COROSTELER - Vestiges (2015)

"Entrez dans le monde virtuel de la consommation éternelle."

COROSTELER est un ovni franc-comtois  piloté par Romain Bresson (Ebow, Guitare, Voix et machine) et Silvere Gravelin (Basse, Guitare, voix et machine). Après avoir produit deux EP en 2013 et 2014, ils se sont associés à quelques guest pour livrer en 2015 un concept-album de Post-Metal Indus particulièrement prenant : Vestiges

Imaginez une société de surconsommation où la machine nous remplace pour créer  "une seule nation - Aliénation" et où l'homme, "esclave de la consommation", devient à son tour le robot exploité par la  Machine. 
Corosteler nous emmène durant près de 70 minutes dans un univers dystopique dont le concept évoque Matrix ou le Soma du Meilleur des Mondes, ("Prenez et mangez en tous - ce sont vos rêves créés par nous"). On pense aussi à Dark City, dont le ciel oppressant et l'univers saturé pourraient vous écraser à tout instant. L'album avance d'ailleurs  dans un mélange de morceaux saturés et agressifs et de plages douces et mystiques. Les paroles, à l'exception d'un titre, sont en  français, et consultables sur Bandcamp. 

Si son nom semble se référer au côté (COROS)if du Métal et à un côté stellaire plus aérien et plus planant, COROSTELER est en fait le patronyme du grand-père russe de l'un des membres du groupe. La  chanson C. F. K. (Cemion Fiodorovitch Korostelio) y fait évidemment référence.
Bref, vous l'aurez compris, Vestiges est un concept-album qui m'a complétement emballé, et que j'écoute et réécoute comme on regarde un film. Quant à Corosteler, il travaille actuellement sur son prochain album, bien évidemment à suivre. En live, Les amateurs de Métal  seront doublement gagnants, puisque c'est aussi de Métal que le groupe habille sa scène en incluant à son show des sculptures de Romain Bresson, que je remercie au passage : il a eu la gentillesse de répondre à mes questions et m'a envoyé la photo qui illustre ce post.

France corosteler 2

 

COROSTELER