L'interview de Scars Summer (PORNO GRAPHIC MESSIAH)

Son groupe a sorti en février 2018 “Terrorize Me”, un puissant mais subtil album de Metal Indus. Leur machine de guerre, bien huilée, taillée pour la scène, s’envole dans quelques jours pour une tournée américaine. C’était vraiment le moment idéal pour pécho l’interview qui allait faire baver de jalousie ma copine Alex ! Ni une ni deux, j’ai appelé l’aéroport de Nice : “Salut, c’est Ahas’. Ils sont arrivés les Porno Graphic Messiah ? Ça vous poserait problème, juste avant le décollage, si on lui posait vite fait mes dix questions, à Scars Summer ? (interview réalisée le 09/05/2018)

Scars Summer - Photo Frédéric Le Lay (Fred ShootàDonf )
 

 

"Le fait de partir avec Porno Graphic Messiah
aux Etats-Unis et au Canada fait aussi partie du “truc”.

Je sais pertinemment qu’en plus de réaliser un rêve,
nous allons beaucoup apprendre
sur le fonctionnement du Rock’N Roll
à l’autre bout du monde."

Scars Summer


 

1.- Nom, prénom, instruments pratiqués : Je m’appelle ScarS, et je suis le Chanteur - Guitariste (et fondateur…!) de Porno Graphic Messiah.

2.- Certains ont eu la révélation de leur vocation en voyant Freddy Mercury sur scène ou en découvrant Rammstein. Quelle a été le déclencheur de ta vocation ?
Je risque de ne pas être très original, mais j’ai eu un immense coup de cœur sur les Marilyn Manson de l’époque “Smells Like Children” et “Antichrist Superstar”. J’ai baigné dans cet univers (Merci à ma famille), et j’ai toujours écouté des groupes comme Nine Inch Nails, Christian Death, Skinny Puppy, mais aussi des groupes plus typés « Metal » comme Slayer, les anciens Metallica, Sodom, Kreator, Marduk, Sepultura, etc. Pour autant, j’ai toujours été super fan de New Wave à la Cure, Depeche Mode, Yazoo, Dead Or Alive ou encore Indochine… Et de Rap français comme IAM, NTM, Solaar, Arsenik ou US comme Xzibit, Dre, etc ! Bref, un gros mélange, mais au final avec des groupes puissants d’un point de vue identité visuelle. C’est ce qui m’a toujours plu ! Et à force de m’identifier à ces Artistes, j’ai très vite compris que la musique était faite pour moi. J’ai aussi mon papa, qui était Guitariste de Jazz et qui m’a, je pense, transmis cette passion. Comme tu le vois, j’aime bien répondre en quelques lignes seulement… (Oops !)

Scars Summer - Photo Frédéric Le Lay (Fred ShootàDonf)

3.- Dans quel état d'esprit abordes-tu la tournée de Porno Graphic Messiah en Amérique ? En fait, honnêtement, je crois que je n’arrive pas encore à réaliser. C’est un rêve de toujours de pouvoir aller jouer hors d’Europe… Alors là, aux Etats Unis et au Canada, c’est tout juste incroyable ! Avant même d’être parti, je sens déjà l’impact que cela a sur certaines personnes ou sur certains médias ! Je pense qu’en rentrant en France, on aura certainement encore plus d’expérience, et surtout l’envie d’aller beaucoup plus loin dans notre propre pays.

4.- Le nouvel album de Porno Graphic Messiah, “Terrorize Me” est sorti en février 2018. Développe-t'il une thématique particulière ? Oui tout à fait ! Porno Graphic Messiah déjà, comme son nom assez fort l’indique, développe toujours une thématique en fonction des albums et des différentes ères. L’univers de “Terrorize Me” décrit ce que l’on ressent, pour beaucoup : la peur de l’être humain ! De nos jours, en France, dans un Pays considéré comme “riche”, il est possible de mourir dans un concert de Rock (Le Bataclan), tout comme à la terrasse d’un café (Saint Denis). Je vais avoir du mal à laisser mon fils aller à l’école tout seul quand il sera grand, si le monde n’évolue pas dans le bon sens. A travers “Terrorize Me”, je parle donc de mon ressenti, de la vie sociale, et de cette peur au ventre que nous avons sans cesse depuis quelques années, sans être hypocrite comme beaucoup de groupes qui tentent de faire de la politique sans trop se risquer. D’ailleurs, faire de la politique quand tu es musicien, c’est quelque chose qui a le don de me gonfler aussi...

Terrorize Me (février 2018)

5.- Ton groupe dispose, avec “Til Death Or Nothing” (2015) et “Terrorize Me” (2018) d'une belle palette de hits. Comment ça se passe l'élaboration des compos, et as-tu déjà des idées de morceaux pour un futur album ? Tout d’abord, merci beaucoup pour tes compliments ! Il est vrai que même si nous sommes en train de parcourir les routes pour promouvoir ce dernier album, “Terrorize Me”, je cogite déjà beaucoup aux sonorités des prochaines chansons. J’ai toujours aimé les synthés très « festifs », et à la fois mélancoliques à la Dépeche Mode et The Cure. Je me penche beaucoup dessus, du coup. Pour la composition, “Terrorize Me” a été, par exemple, composé - enregistré - masterisé entièrement avant même qu’on ait joué une seule note en répétition. Cela faisait un long moment que je souhaitais casser le processus traditionnel du « On travaille des chansons en répétition et ensuite on enregistre ».

6.- Ils ont dit quoi tes parents quand tu leur as dit que tu fondais un groupe qui allait s'appeler "PORNO GRAPHIC MESSIAH" ? Je sortais d’un groupe qui s’appelait Undercover Slut, (NDLR : groupe de Metal Indus qui s’est notamment fait remarquer en 2005 grâce à son album “Communism is Fascism”) dans lequel j’ai joué en 2005, 2006 et quelques semaines de 2007. Donc si tu veux, ils commençaient à prendre l’habitude ! (Rires)

7.- Ton fils veut faire ce métier plus tard. Quel conseil lui donneras-tu ? D’en faire un vrai ! (Rires) Je le dis très souvent par le biais d’Another Management, mais si tu souhaites en vivre, tu ferais mieux de changer de passion, car la musique coûte beaucoup plus d’argent que ce qu’elle rapporte … Du moins les premières années ! Il faut savoir ensuite mettre un roulement qui t’apportera une sérénité financière. Il faut tout de même beaucoup investir pour te faire une réputation et ensuite espérer continuer ce qu’on pourrait appeler vulgairement « une petite entreprise avec laquelle ton objectif principal n’est pas de gagner de l’argent ».

8.- It's a long way to the top, if you wanna Rock'N Roll, chantait l'Australien Bon Scott. Tu es très investi dans le milieu du Metal, quel est ton regard sur la scène française ? La scène française est très mal représentée, alors que beaucoup de Français écoutent ce genre musical. Je pense qu’il y a plusieurs aspects qui font que nous sommes obligés aujourd’hui de repartir de zéro, en gagnant la confiance des gros festivals ou de grosses maisons de disques, voire de groupes qui ont cartonné à une époque et qui pourraient nous apporter quelques conseils. Le fait de partir avec Porno Graphic Messiah aux Etats-Unis et au Canada fait aussi partie du “truc”. Je sais pertinemment qu’en plus de réaliser un rêve, nous allons beaucoup apprendre sur le fonctionnement du Rock’N Roll à l’autre bout du monde.

Valentin Jaskot - Photo Frédéric Le Lay (Fred ShootàDonf )

9.- Il ne reste de place sur l'Arche de Noé du Rock que pour un album. Lequel y placeras-tu pour tout reconstruire ? Terrorize Me, sans aucune prétention (enfin, si un peu quand même). Cet album est typiquement un album “Nouvelle génération”. J’en ai plein le cul d’écouter les mêmes albums de ces grands groupes qui commencent malheureusement à dater. Aujourd’hui, je n’arrive pas à trouver de groupes à la Kiss ou Nine Inch Nails, Manson ou Metallica, ou même KORN, qui pourraient mettre de nouveau tout le monde d’accord et nous permettre d’être, nous groupes de Metal, de nouveau diffusés sur les grands médias. “Terrorize Me”, de Porno Graphic Messiah, c’est aussi un album aux mille influences, mais avec quelque chose que l’on a pas vraiment entendu, du moins depuis des années et des années, et avec une touche très actuelle, autant au niveau des textes que des sonorités et des visuels.

10.- Quel titre du répertoire Rock pourrait être ta devise ? “It's a long way to the top, if you wanna Rock'N Roll” !

Merci, Scars Summer pour ton accueil et ta disponibilité. Un gros merci à toi pour tes questions.

Liens utiles : Suivre Porno Graphic Messiah : https://www.facebook.com/PNMBand/ Ecouter Porno Graphic Messiah : https://open.spotify.com/album/4sKF6uE1HiRhutsPEjwXYN Trouver “Terrorize Me” : chez The Bloody Rock Shop à Mandelieu https://www.facebook.com/thebloodyrockshop/ auprès du groupe durant les concerts. Commander “Terrorize Me” : Konklav Records https://www.facebook.com/konklavrds/ ou sur la page Facebook du groupe : https://www.facebook.com/PNMBand/

Les magnifiques photos de Porno Graphic Messiah sont de Frédéric Le Lay, merci à lui pour son aimable autorisation. https://www.facebook.com/Fred-Shoot%C3%A0Donf-Live-Photography-616496405135327/

 

PORNO GRAPHIC MESSIAH