Albums bientôt disponibles

LP et EP Bientôt disponibles

Sortie d'album : POIL (Rock Experimental), Sus, (2019)

  • Le 20/04/2019
Groupe : PoiL
Album :
Sus (26/04/2019)
Genre : Prog’ Noise Rock Expérimental (etc)
Origine : Lyon


C’est encore une jolie perle que le label lyonnais Dur et Doux ajoute à son chapelet le 26/04/2019 : Si vous avez l’oreille curieuse et le goût du hors-pistes, Poil pourrait bien vous captiver avec ce Sus que vous n’entendrez jamais à la radio.
 
LE GROUPE :
 
Poil c’est...

Antoine Arnera : Keyboards/vocals
Boris Cassone : Guitar/Bass/vocals
Guilhem Meier : Drums/vocals

C’
est donc un trio lyonnais dont le premier album, L’Ire des Papes, a déjà fêté ses dix ans.
Poil pratique un Rock Expérimental auquel il intègre un large éventail d’influences, pouvant allier la noirceur du Metal aux chants polyphoniques occitans au gré de ses inspirations.

Après Brossaklitt (2014) et le récent Split-Album Mula Poil (2018), Poil, revenu de l’aventure PinioL, qu’il partageait avec ses camarades de Ni, chatouille nos oreilles comme un oiseau printanier, mais un oiseau un peu biscornu, au chant curieux...
 

 L'ALBUM : 

L’album s’appelle Sus.
 
Poil
POIL, Sus (2019) - artwork de Kamille Fau

L’artwork est signé Kamille Fau. Un drôle de petit être bleu nous fixe avec ses grands yeux de lémurien étonné. Il semble émerger d’un tas de foin. Une étiquette rudimentaire est posée sur son front. C’est lui qui nous invite au voyage.

LES TITRES :

 

  • Sus la Peira (11:58), machine à concasser, un peu hypnotique, qui rappelle l’atmosphère des Temps Modernes, qui s’affole parfois pour se terminer en feu d’artifice.
  • Lo Potz, un court acapella (1:12) qui vous offrira une brève halte avant de reprendre l’ascension.
  • Luses Fadas (7:07), catchy, et pourtant imprévisible et angoissante.

 

  • Greu martire (6:20), le plus barré de l’album, machine déréglée dont les ressorts bondissent dans tous les sens.
  • Chin Fou (14:19) commence par des polyphonies. Un clavier sidéral ou oriental annonce l'arrivée d'une mouche folle.

 

EN RESUME :
Sus à des allures de meuble Ikea livré sans son plan, pourtant l’on ne s’égare pas lors de la visite de ce captivant cabinet de curiosités. Poil est parvenu à assembler l’invraisemblable avec virtuosité. Il nous livre un plat épicé destiné aux gourmets plutôt qu’aux amateurs de réchauffé. Un album de Rock qui sort des ornières pour tracer son propre chemin.

Pour illustrer la sortie de Sus, Poil propose un “teaser” de Chin Fou.
La version présentée n’a qu’un lointain rapport avec celle de l’album, on vous recommande cependant de la regarder jusqu’au bout - ce trio n’en fait décidément qu’à sa tête...

 

RENSEIGNEMENTS PRATIQUES :

  • Sus sera disponible sur Bandcamp à partir de 6€66.
    Vous pouvez le précommander dès maintenant.
    Si vous le téléchargez, privilégiez pour un meilleur confort d’écoute les formats WAV ou FLAC.
    Bandcamp propose un large choix de fichiers, et c’est illimité.
    https://poil.bandcamp.com/album/sus
  • Retrouvez Poil sur Facebook (N’oubliez pas de liker leur page) :
    https://www.facebook.com/POILband/
 

Sortie d'album : TUNGS10, The Lost Manuscript (24/05/2019)

Groupe : Tungs10
Album : The Lost Manuscript (24/05/2019)
Genre : Heavy Metal Mélodique
Origine : Morlaix
 
Tungs10 est un quintette morlaisien fondé en 2015.
Son Metal Mélodique se caractérise par ses envolées de guitares et par le chant clair que Madeleine oppose aux growls de Cédric (guitare / chant).

En 2017 Tungs10 sort “Season One”, un premier album prometteur, toujours disponible sur vos plateformes.
Ecouter “Season One” : https://open.spotify.com/album/6qwAuY9RhmslQbQnialgHs

L’album est accompagné de clips dans lesquels le groupe développe une esthétique Steampunk qui vous rappellera Metropolis ou Mad Max.

 

 


Aujourd’hui, Tungs10 revient avec un nouvel album, “The Lost Manuscript”.

Interrogé en février 2019 à son propos, Cédric nous écrivait :
Il sera plus puissant, plus moderne, avec des synthés mieux assumés, des rythmes très syncopés, des arrangements plus travaillés. Musicalement, il est aussi beaucoup plus technique que le premier. (...) Il y aura un coté épique, avec des chœurs d'opéra que nous n'avions pas sur le premier album. Nous avons vraiment hâte de le présenter et de le défendre !

L’heure de cette présentation est arrivée, et nous avons eu la chance de découvrir “The Lost Manuscript” un peu avant vous. Voici nos impressions...

 

Tungs10 1
TUNGS10, The Lost Manuscript, sortie le 24/05/2019.
 
The Lost Manuscript” est un concept-album de onze pistes.
Il s’inspire de Frankenstein, le roman de Mary Shelley (1797/1851).
Il suit les aventures d’un jeune veuf à la recherche d’un mystérieux manuscrit qui pourrait lui permettre de ramener à la vie sa défunte moitié.

This Morning of November” débute l’album par une courte intro électro. Parfaite transition entre le premier et le second opus, il rassurera les fans de “Season One” : on y retrouve les ingrédients qui faisaient la marque de Tungs10, des mélodies accrocheuses, la voix claire de Madeleine, le chant growlé de Cédric.

Dès le second titre (How Do I Feel), Tungs10 élargit son univers et Cédric utilise une voix claire qu’il nous avait fait découvrir brièvement sur la fin de “Season One”, et que vous avez pu entendre à nouveau dans le dernier clip de Tungs10 “Wandering Around The World”, tourné dans le Finistère.
“Wandering Around the World” est la troisième piste du nouvel opus.
 
 

 

Disons-le tout net : avec l’album “The Lost Manuscript” Tungs10 lâche les chiens !
Il donne de l’air à son Metal par l’apport des choeurs, la présence affirmée des claviers, et élargit son horizon avec le chant de Cédric qui ne se contente plus de mettre en valeur celui de Madeleine. Tungs10 a désormais deux vocalistes et il passe à la vitesse supérieure.

Malgré des passages techniques, les belles lignes mélodiques permettent d’appréhender les morceaux immédiatement (The Awakening). La batterie n’est pas en reste, et Charles se déchaîne sur ses fûts (The Lost Manuscript / Iin The Fire / They’re Coming). Enfin, et c’est à mon sens l’un des points forts de l’album, “The Lost Manuscript” regorge de soli de guitare inspirés, façon Edguy, et c’est un pur bonheur auditif.

L’album se termine sur une jolie ballade, The Flame is Fading Away, interprétée à parts égales par Madeleine et Cédric.
 
En résumé, Tungs10 délivre onze nouveaux titres accrocheurs où le très bon le dispute à l’excellent. Il fait progresser son Metal Mélodique sans le dénaturer, par rapport à un “Season One” déjà bien séduisant.

Ce album solide et étoffé, allié à leur goût de la scène et à leur look accrocheur, permet aux Bretons d’enfoncer le clou et de s’affirmer comme l’un des groupes les plus marquants de la génération montante. A écouter, et à suivre avec intérêt et rendez-vous le 24/05/2019 pour nous donner vos impressions.
 
Infos pratiques :
Tungs10 sera en concert :
Le 24/05/2019 à Brest (Cabaret Vauban)
Le 22/06/2019 à Guinguamp (à la fête de la musique avec Les Ramoneurs de Menhirs
Le 29/06/2019 à Plouvorn.

N’oubliez pas de liker leur page !
https://www.facebook.com/tungs10theband/
 

 

MOBIUS PASSE LA LIGNE

 

Mobius1

Image tirée du clip "Abhinivesha" 

 

 

"J'écoute beaucoup de musiques du monde, et je m'intéresse particulièrement aux différentes façons d'utiliser la voix.
Je m'initie à différentes techniques, comme par exemple le chant long mongol, le chant diphonique, ou amérindien.
J'aime varier les registres." 
Héli Andrea


Ahasverus : On sent dans Abhinivesha des influences orientales. On y trouve des chœurs masculins syncopés, et de nombreuses sonorités différentes. Dans quelles contrées êtes vous allés puiser votre inspiration pour écrire ce titre ?

Mobius2

Image tirée du clip "Abhinivesha" 

Héli (Chant) : J'écoute beaucoup de musiques du monde, et je m'intéresse particulièrement aux différentes façons d'utiliser la voix. Je m'initie à différentes techniques, comme par exemple le chant long mongol, le chant diphonique, ou amérindien. J'aime varier les registres. Dans cette chanson, le chant saccadé dont tu parles est le konnokol. C'est un chant rythmique qu'on retrouve en Inde. C'est mon batteur qui me l'a composé ! L'intérêt est de faire une phrase musicale où le chant et la batterie sont vraiment en symbiose. Très calé, purement rythmique. Je fais les chœurs moi-même, mais j'aime varier les timbres. Je trouve ça génial que tu aies pensé qu'il y avait des voix d'hommes... Mais il n'y en a pas !
 


 


Ahasverus : Abhinivesha est un terme sanskrit. Dans le yoga, il se réfère à l'attachement à l'existence et la peur de mort. Que raconte cette chanson ?

Mobius3

Image tirée du clip "Abhinivesha"

Héli : Dans cette chanson, j'imagine le moment où l’on passe de la vie à la mort, et je fais un arrêt sur image à cet instant précis. Toute la chanson se situe donc dans une fraction de seconde. L'an dernier, j'ai été touchée par le décès du père de ma sœur. C'était un homme solitaire qui se savait condamné à court terme. Il est mort seul dans son appartement, et son corps a été retrouvé plusieurs jours après. Quelques jours avant qu'il décède, je recueillais ses confidences, et la semaine suivante, j'allais reconnaître son corps... J'imagine ce qu'il a dû vivre au moment où il a senti son cœur s'arrêter. Est-ce qu'il a eu mal ? est-ce qu'il a lutté ? Est-ce qu'il a vu sa vie défiler ? Comment a-t-il perçu le temps à ce moment là ? Il est peut-être tout simplement parti dans son sommeil, sur plusieurs heures, tranquillement, sans se poser de questions... Mais je me demande jusqu'où la conscience travaille. Donc la peur de la mort, l'attachement au monde physique... Abhinivesha !
 


 


Ahasverus : Avez-vous utilisé des instruments particuliers pour renforcer le côté "ethnique" de ce morceau ?

Mobius4

Image tirée du clip "Abhinivesha" 

Guillaume, (claviers) : Après avoir exploré un Metal plutôt Epic/Symphonique avec The Line, nous voulions nous diriger pour la suite vers quelque chose de plus “organique”. Abhinivesha puise ses sonorités du côté de l'Inde en premier lieu, bien qu'aucun d'entre nous n'y ait (encore) jamais mis les pieds ! Nous souhaitions effectivement donner une touche orientale bien plus prononcée, et la musique indienne est d'une telle richesse - rythmiquement, vocalement, harmoniquement, l'ambiance, les instruments propre à cette culture - qu'elle s'impose assez vite comme inspiration. C'est aussi la musique du monde oriental qui est la plus ancrée dans la culture populaire, plus que la musique traditionnelle chinoise ou mongole par exemple. Mais il n'y a rien de délimité, ce ne sont que des “influences orientales”. Nous n'avions pas pour objectif (ni le savoir nécessaire) de mélanger strictement Metal et musique indienne. L'Inde est peut être la contrée qui vient à l'esprit en premier grâce aux instruments, (sitar, mridangan, tablas, santoor), et aux arrangements vocaux mis en valeurs. A côté de ça, il y a aussi des instruments qui ne sont pas propres à la musique indienne, mais dont les sonorités se mariaient parfaitement avec le reste du morceau (le dulcimer par exemple). L'enjeu restait de bien doser l'ensemble, de faire un morceau avec une vraie couleur, sans pour autant noyer les arrangements sous une quantité d'instruments du bout du monde.


 
 

Mobius, c’est aussi :
FACEBOOK -> https://www.facebook.com/mobiusofficialband/
YOUTUBE -> https://www.youtube.com/user/TheMobiusTV
MERCHANDISING -> https://mobiusofficialband.bigcartel.com/
INSTAGRAM -> https://www.instagram.com/mobiusofficialband/
BANDCAMP -> https://mobiusofficial.bandcamp.com/album/the-line
Merci à Mobius pour sa confiance.
 

 

LOKI LONESTAR - LOKI LONESTAR (un)official feat. (2018)

Hier après le boulot, je préparais une déclinaison d'écrasés de carottes/pommes de terre/patates douces. Franchement c'était très  réussi ! Mais je voyais bien que Poupette n'était pas dans son assiette. 
" Qu'est-ce qu'il t'arrive, je demande. Ils sont pas bons mes écrasés ? 
- Si, si, qu'elle répond.
- Alors quoi ? Tu t'es encore prise la tête avec ta collègue Marion ?
- Non, rien, c'est rien, ça va je t'assure...
- Allez, allez... je te connais comme si je t'avais faite. Je vois bien que tu es perturbée..."

Et voilà qu'elle se met à pleurer et qu'elle me raconte  que sa collègue Marion lui a fait écouter dans l'après-midi et en exclusivité trois titres du futur album de Loki Lonestar, "LOKI LONESTAR (un)official feat", un LP de "cover" ou de "featuring" avec différents artistes.

" - Loki Lonestar ? Le chanteur performer qui officie notamment dans Micropoint et Lady La fée ? Elle a eu ça comment, Marion ? je demande.
- Elle aurait dans ses relations quelqu'un qui connaît l'oncle  d'un cousin de la boulangère où un voisin de Loki Lonestar descendrait chercher son pain.
- Ah ouais ? fais-je, admiratif. Et c'était bien ces trois titres ?
- Ils sont tous  très différents. 
- C'est ce qui fait l'originalité et la force de Loki Lonestar, j'explique : il peut chanter de tout ! Pas étonnant que ce soit en voyant Freddy Mercury sur scène qu'il ait eu l'envie de faire ce job !"

Alors Poupette détaille : "Eye 'll Kill You" (GROSSO GADGETTO), est une boucle électro-entêtante mêlant différents types de chants, des mots d'enfants et des hurlements. "Serpent Eyes" (JEFF KILIDJIAN, ex System Of A Dawn), le plus métallique des trois titres, démarre par un chant death pour vous malmener pendant 5 minutes. Enfin, "Hurt"( NINE INCH NAILS remix by CARRIE CIRCUS) featuring Virginia & Alaia est une  adaptation toute en douceur et magnifique du tube déjà repris par Johnny Cash. 

" - Bref, conclut-elle, tout ça donne vraiment envie de découvrir cet album hétéroclite qui sortira le 24 février 2018 !
- C'est bien ça ! Alors pourquoi tu es triste ?"

Le mot de trop ! Poupette se met à  m'inonder de ses larmes. 
"-  J'ai volé la clé USB à Marion ! hurle-t'elle. Celle où il y a les MP3 des chansons ! J'ai pas su résister !
- Mais pourquoi tu as fait ça ? je demande.
- Je me sentais pas capable d'attendre jusqu'au 24 février 2018 !"

Alors là je comprends, je visualise soudainement les conséquences : descente de police, perquisition, arrestation, indignité nationale, visites au parloir... Avec en plus ma carte de bus qui arrive à péremption...
" - Tu vas plus m'aimer, elle dit.
- Je vais te tirer de là, j'assure.
- Tu vas faire comment ?
- On va d'abord rendre les fichiers à Marion.
- Pas question, s'oppose Poupette en tapant du poing sur la table ! J'ai pas pris tous ces risques pour rien ! Je veux bien aller au gnouf pour quinze ans, mais je garde mes titres de Loki Lonestar !
J'attends qu'elle se calme un peu. "Voilà ce qu'on va faire alors, je reprends, on achète  "LOKI LONESTAR (un)official feat." quand il sort, le 24 février 2018, et dès qu'on l'a, on va rendre les fichiers à Marion.
- Et si la police vient m'arrêter ? s'inquiète Poupette.
- Ils peuvent pas venir avant 6 heures du matin, c'est une disposition légale. Tous les matins on mettra le réveil à 5 heures 30  et on descendra se cacher à la cave jusqu'au soir.
- Et Fear Of The Dark, notre lapin nain femelle ?
- On l'emmènera...
Depuis, Poupette, Fear of The Dark et moi, on vit dans la terreur, cloîtrés toute la journée dans une toute petite cave. Poupette a développéd es T. O. C. et Fear perd ses poils. Alors un conseil, si vous aussi vous voulez l'écouter,  l'album solo de Loki Lonestar, faites pas comme nous m'sieurs-dames, le volez pas ! Attendez sa sortie le 24 février, et achetez-le !

https://www.facebook.com/lokilonestar/

5 credit photo gracovetsky photographie