EKPHRASIS

Chronique d'Album : EKPHRASIS (Prog'Jazz Metal), "Weird Interbreeding" (2020)

  • Le 16/08/2020
Groupe : EKPHRASIS
Album : "Weird Interbreeding" (2020)
Genre : Prog' Jazz Metal
Origine : Avignon

Par Ahasverus
            

Le Groupe :

  • Ekphrasis est originaire du Sud de la France.
  • Le projet est initié par Benjamin Savariau.
  • Plus jeune professeur de conservatoire de France en 2011 (à 21 ans), ce virtuose a accompagné des artistes aussi divers que Natasha St Pier, Lio, Jenifer, ou Chimène Badi. Il a également joué dans des groupes allant du Rock au Death Prog'.
  • La suite du line-up n'est pas en reste, côté talent :
    Franck Hermanny tient la basse. Il est particulièrement connu pour son parcours avec le géant du Metal français Adagio.
    Clément Pernet caresse les fûts. Il exerce notamment avec bESS et Rio Mandingue.
    Marine Garcia est aux claviers. Vous pouvez la retrouver avec son groupe de Jazz/Funk Snooze.
  • Le premier album d'Ekphrasis sort en mai 2020. Il s'intitule...

"Weird Interbreeding"

L'Album :

  • "Weird Interbreeding" est un dix pistes d'une heure et huit minutes.
  • Il s'agit d'une autoproduction enregistrée, mixée, masterisée par Benjamin Savariau.
  • Le chant est de Benjamin Savariau, soutenu par Marine Garcia.
  • L'ensemble des compositions est signé Benjamin Savariau.

 

Les Critiques :

Notre avis :

Explosif en dextérité et en créativité, l'astucieusement nommé "Weird Interbreeding" réunit des musiciens virtuoses en provenance d'horizons musicaux différents. Il prend le pari de conjuguer l'audace du Jazz à la puissance du Metal.
La sauce prend ! Plusieurs médias ont intronisé cet opus "révélation de l'année".
Intriguant, inventif et virevoltant, le télescopage permanent de "Weird Interbreeding" n'est évidemment pas pensé pour ceux qui ne jurent que par les Ramones.
Les musiciens d'Ekphrasis font la démonstration d'une expertise vertigineuse. C'est musicalement énorme et aussi périlleux que la course d'une caisse à savon lancée à pleine vitesse dans une descente bordée d'un côté par un mur et de l'autre par un ravin. Le rendu est tout simplement magistral et à rapprocher du "Vagrant Sleepers" des Lag I Run, présenté ici en début d'année. Nous retrouvons les mêmes ingrédients : génie créatif ; expertise dans l'interprétation. Epoustouflant et admirable, "Weird Interbreeding" ravira donc particulièrement les amateurs de Prog' en recherche de nouvelles émotions. Ils n'auront d'autre choix que de placer à leur tour ce jeune groupe parmi les révélations les plus significatives de cette année 2020. Un album ambitieux et déjà incontournable, bref, du lourd !

Les liens :