DIX QUESTIONS A : JEREMY DOURNEAU (SEEDS OF MARY)

Après un excellent “Choose Your Lie” en 2015, les Métalleux alternatifs de SEEDS OF MARY remettaient le couvert en 2017 avec le superbe “ The Blackbird and the Dying Sun”. Le 20 avril, ils prendront d’assaut les routes de France avec leur Blackbird Spring Tour. Au menu, Antibes, Val d’Isère, Rennes, Toulouse, Poitiers, Vannes... Alors c’est juste temps d’attraper Jérémy Dourneau avant qu’il se chauffe la voix, pour lui poser mes dix questions !

1.- Nom, prénom, fonctions dans Seeds Of Mary ?
Dourneau Jérémy, chanteur/parolier/dealer de tisanes.

2.- Premier album acheté ?
C’était “Chocolate starfish and the hotdog flavored water”, de Limp Bizkit. L’album est d’ailleurs aujourd’hui dans ma boite à gants, je le réécoute encore assez régulièrement en bagnole.

3.- Y-en-a-des qu'ont voulu devenir chanteur le jour où ils ont vu Freddy Mercury sur scène. Pour toi, quel est l'élément déclencheur ?
La découverte de System of a Down à 12 ou 13 ans a été assez marquante. Je me rappelle encore précisément du moment où les premières notes de “Prison Song” sont venues me percuter les tympans ! Mais si je devais citer une personnalité qui a eu beaucoup d’importance pendant mon adolescence, et dont j’aimais particulièrement le style, ce serait Reuno de Lofofora ! Ses textes étaient puissants, portés par une plume très élégante, romantique par instants, et le personnage a toujours dégagé énormément de charisme et d’humanité.

Jérémy Dourneau - Photo La Faute A Rélie

4.- Tu es crédité avec Thomas Duphil pour la vidéo de Here Comes the Night. Pourquoi ?
Thomas est un vieil ami, notre première “collaboration” remonte à près de 10 ans (voilà qui ne nous rajeunit pas !). On avait bossé ensemble sur un court-métrage, une fausse bande annonce de “slasher” à la Vendredi 13. Après ça, j’ai régulièrement bossé sur ses projets, souvent pour composer un morceau sur ses génériques de fin, un exercice plutôt sympa et intéressant ! Quand on a dû commencer à faire des clips pour Seeds, j’ai bien sûr tout de suite pensé à lui pour la réalisation ! J’avais déjà pas mal bossé sur la conception de “Freakshow”, à l’écriture (qui se basait sur le texte de la chanson), le découpage, l’organisation… Sur “Here Comes the Night”, le travail était beaucoup plus important et complexe. J’ai écrit l’essentiel de la trame scénaristique, qu’on a retravaillé avec Thomas. On a bossé tout le découpage technique à deux. J’avais beaucoup d’idées et d’envies, lui aussi, et il fallait surtout voir ce qui était réalisable ou non ! Mais on a beaucoup de chance de bosser avec Thomas, parce qu’il a un énorme bagage technique, qui permet de faire à peu près tout ce qu’on veut sans avoir à se fixer de barrière, et en plus il est à peu près aussi fou que nous, et il aime les défis. On était donc plutôt libres d’imaginer n’importe quoi ! J’ai ensuite beaucoup bossé sur toute l’organisation de tournage pendant 2 mois environ, un travail absolument énorme qui comprenait la gestion des figurants, le travail des costumes, l’achat des accessoires, l’organisation des plannings… J’ai beaucoup bossé avec Camille Coquereau, l’assistante “réal”, pendant toute cette période. Son aide m’a été très précieuse. Nous avons tourné 3 jours, fin mai, avec une première journée enfermés à 50 dans une baraque alors qu’il faisait 35 degrés à l’extérieur ! Mais je pense que tout le monde en garde un super souvenir, moi compris, et tout s’est bien passé sur le tournage. Ensuite, j’ai aussi beaucoup travaillé sur le montage avec Thomas, nous avions énormément de plans et il a fallu faire des choix. Ça a été une période très chargée, riche en doutes et en questionnements, mais on est arrivés à un résultat dont je suis très heureux.

5.-Vous vous appelez Seeds Of Mary, c'est plutôt sympa comme nom. Dans le "brainstorming" fondateur, à quel nom de groupe a-t'on échappé ?
Ca remonte à pas mal d’années ! Il me semble qu’un autre nom avait été évoqué mais je t’avoue ne pas m’en souvenir ! Le nom de Seeds of Mary avait été proposé par Xavier, il me semble, notre premier bassiste, qui a quitté le groupe fin 2017. On l’a tout de suite tous trouvé cool, et on l’a adopté !

6.- Le "Blackbird Spring Tour" commence ce vendredi 20 avril 2018 à Antibes. Jouerez-vous exclusivement des morceaux du "Blackbird", ou pourrons nous entendre quelques titres de "Choose Your Lie " ?
Blackbird sera à l’honneur bien-sûr, nous tenons à continuer sa promotion à travers la France, mais nous jouons toujours au moins un morceau de Choose sur nos concerts, je te laisse (re)découvrir lequel ! Pour certaines dates, comme samedi prochain (NDLR : le 21 avril) à Val d’Isère où nous jouons 1h20, nous ferons aussi plusieurs morceaux de Choose.

7.-La fée Métalline veut récompenser les Seeds pour leur contribution à la cause. Elle accorde à chacun d'entre vous un vœu. Quel est le tien ?
Vivre assez longtemps avec une voix, des mains et des jambes en état de marche pour continuer à faire ce que je fais le plus longtemps possible.

Seeds Of Mary - Photo Michaël Tirat

8.- Qui prend le volant quand vous roulez de salle de concert en salle de concert ?
Aaron (batteur) est assez accro au volant. Raph (guitare/chant) conduit assez souvent également. De manière générale, on ne rechigne pas trop à conduire dans le groupe. Pour ma part, je dois être celui qui roupille le plus au fond du camion !

9.- Il ne reste de place que pour un album sur l'arche de Noé du Rock. Lequel sauveras-tu pour tout reconstruire ?
Une question très difficile, tu t’en doutes. Je répondrais bien le “White Album” des Beatles, parce qu’il y a tout dedans, mais on a dû te sortir cette réponse une bonne dizaine de fois ! (NDLR : t’es le premier !) Alors je te répondrais plutôt “Sing to God”, des Cardiacs. Quitte à reconstruire le monde, autant le faire sous la lumière de quatre parfaits dégénérés !

10.- Un titre Rock qui pourrait être ta devise ?

Je triche un peu, mais plutôt qu’un titre, une phrase tirée du morceau “Irresponsible Hate Anthem”, de Marilyn Manson : “I wasn’t Born with enough middle fingers”. Un bien joli résumé de l’histoire du rock en quelques mots.

Autre chose à déclarer ?
Merci à toi pour ces questions, ta curiosité et tes mots sympas à propos de Seeds, tu nous en vois très flattés ! Il est bon de savoir que quelques médias continuent à soutenir et à propager une culture alternative. Et j’invite bien sûr tous les curieux à écouter notre album et à venir nous voir en concert. A bientôt j’espère !

A très bientôt, bonne route et merci, Jérémy Dourneau !

https://www.facebook.com/SeedsOfMary/ https://seedsofmary.wixsite.com/press

Merci aux photographes pour leur aimable autorisation : La faute à Rélie : https://lafautearelie.com/ https://www.facebook.com/lafauteaRelie/ Michaël Tirat : https://www.facebook.com/michaeltiratphotographies/ http://michael-tirat.com/

 

SEEDS OF MARY