KINGCROWN

Sortie d'album : KINGCROWN (Heavy/Power Metal) A Perfect World (2019)

  • Le 09/11/2019
Groupe : Kingcrown
Album : A Perfect World (2019)
Genre : Heavy Power Metal
Origine : France

 

Le Groupe :
En 2015, des divergences au sein du groupe Nightmare, pilier du Metal français né au début des 80’s, incitent Jo et David Amore, respectivement chanteur et batteur, à reprendre leur liberté.
Entourés de Markus Fortunato (Basse), Steff Rabilloud et Florian Lagoutte (Guitares), trois musiciens particulièrement aguerris, ils forment Öblivïon.
Le quintette sort en 2018 son premier album, “Resilience”, un opus au Heavy/Power Metal ravageur défendu par le clip “In the Arms of the Queen”.

Début 2019, le groupe se voit contraint pour une question de droits à changer son nom en KingCrown.
En novembre 2019, c’est donc KingCrown qui présente un nouvel opus :

“A Perfect World”

L’Album :
A Perfect World”, c’est onze titres pour quarante-six minutes.
Son artwork est signé par l’un des guitaristes du groupe, Steff Rabilloud.
Kingcrown

 

L’album est sorti le 01/11/2019 chez ROAR - rock of angels records.

Il est mixé et masterisé par Roland Grapow (Helloween).

The Flame Of My Soul”, qui ouvre l’album, est le premier clip proposé par le groupe.

Dans un registre Power/Heavy Metal, les compositions sont classiques, leurs structures savent se faire modernes et changeantes.

La ballade “Over The Moon” aère l’album en son centre.
Over The Moon” est le deuxième clip choisi par KingCrown pour représenter A Perfect World.

Cette ballade réapparaît dans une version acoustique particulièrement réussie en onzième piste de l’album.

 

Notre Avis :
En 2018, KingCrown démontrait avec “Resilience” son savoir-forger des albums dans le meilleur Metal .
En 2019 La récidive est totale, avec cette circonstance aggravante que Roland Grapow a trouvé une place pour chaque tête de l’hydre.
On apprécie pleinement le jeu très actif du batteur David Amore, tout comme les enchaînements basse/guitare/guitare du trio Fortunato/Rabilloud/Lagoutte.
Le travail de Markus Fortunato est agréablement mis en valeur - sa basse allant bien au-delà d’un soutien rythmique il aurait été dommage qu’elle reste en arrière-plan.
Quant à Jo Amore, sa voix se fait tantôt agressive comme un Dickinson, tantôt lumineuse comme un Dio. Il nous rappelle dès ses premières lignes de chant qu’il est un taulier du Heavy français.
A Perfect World est la nouvelle oeuvre d’un quintette inspiré et aguerri, l’un des meilleurs opus français de cette année 2019. Digne successeur de Resilience, il vous sera tout aussi indispensable.

 

Les Infos Utiles :