ACOUSTIQUE

Sortie d'album : JAYPEE-JAYPAR (Blues Rock Acoustique) - Meet Me Again (2019)

  • Le 27/12/2019

Groupe : Jaypee-jaypar
Album : Meet Me Again (2019)
Genre : Blues Rock Acoustique
Origine : Lyon

 

Le Groupe :
Jaypee -Jaypar est un artiste originaire de la scène métallique poitevine (Crawling in Sludge). Il est désormais basé à Lyon.
En 2014, son univers musical change d’orientation :
«J'ai eu pour souhait de monter ce projet afin de pouvoir exprimer tout le spectre de mes différentes influences musicales (Blues, Rock, Folk, Country, Classique, Metal, Hip-Hop).»
Quant à son style, il le définit ainsi :
«L'ambiance musicale dont je m'impreigne reste très influencée par la scène Blues acoustique actuelle (William Elliot Whitmore, Scott H Biram, Kelly Joe Phelps, Björn Berge, Seasick Steve,...) tout en empruntant par moments de quelques gros tatouages Rock et Metal (Alice in Chains, Down, Neurosis, Clutch).»
Il s’explique également sur les thématiques de ses chansons :
«Aucun engagement politique ou autre tentative de prosélytisme quel qu'il soit, les thèmes abordés là encore sont relatifs au style musical : évasion, liberté, partage, amitiés, excès et festivité !»

Jaypee-Jaypar (initialement JP-JPR) enregistre son premier album, “On my way”, en septembre 2015 .

 

JAYPEE-JAYPAR - On My Way (2015)

Son second opus, “Sinner”, paraît fin 2016.
Aujourd’hui Jaypee-Jaypar revient avec un troisième album :


 

“MEET ME AGAIN”

 

L’Album :
“Meet Me Again” est un onze pistes pour cinquante-neuf minutes.
L’album est représenté par le clip “City of Light”, onzième piste de l’album.
Enregistré et mixé par Jaypee-Jaypar, il est masterisé par Joerg Luedick.

 

Deux reprises figurent sur cet album : “Hallelujah” de Leonard Cohen, ainsi que le classique folk américain popularisé par Nirvana, “Where Did You Sleep Last Night ?
A l’exception de “Dansons”, dixième piste de l’album, tous les textes sont en anglais.

 

Ces données objectives précisées, allons voir ce qu’en disent...

 

Les Critiques :
. “Une œuvre intimiste saisissante d’authenticité.
(http://decibels-et-pixels.fr)

 
. “Son passé Metal ressurgit également et là tout change.
(https://nawakposse.com)

 
. “Sensibles, transpirants d’émotions, les titres s’enchainent et emmènent l’auditeur dans un voyage sur des routes dégagées et ensoleillées.
(http://metal-academy.fr)

 

. “Il n’y a rien de banal dans cette production qui met en valeur un vrai travail d’artisan.
(http://www.bluesagain.com)

 

Notre Avis :
Armé d’une belle voix grave qu’on apprécie autant sur ses textes anglais que français, Jaypee-Jaypar livre un bel album Folk/Blues, au son profond et épuré.
Il vous rappellera l’univers d’un Tom Waits (William the Grey), mais un Tom Waits qui durcirait son propos pour vous entraîner dans des contrées Rock (Stricness is the Enemy) aux échappées métalliques (Why Should I).
Authentique et captivant.

 

Les Liens :
Les citations de Jaypee Jaypar sont extraites de https://fr.ulule.com/jaypeejaypar/

Sortie d'album : SAPIENS (Rock Acoustique) - Sapiens (2019)

  • Le 11/11/2019
Groupe : Sapiens
Album : Sapiens (2019)
Genre : Projet “All Stars” de Rock Acoustique
Origine : Strasbourg

 

Le Groupe :
Nicolas Foucaud est guitariste et chanteur de la formation Los Disidentes Del Sucio Motel.
A l’issue de la tournée “Human Collapse” (2016) Nicolas a envie de s’aérer l’esprit.
A cette fin, il retravaille quelques morceaux acoustiques restés dans ses tiroirs parce qu’ils ne correspondent pas à l’univers de son groupe de Stoner-Rock.
Il achète une nouvelle guitare et se prend au jeu.
Au fil de la composition lui vient l’idée de proposer ces morceaux à des chanteurs de formations croisées sur la route de Los Disidentes Del Sucio Motel.
Ainsi naît le projet Sapiens.
Nicolas s’acoquine avec son compère Thibault Fassler pour le mener à bien.

Sapiens photo 1  Nicolas Foucaud et Thibault Fassler - Photograhie Elise Muths-Fassler

En quatre mois, ils composent à deux guitares le squelette musical de dix titres qu’ils soumettent à dix chanteurs différents , leur laissant toute liberté pour les textes et les lignes de chant.
La réalisation prend deux ans, faite d’allers-retours virtuels entre les chanteurs et les concepteurs, ces derniers souhaitant que les vocalistes adhèrent pleinement au produit fini.
C’est ainsi que parait fin octobre 2019 l’album...

“SAPIENS”

L’Album :
Le dessin original de la pochette fut réalisé par le fils de Nicolas en section maternelle.
L’identité visuelle et les photographies de l’album, signées Elise Muths-Fassler, soulignent l’aspect épuré du projet.

A2568782709 10


D’une durée de cinquante-deux minutes, Sapiens réunit deux créateurs, trente-cinq musiciens (contrebasse, piano, accordéon, violon, etc) et les chanteurs de dix formations de renom (Lofofora, BUKOWSKI, Hangman's Chair etc).

 


A noter que le joueur d’accordéon sur Dead Ringers est le père de Nicolas Foucaud.
L’album est Mixé au Dub & Sound Studio.

 

Les Critiques :
. “Maîtrise est le mot qui résume parfaitement l’ensemble. On sent qu’il a été réalisé par des artistes accomplis, et complètement investis par leur rôle respectif.” (https://www.rockurlife.net/chroniques/sapiens-projet-sapiens)

. “Le résultat n’a rien à voir avec le super groupe, gâchant souvent la marchandise à coup d’égo et de manque d’inspiration. Ici, les voix du Métal (et du stoner !) se mettent au service des compositions.” (https://www.rockmadeinfrance.com/actu/sapiens-sapiens)

. “Sapiens est une réussite en tout point.
(https://www.sensationrock.net/2019/10/24/sapiens-sapiens)

. “Sapiens vient d’accoucher d’un monstre adorable et bienheureux.
(http://pre-en-bulle.com/sapiens-sapiens/)

. “Un disque qui fait chaud au cœur.” (http://nawakposse.com/kroniks/sapiens)

. “Ce qui est incroyable avec cette production, c’est de voir comment chaque artiste arrive à sortir de son terreau tout en restant à l’aise.
(http://www.grannysmith.fr/sapiens-sapiens)

 

Notre Avis :
Sur le papier, Sapiens était séduisant. Il convenait d’être à sa hauteur.
Dès la première piste (Surreal Estates, feat. Julien Pras de Mars Red Sky) on sent qu’il s’est passé quelque chose. Dès le deuxième morceau, on a confirmation : les chanteurs ne sont pas venus dans ce projet pour cachetonner ou faire de la figuration. L’investissement est réel. Il suscite l'émotion.

 

 
Les vocalistes profitent d’un espace inhabituel pour développer leur talent. Des arrangements subtils et agréables flattent leurs voix.

Il fallait une sacrée dose de culot et d’inspiration pour transformer cette idée séduisante en un coup de maître. Le duo Foucaud/Fassler l’a fait. Sapiens nous enseigne l’art du contrepied en dix leçons.
C’est admirable... Et c’est très beau !

 

Les Infos Utiles :
Tracklist :
1/ Surreal estates (feat Julien Pras de Mars Red Sky)
2/Palm prints (featMathieu Dottel de Bukowski)
3/Dead ringers (feat Julien Cassarino de Psykup)
4/ Pure love ashes (feat Steve Perreux de Robot Orchestra)
5/ Red wine lullaby (feat Cédric Toufouti de Hangman’s Chair)
6/ Still down (feat Poun de Black Bomb A)
7/ C’est gênant (feat Mat Peq de Babylon Pression)
8/ Wake up call (feat Daniel Scherding de Los Disidentes Del Sucio Motel)
9/ Cognitive dissonance (feat Forest Pooky)
10/Le feu qui danse (feat Renaud Wangermez de Lofofora)
Piste cachée après10 sec de blanc: Bibou’ssong