Æthĕrĭa Conscĭentĭa

Chronique d'album : Æthĕrĭa Conscĭentĭa (Black Prog'), Corrupted Pillars of Vanity (2021)

  • Le 17/04/2021

Groupe : Æthĕrĭa Conscĭentĭa
Album : Corrupted Pillars of Vanity (09/04/2021)
Genre : Black Metal Progressif
Origine : Nantes

Par Ahasverus

Le Groupe :

  • Formé en 2016, Ætheria Conscientia est un quartet de black métal progressif.
  • Il regroupe des ex-membres de Edikara et Cosmic Storm.
  • Le groupe  joue du black metal,auquel il dit vouloir incorporer des éléments de rock progressif, de doom metal, de jazz et d'ambient. 
  • En 2018 sort son premier album, "Tales From Hydhradh".
    TalesÆtheria Conscientia, "Tales From Hydhradh" (2018)
  • Il plonge l'auditeur dans un univers de science-fiction tissé autour de la planète imaginaire  Hydhradh, sur laquelle l'humanité tente de survivre.
  • A propos de son nom, Ætheria Conscientia confiait à https://occultblackmetalzine qu'il est la traduction latine de «Conscience éthérée», "divinité adorée par les habitants d'Hydhradh et qui peut être interprétée sous de nombreuses formes différentes. La religion et la spiritualité sont donc assez centrales dans les thèmes évoqués dans nos histoires."
  • En 2021, Ætheria Conscientia revient avec un deuxième album :

"Corrupted Pillars of Vanity"

Artwork th r a consc ent a

Ætheria Conscientia, "Corrupted Pillars of Vanity" (2021)

L'Album :

  • Avec plusieurs pistes dépassant les dix minutes, "Corrupted Pillars of Vanity"  court sur une durée d'environ cinquante-six minutes en seulement cinq titres.
  • Il est mixé et enregistré par Frederic Gervais au Studio Henosis (Mysanthrope, ACYL).
  • Le récit développé initialement sur "Tales From Hydhradh" trouve sa suite avec "Corrupted Pillars of Vanity".
  • Comme pour "Tales From Hydhradh", l'artwork est signé par l'illustrateur Amaury Pottier.
    "Il se rapporte le plus aux chansons finales de l'album, formant le diptyque «Absurd Crusade», dépeignant l'arrivée des croisés dans les profondeurs d'Hydhradh, à la recherche de ce qu'ils croient être la réponse à toutes leurs questions, pour affronter les Kholoss, les gardiens aînés consacrés à l'Ætheria." (interview réalisée par https://occultblackmetalzine)
  • Chaque titre de l'album est ainsi illustré par un visuel.

Artwork aetheria 2

  • Deux membres du groupe ukrainien de black jazz metal White Ward sont invités sur les pistes 1 et 4.
  • "Corrupted Pillars of Vanity" existe en double LP coloré et en CD. Sa version numérique est à prix libre sur Bandcamp.

Lp colore

  • Si l'on en juge par le nombre de commentaires et de collections dans lesquels il figure sur Bandcamp, "Corrupted Pillars of Vanity" retient l'attention d'un public international.

Les Critiques :

  • "Une œuvre complexe et déroutante mais totalement hypnotique."
    https://www.eklektik-rock.com
  • "Une autre grande sortie de France, agressive et mélodique à parts égales. C’est atmosphérique et intrigant."
    https://theprogspace.com
  • "Un album très diversifié et très riche, qui propose une suite à ce fantastique récit créé de toutes pièces par un groupe en pleine ascension."
    https://actainfernalis.com

Notre Avis :

Et de deux pour Ætheria Conscientia qui, après une très belle intro de trois minutes, violente nos papilles auditives à coups de black, tempéré il est vrai par des passages de saxo jazz ou ambients ("The Corrupted Sacrament"). L'ensemble donne un opus très intéressant sur lequel le prog' prend le pas. Parvenant à garder ses morceaux à rallonge parfaitement digestes, jouant parfois de la dissonnance ("Asporhos’ Altering Odyssey"), "Corrupted Pillars of Vanity" est servi par un son exempt de reproches, alignant de belles phases de guitares et de percussions. "Corrupted Pillars of Vanity" est donc un bel ouvrage, dont la qualité et l'orientation méritent d'être saluées. Il est capable d'emporter un public prog' exigeant. On souligne que sa version numérique est à prix libre sur Bandcamp, alors lâchez-vous !

Le Line-Up :

  • Alexis Pascal : Basse
  • Paul Breheret : Batterie, percussions, chant 
  • P.A. Cantat : Guitare
  • Tristan Brachi : Guitare, chant

Invités :

  • Simon Chatteleyn : Saxophone, chant, percussions
  • Andrii Pechatkin (White Ward) : chant sur "Asporhos’ Altering Odyssey"
  • Dima Dudko (White Ward) : Alto Saxophone sur "Elevation in Arrogance"

La Tracklist :

01. Asporhos’ Altering Odyssey
02. The Corrupted Sacrament
03. Liturgy For The Ekzunreh
04. Absurd Crusade Part I : Elevation In Arrogance
05. Absurd Crusade Part II : Collapse In Penance

Les Liens :