtube.com/channel/UCKIyaQAO6mzHQyvTvD9yV5w

 
 
Les photographies de The Foxy Ladies sont de Denis Charmot. Nous le remercions pour son aimable autorisation. 
Suivez-le sur Facebook et profitez de ses chroniques et de ses conseils photos dans Denis Charmot Live Shoot l'émission.
Denis Charmot sur Facebook : 
https://www.facebook.com/DenisCharmotPhotos/
Denis Charmot l’émission : 
https://www.facebook.com/DenisCharmotLiveShootemission/
http://www.rockenfolie.com/
 

THE FOXY LADIES HARD ROCK