MANIAC

MANIAC : IMPITOYABLES !

En ce début d’année, Maniac est enfin sorti d’un silence de cinq ans pour offrir un successeur à “From Suffering... Pleasure Was Born” et “The Art Of Cainam”. “Ruthless”, le dernier né des Toulonnais, ravira les amateurs de brutalité. Les autres profiteront du subtil “Modus Operandi”, la troisième piste du EP, pour reprendre un peu de souffle avant qu’on leur replonge la tête dans le chaudron.
Tandis que nous venons d’apprendre que les Toulonnais partageront la scène l’été prochain avec NAPALM DEATH, nous vous dévoilons leur interview, réalisée début mars 2019.

MANIAC par Freddy Gheorghe.
"Ce disque est un mélange des choses
que l'on a pas pu tenter par le passé.
Il est plus violent, mais aussi plus subtil
que ses deux prédécesseurs."
Ludo (guitare)

Bonjour Maniac, pourriez-vous présenter votre groupe aux lecteurs qui ne vous connaitraient pas ?

Ludo (guitare) :
Salut et merci de nous accorder cette interview. Maniac existe depuis 2004, je suis a l'origine du projet et j'ai toujours été a la guitare. Les autres membres sont Alex (batteur) depuis 2010, Nathan (chant) et Laurent (basse), arrivés en 2017. Nous avons sorti deux demos et deux albums. “Ruthless”, notre nouveau maxi, est sorti le 19 janvier dernier.

 

Quels sont vos parcours artistiques respectifs et comment s’est formé Maniac ?
Nathan :
J'ai commencé en tant que chanteur de Brain Melting (Death Old School) de 2007 a 2010, puis j'ai rejoint Aposthem (Brutal Death). Nous avons sorti une démo et un album. J'ai arrêté la musique en 2014 pour reprendre, avec Maniac, en 2017.
Ludo :
Avant de monter Maniac, j'etais bassiste d'Indust (Metal Hardcore) de 1999 a 2006, puis leur guitariste de 2012 a 2014. On a sorti trois albums. J'ai aussi été guitariste d'Among Dead Dogs (Doom Stoner) de 2012 a 2015, on a sorti un seul album. A l'heure actuelle je suis aussi bassiste de La Corde, nouveau projet Doom/Dark monté avec deux autres potes.
Alex :
J'ai rejoint Maniac en 2010. J’étais en même temps dans Never Give Up (Hardcore Beatdown), groupe que j'ai monté en 2008 et avec lequel on a sorti deux albums. J'ai aussi joué avec Ludo dans Indust de 2012 a 2014. A l'heure actuelle je suis également bassiste de The Spitters (garage punk), qui va sortir son quatrième album.
Laurent : J'ai commencé début 1999 avec mon groupe de Metal Hardcore, Oppress. J'ai connu Ludo a cette époque, nos deux groupes jouaient régulièrement ensemble. En 2004, on a changé de line-up et de nom pour Tetsuo. Le style a évolué vers du Post-Hardcore Emo Violence. On a sorti un maxi en 2006, puis en 2008 le groupe a splitté en 2008. J’ai arrêté la musique pendant quasiment dix ans avant de reprendre avec Maniac en 2017.

MANIAC par Freddy Gheorghe.
Comment vous répartissez-vous les rôles au sein du groupe ?
Laurent :
En fait nous composons en groupe. Ludo arrive avec des riffs et on met ça en place ensemble pendant les répétitions. Après, Nathan nous propose des lignes de chants et écrit les paroles.
Ludo : Pour toute la partie promo/booking, c'est Laurent et moi qui gérons. On est aidés par Phil de Mithra Diffusion, notre manager. Alex : On est a la recherche d'une véritable structure de booking, ou d'un tourneur. Avis aux intéressés...

 

“Ruthless” est sorti en janvier 2019 après cinq ans de silence discographique. Quelles ont été les étapes marquantes pour Maniac entre “The Art Of Cainam”(2014) et la sortie de ce nouvel opus ?
Ludo : Le plus marquant pour moi et Alex est surement d'avoir enfin pu trouver des musiciens compétents et sérieux, ce qui nous faisait défaut par le passé et a failli nous décourager dans la poursuite du projet. Le reste s'est fait très naturellement vu le feeling et les objectifs communs qu'on avait : composition des titres, enregistrement d'une pré-prod histoire d'avoir du recul sur les morceaux, puis logiquement la session définitive en studio.
Nathan :
On avait bien préparé le terrain et on s’était mis en confiance en effectuant une vingtaine de concerts durant l'année précédente.

Quand les cinq titres de “Ruthless” ont-ils été composés ?
Ludo : Nous avons à nouveau composé a partir de la reprise d'activité du groupe, en juin 2017. Les titres ont été créés l'un après l'autre, d'abord en puisant dans quelques idées laissées en suspens quatre ans auparavant, puis en cherchant de nouveaux riffs, ce qui donne cette palette d’influences que nous avons sur ces cinq titres.

Qu'est-ce qui distingue “Ruthless” de ses prédécesseurs ?

Ludo : Ce disque est un mélange des choses que l'on a pas pu tenter par le passé pour diverses raisons, ainsi que des influences nouvelles apportées par Nathan et Laurent. Je pense qu'il est plus violent, mais aussi plus subtil que ses deux prédécesseurs. Il dégage une maturité que l'on avait pas sur le deuxième opus “The art of Cainam”, tandis que le premier, “From suffering...”, était juste brutal et “gore”.

MANIAC - Ruthless (2019)
Votre artwork a été réalisé par Béton Cité. Quelles orientations lui aviez-vous donné ?
Laurent :
J’ai connu cet artiste par l’intermédiaire d'un ami marseillais. On lui a d'abord commandé quelques affiches de concert et les avis ont été unanimes : il a tout de suite compris notre délire ! Du coup on a voulu lui confier notre artwork.
Nathan :
Son style colle vraiment avec notre musique ; on ne lui pas vraiment donné d'indication. Il a rapidement capté “l'ambiance” Maniac.

 

Où peut-on se procurer “Ruthless” ?
Alex :
“Ruthless” est disponible en CD et vinyle chez beaucoup de disquaires indépendants comme HIT IMPORT (Nice) , La Cellule Records (Toulon), MUSICFEARSATAN (Paris), SABRE-TOOTH (Marseille), mais aussi sur plus de deux cent plateformes d’écoute et de téléchargement comme Deezer, Spotify, Fnac, Bandcamp, Tidal...

Quelle sera votre actualité dans les mois à venir ?

Ludo : Nous sommes en pleine promo du nouvel album, donc pas mal de dates prévues un peu partout en France et sûrement bientôt a l’étranger. On continue aussi a composer, mais sans vraiment savoir sous quelle forme pourra sortir notre prochain disque (maxi, album ou même split). Sinon, aucune vidéo n'est prévue. On est moyennement fans de ce genre de support, à moins de trouver un idée originale... Un mot sur la scène toulonnaise ?
Alex :
La scène toulonnaise est très variée, et nous apprécions plutôt des groupes de différents styles comme Child Meadow, La Corde, The Spitters, Brother James ou encore Bender, des formations plutôt éloignées de la scène “Metal” locale.

Quel album tourne en boucle actuellement dans votre lecteur MP3 ?

Ludo :
Le dernier Marduk, “Viktoria”.
Nathan :
Behemoth, “The Satanist”.
Alex :
Cannibal Corpse, “Eviseration Plague”.
Laurent :
Jane Doe” de Converge.

 

Merci Maniac d'avoir bien voulu répondre à mes questions.
Maniac :
Merci de nous avoir accordé cette interview qui, on l’espère, intéressera un max de monde... A bientôt et bonne continuation !

MANIAC par Freddy Gheorghe.
       
Merci à Freddy Gheorghe pour ses photographies et son aimable autorisation. Retrouvez d’autres photos sur sa page : https://www.yooying.com/freddygheorghe
Suivre Maniac sur Facebook : https://www.facebook.com/cainam/ Ecouter Maniac : https://maniacofficial.bandcamp.com/
Merci à Mithra Diffusion pour leur concours.
Dernière minute : MANIAC sera en concert le 4/07/2019 à Montpellier avec 
NAPALM DEATH et ACOD.