DIX QUESTIONS A : NICOLAS PELISSIER (SEYMINHOL)

C'est le genre de type que vous aimiez avoir comme voisin de table à l'école pour lui copier dessus. Il caresse la gratte depuis près de vingt ans dans un groupe de Métal Prog Mélodique, je dirais même Orchestral, ultra-soigné et à stature internationale, capable de vous parler de Shakespeare pendant tout un album, (deux, en fait !) et carrément perfectionniste. Pas vraiment l’individu qui vous cite Joey Ramone ou Sid Vicious en père spirituel... Moi qui suis plutôt d’un genre à laisser traîner mes chaussettes, ça m'a carrément donné l’envie de comprendre comment qu'y fait pour être aussi brillant, et d'aller les lui poser, mes dix questions, au Nicolas Pelissier !

1.- Nom, prénom, instruments pratiqués ?

PELISSIER Nicolas, guitares, claviers, composition.

 

Photo Christian Brémont

2.- Premier album acheté ?
Europe, The Final Countdown, en 45 tours.

3.- Élément déclencheur de ta vocation ?
L'album “Live after Death”, de Maiden... Je prenais ma gratte, je branchais l'ampli “à donf”, et je jouais pour tout le quartier !!! Je pense d'ailleurs que mes parents ont éprouvé du soulagement quand j'ai monté mon premier groupe... J'ai délocalisé !

4.- Tu as composé la musique d'Ophelian Fields avec une grande diversité, je pense par exemple au passage presque jazzy de "Pt. 2 Crown of Thorns". Où es-tu allé puiser ton inspiration ?
En fait, je pense que mon inspiration provient de tous les styles que j'écoute, je ne me mets aucune barrière musicale. Si les textes m'inspirent du Jazz, je me creuse la tête pour faire coller la musique. Sur Ophelian Fields, certaines paroles auraient pu figurer dans un film de Tim Burton, donc je me suis adapté. Après, si c'est du Rap qui me vient en tête... Et bien … Je vais me coucher !

 

5.- Pour te féliciter de la qualité de cet excellent album, la fée Métalline exauce ton vœu : aller boire une bière avec ton idole, le musicien ultime, celui que tu rêves de rencontrer. Qui nommes-tu ?
Déjà merci pour les compliments ! Et puis aussi pour la bière !!! Je pense que j'irais avec Ron Thal, car j'adore son jeu de gratte. Je le suis depuis ses débuts, et je pense que ça doit être un sacré fêtard !

6.- Si tu étais moi, quelle question aimerais tu te poser ?
To be or not to be ?

Photo Christian Brémont

7.- Il ne reste de place que pour un album dans l'arche de Noé du Rock. Lequel choisis-tu pour tout reconstruire ?
Ouch... Difficile !!! Je dirais Ark, “Burn the Sun”.

8.- Album que tu écoutes en ce moment ?
J'aime beaucoup le dernier Leprous, également le dernier Tesseract, et puis j'ai acheté Français...Trust !!!

9.- De quel titre rock pourrais-tu faire ta devise ?
Live and Let Die...

10.- Alors, finalement, selon toi : to be, or not to be ?
En fait, réponse également de la question 9, car le concept Shakespearien renvoie au côté éphémère de la vie... De la fugacité à laquelle on traverse l'histoire du monde, de ses amis, sa famille... (Je sais : je deviens chiant... ^^ ) En résumé, il faut profiter de tous les instants. Carpe Diem !

Un grand merci Nicolas, pour ta simplicité et ton accueil. Merci à toi pour ton soutien

SEYMINHOL : https://www.facebook.com/Seyminhol/ Photos : Christian Brémont pour https://www.facebook.com/TechnicalSpirit/

Photo Christian Brémont