FRENCH KRONIQUE

La French Krönique du mois : SURPUISSANCE

  • Le 30/11/2019
La French Krönique du mois de novembre a failli ne pas voir le jour.
Notre rédacteur vous en explique les raisons.           
(article publié sur French Metal, Punk et Rock Promotion, 30/11/2019)

Avant-hier matin je me réveille vers six heures. Je sirote un café, je donne quelques feuilles d’endive à Maggy, ma lapine. Elle s’appelle Maggy en hommage à MAGGY LUYTEN, parce qu’elles sont toutes les deux des Flandres et que c’est une géante, elle aussi...
J'ouvre la porte de la cage pour que Maggy puisse se détendre un peu en gambadant dans la chambre. Comme je dois préparer la chronique mensuelle de French metal, punk et rock promotion, j'attrape le nouveau CD de Surpuissance, “Devastation”.
J'étudie d’abord la pochette, parce que j’aime bien les jolis artworks. Comme pour son précédent album, Surpuissance a fait appel à l’artiste guatémaltèque Mario Lopez. Le livret est rehaussé par des illustrations en noir et blanc de Black, (chant/guitare), en relation avec les paroles en français des morceaux.
 
Surpuissance 1

 

Pour une première écoute, je branche le casque sur l'ordinateur, désireux de ne pas réveiller mes parents qui dorment dans la chambre d’à côté. puis je glisse le CD dans le lecteur.
L'album s'ouvre sur le Thrashy Atomisé, qui parle de l'abêtissement par le travail.
J'ai mis les potards à onze pour profiter pleinement du son puissant mitonné par Armageddon. Les accélérations me font headbanguer sans retenue dès la deuxième minute.
 
 
L'album suit un rythme parfait, alliant technique, hargne et rapidité d'exécution. Je pense parfois à Death Angel.

L’intro de Commando Terreur résonne lorsque Maggy se prend la patte dans le fil du casque, arrachant tout. A six heures dix, “Le Réveil du Soldat” retentit donc dans la maison...

 

 

“Les Viets ! Tous aux abris !”
C’est mon père qui se met à hurler, comme saisi par un retour de palu. Le bruit l’a réveillé en sursaut. Il sort de la chambre d’à côté.
Maggy, toutes oreilles dressées, se fige d'un air stupéfait. En deux frémissements de museau elle analyse la situation et se jette d'un coup sur le côté, les pattes en l’air, comme si elle était partie au Troulhalla, le Walhalla des lapins. C’est un truc que je lui ai appris pour dérouter les prédateurs. Elle tient bien son rôle. Pris d’un doute, je la prends dans mes bras. Elle est toute molle. Je lui masse doucement la poitrine avec un doigt, autant pour la rassurer que pour la réanimer.
Dans la chambre, les roulements de batterie d’Armageddon et les hurlements de Black succèdent à l’appel au réveil. Ma mère ouvre la porte de ma chambre comme une furie :
“- C'est toi qui fais ce bordel ? Tu trouves qu’on n’a pas assez de problèmes, tu veux nous faire venir les flics ?”
Mon père passe en courant dans le couloir avec un fusil. “Yvonne, amène les munitions, j'vais m'mettre à la fenêtre !” gueule-t-il à ma mère.
Sur mes genoux, Maggy ne bouge toujours pas. J'accentue la pression de mon doigt.
“ - Qu'est-ce que tu fais à tripoter ton lapin, petit vicieux ! Ça te suffit donc plus les poules ? demande ma mère.
- Mais rien ! J'étais juste en train d'écouter le nouveau Suipuiss...
- On répond pas à sa mère ! hurle mon père depuis son poste.”
Ma mère ne connait pas Surpuissance. J'essaie de lui expliquer :
“ - Surpuissance est un groupe de Heavy / Thrash originaire du Nord. Il se compose de Black (chant, guitare, basse) et d’Armaggedon (batterie, guitare, basse).
- Encore des jeunots qui respectent rien ! tranche-t-elle. De mon temps...
- Amenez des cartouches, bordel ! J’en vois un qui passe ! hurle mon père.
- C'est justement pas des jeunots m'man : Black arpente les scènes françaises dès 1982 avec le groupe Methane, qui deviendra Excalibur.

EXCALIBUR et son LP "Fils Vengeur", issu d'une démo 80's.
Quand à Armageddon, il est connu pour son travail derrière les fûts de Lord, formé en 1993, et d’Excruciate 666.
Armageddon et Black ont formé Surpuissance en 2011. Leur premier album, “Affamé de Metal”, est sorti en 2013. Il était soutenu par le clip du même nom.
 
 
Aujourd'hui Surpuissance revient avec Devastation. Tiens, pose une oreille sur “Les Griffes de la Mort”, par exemple. Vois comme ça bastonne ! Écoute la puissance et la qualité du jeu !
 
 
Ma mère prend le boitier de CD que je lui tends. Elle étudie la tracklist, qu’elle suit du doigt :
“- Les Griffes de la Mort, Mortelle attaque, Dévastation... Tu vas finir tueur de masse à écouter des machins pareils !
- S’il finit tueur de masse, je vous préviens, je lui supprime internet !” menace mon père en reposant le fusil dans le coffret mural.
Il questionne maintenant ma mère :
- Qu’est-ce qu’il fait encore comme saloperies avec son lapin ? Ça lui suffit plus les poules ?”
Je repose Maggy au sol. Subitement requinquée, elle se remet à gambader, frottant son menton ici et là pour déposer ses odeurs.
“- Il écoute du Crache-Métal, explique ma mère.”
Mon père me jette un regard furieux.
“- On crache pas dans la maison ! hurle-t-il. Tu feras dix lignes !
- Dix lignes ? Mais papa, j'ai cinquante-quatre ans !
- On répond pas à son père ! rétorque ma mère. T’es qu’un voyou !
- Tu finiras sur le chauffe-eau ! complète mon père.
- Tu feras tes lignes ou on te remet le contrôle parental” ! a-t-elle avancé.
J'ai dû menacer d'appeler le 119.
“ - Tu veux être placé, comme ta soeur ? demande ma mère.
- On va négocier”, propose mon père.
Comme il a déjà un signalement sur le dos, ça le fait flipper l'idée de voir les services sociaux radiner à la maison.
Mes parents acceptent finalement un compromis : je ferai une dizaine de ligne et je remiserai la cage à Maggy dans la cuisine pendant une semaine, mais je conserve internet et j'ai pu faire ma chronique in extrémis !

Alors si vous aussi vous voulez écouter le nouvel album de Surpuissance, faites pas comme moi : vérifiez bien que vos parents sont profondément endormis et que la prise du casque est correctement branchée.
Et puis envoyez la purée ! Tous les potards à onze !

 

 
 

La French Krönique du mois (octobre 2019) : K-Lizeüm - Libère le Bizarre

  • Le 12/10/2019

(Publié sur French Metal, Punk et Rock Promotion le 12/10/2019)
Voila longtemps qu'il voulait qu'on fasse un truc ensemble, Louis.
“J'aime bien ton style”, il répétait. Moi ça me flattait plutôt...
Il poursuivait :
“- T'écrirais pas un petit papier pour French metal, punk et rock promotion ? Un par mois ? Une chronique d'album, par exemple...”
“Un par mois, pas plus !” C'est comme ça que je débarque chez Louis début octobre, mon Rhodia à la main. Il m’ouvre la porte dans un de ses fameux peignoirs Mötley Crüe. “Je les fait venir exprès d’Allemagne”, m’explique t-il. On s’ installe sur son canapé, des bières et de quoi grignoter égaient la petite table du salon.
Pour inaugurer la rubrique, Louis m’avait proposé “Libère Le Bizarre”, l’album des Belges de K-Lizeüm . Jean-Marc Ernes et ses potes avaient démarré fort avec ce mélange remarquable de Nu-Métal et de chanson française. La voix d'Ernes, concurrent de The Voice Belgique, était un atout majeur du quintette. Aussi fort en chant clair qu’en chant hurlé, à la manière d'un Ivan Pavlakovic, brailleur en chef de Disconnected, Ernes pouvait se frotter à n'importe quel registre avec brio, du velouté “L’Aube d’Avril” :

au déjanté “En Retard” :

Mais pour l’heure, Louis trépigne sur le canapé :
“- Lis ton papier, mec !”
J'ouvre mon bloc tandis qu’il envoie, tout joyeux, les doigts dans un bol d’olives. Je commence :
“- Sorti en 2018, "Libère le Bizarre"est l...
Louis m’arrête sitôt sec. "Sorti en 2018", ça le chiffonne. On donne l'impression d’avoir raté l'opus à sa parution. “Laisse les gens dans le flou quant à la date de sortie de l’album ! De toutes façons le son est très actuel” qu’il me dit.
J'opine du chef, j’enlève la date et je poursuis ma lecture :
“- Libère le Bizarre" est le premier album du groupe de Metal wallifornien K-Lizeum.
Louis se frotte l’œil.
“- Et "Premier Combat" ?” demande-t-il.
K lizeum ep
Je conteste :
“- Premier combat ? C’est un EP ! Par album on entend plut...
- Je sais ce qu’on entend par album, mec ! Mais... (Louis se penche un peu vers moi) Parler de “premier album”, c’est pourtant pas anodin, ça chagrine ! C’est comme envoyer les EP en sous-genre ! Dans le tiroir les EP ! Ils méritent pourtant mieux... Allez, mec, relis sans "premier".
Je relis :
“- Libère le Bizarre est l'album du groupe de Metal wallifornien K-Lizeum.
- Tu vois, c'est mieux ! tranche Louis. Par contre, "groupe de Metal wallifornien" ça va pas... Mon groupe Facebook, je l’ai appelé French Metal, Punk et Rock Promotion ! F-R-E-N-C-H, mec ! Et toi tu déboules avec un groupe belge !
- Mais ils sont belges, chez K-Lizeum ! On a choisi l’album ensemble !
- Je sais... Mais “Belge”... T’es plus dans le concept du zine ! Tu piges ? Et puis la musique, c’est universel ! Ton "Metal wallifornien" il est mal venu !
Je poursuis :
“ - En douze pistes, leur Nu-Métal mâtiné de chanson française donne à K-Lizeum une identité forte.
Louis hésite :
- Tu y tiens à ton "Nu-Métal mâtiné de chanson française" ? Le zine, c’est pas "Nu-Metal et Chanson Française Promotion "... ”
Le concept ! Je raye.
Je reprends. A peine arrivé à “Identité forte”, Louis m’interrompt à nouveau :
“- Identité, c'est quand même très marqué ! Avec les rivalités Flamands/Wallons, on court droit au malentendu. On va se priver d’un lectorat en Belgique, et c’est dommage... Enlève "identité forte".
J'obtempère.
“- Qu'est-ce qu'il te reste ? demande Louis.
- Je pensais détailler l’album piste après piste...”
Il souffle :
“- Le "piste par piste", on voit ça partout...
- Mais c'est une chronique. Il faut bien qu’on parle des morceaux !
- On cherche un concept nouveau, mec. Parle de l’album en parlant des morceaux si tu veux, mais c’est un process usé jusqu’à la corde !”
Il demande mon bloc, il prend mon stylo, et il raye de larges lignes de mon texte.
En fin de page, son front trahit sa préoccupation :
“ - Pourquoi tu as écrit “Poursuivant sa révolution” ?
- Fais voir... Ah ! Ça c’est ma conclusion : Poursuivant sa révolution joyeuse, K-Lizeum démontre en un album son talent et tout son potentiel. A suivre !
Louis hoche la tête, désapprobateur.
“ - Tu as conscience que "Révolution" par les temps qui courent, c’est juste bon pour que je me retrouve avec les RG sur le dos ? Tu veux m’attirer des ennuis ? Que les flics débarquent chez moi au petit matin pour une perquisition ?
- Mais là c'est "Révolution joyeuse" !
- Joyeuse au début ! Les révolutions on sait bien comment ça finit !”
Il me gueule dessus maintenant, Louis. Il en appelle aux anarchistes, à la bande à Bonnot, Mao, Louise Michel et Vladimir Poutine. Moi j’avais pas vraiment pensé à tout ça, alors je fais profil bas. Dans l’oeuf la révolution ! Il reprend, un peu calmé, essoufflé quand même :
“ - "Il démontre tout son talent"... C’est réducteur ça. Tu sous-entends qu’il l’aurait déjà donné tout entier, son talent, que tout le potentiel est épuisé ?”
Je baisse la tête, l’air coupable. Louis noircit ma feuille... Il reste plus grand chose.
“- Relis”, qu’il me fait d’un air satisfait en me rendant le Rhodia.
"Libère le Bizarre" est l'album de K-Lizeum. A suivre !
Louis ferme les yeux. Il demande a réentendre ces quelques mots encore et encore, heureux comme un gros chat rassuré par mon ronron léger.
“ - T’en penses quoi ?” demande-t-il enfin.
Je conclus rien. Louis hoche la tête. Il s’anime :
“- On le tient, mec, le concept ! C'est court, c'est clair, c'est précis ! Je la vois d'ici, ta chronique :
 

K lizeum album 

"Libère Le Bizarre
est l'album de K-Lizeum.
A suivre !"


- C’est parfait comme ça, il dit. On touche plus !
- T’es sûr, on met rien d'autre, Louis ?
- Tu proposes quoi ?
- K-Lizeum est en concert le 9/11/2019 au Kultura de Liège.
- De où ?
- de Liège...
- C’est en Belgique, Liège, non ? Et nous c’est French Metal, mec ! Tu te rappelles ? F-R-E-N-C-H !”
Il referme les yeux et souffle voluptueusement :
“Le concept, mec ! Le concept...”

55625704 2070936269870622 340449284321181696 n 

Liens utiles :