CONCERT MANIGANCE/SORTILEGE à Paris le 15/04/2022

Le 18/04/2022

Pépé St@katto n'aime pas quitter son Sud-Ouest, mais il adore Manigance et Sortilège.
Comme il ne voulait pas rater leur concert à l'Elysée Montmartre le 15/04/2022, il a activé Pitt, notre correspondant pour la capitale, afin qu'il nous livre ses impressions.
Voici le live-report de Pitt le Pigiste.

Sortilege manigance concert 2


En début de semaine, j’ai reçu un appel du vieux St@katto : « Ecoute, qu’il me dit, mes douleurs de dos me reprennent, et toi tu habites Paname, donc tu vas aller faire mon reportage pour les concerts de Manigance et Sortilège à l’Elysée Montmartre, petit veinard, tu vas enfin connaître la belle Carine et le charismatique Zouille et voir le nouveau matos de François et Bruno. Je t’envoie une carte de Presse et une de visite de la Te@m Ahasverus Métaux en Tous Genres  ! »
Bon, autant vous dire que le Pépé s’est bien payé ma fiole !
Live report pitt
Le King Kong de la sécurité à l’entrée, un grand balèze taillé comme une armoire bigourdane avec des bras comme des jambons de Bayonne, m’a gentiment renvoyé dans mes vingt-deux ! « T’es qui toi ? Assister à la balance de Manigance/Sortilège ? Et puis quoi encore, tu veux pas un whisky-coca et un casse-dalle ? Tes cartes elles sont bidon gamin ! Et puis, y a pas de groupe qui s’appelle « Alva-Russe-Machin-Bidule », repars tranquille dans la file avec les autres ! ». Et donc pas d’interview et pas de balance…
18h30, on laisse enfin rentrer les fauves, pas trop de monde encore. Les plus vaillants se ruent au bar écluser quelques mousses avant le show, d’autres courent changer rapidos l’eau des poissons rouges avant que ça ne déborde.


MANIGANCE
20h00 tapantes, Manigance entre en scène. Le décor rappelle la thématique de l’album du « Bal des Ombres », sombre et gothique (avec des chandeliers). La set list semble courte, huit titres seulement, dont la moitié tirée du dernier skeud (Sang Froid / Huis-Clos / Le Bal des Ombres / Arrêt de Mort).
Malgré quelques soucis techniques dès le troisième morceau, difficulté de lancement des samples par Patrick Soria (connexion foireuse ?) Manigance tient le cap et enflamme la salle. Carine fait patienter la foule en entonnant « What's Up » des 4 Non Blondes a capella, impressionnant !
Live report pitt manigance 1
Le son est puissant (le petit nouveau, Lionel Vizerie le remplaçant de Bruno Ramos, faisant d’entrée de concert rugir de plaisir sa LP Custom !), la voix de Carine est nette, audible et précise, la rythmique basse/batterie implacable, l’ingé-son touche sa bille faut le reconnaitre. Quand les premières notes du « Bal des Ombres » retentissent, la foule est en pleine communion avec Carine. On a même droit tout le long du morceau à une chorégraphie de danseurs de toute beauté.
Pour ma part, j’ai en visuel direct pendant tout le set François et sa superbe Weisse Hugel modèle signature "Black Bird", ainsi que son Fractal Audio Systems AX8, le big panard pour un gratteux ! Un François au top de sa forme, et un Stéphane basse en bandoulière toujours aussi bondissant ! Un régal !
Live report pitt manigance 3
« Larmes de l’univers » va ensuite clôturer cette première partie. Après un ultime au revoir et un jeté de médiators entraînant une mêlée de trois cents hardos déchainés, Manigance  laisse sa place à Sortilège (pour la petite histoire, pendant que certains s’écharpent gentiment pour récupérer les précieux Graals, François ma refilé son dernier médiator, la classe !).
Manigance le bal des ombres


SORTILEGE
Trente-six ans que je rêvais d’assister à ce concert et au retour de Sortilège !
Live report pitt scene sortilege
Ce n’est certes pas la formation d’origine, mais Christian « Zouille » Augustin en est toujours le chanteur et l’empreinte vocale du groupe, épaulé désormais par l’ami Bruno Ramos à la guitare lead (ex-Mistreated, ex-Manigance), Olivier Spitzer à la rythmique (ex-Strators, ex-Shakin’ Street, ex-Satan Jokers), que j’aurai le privilège de voir jouer à un mètre de moi à la place qu’occupait auparavant François Merle, Sébastien « Shags » Bonnet à la basse et Clément Rouxel derrière les fûts (ex-Lyzanxia, ex-Tank).
Sortilege tour
Dès les premiers riffs de « Marchand d’hommes » et son rythme de galérien le ton est donné, la soirée va être chaude ! Zouille est acclamé comme le messie, il faut dire que pour la plupart d’entre nous avions nos billets depuis 2020 et que les multiples reports de ce concert ont décuplé notre impatience ! On retrouve donc des anciens titres des trois premiers albums,  « Sortilège », « Métamorphose »  et « Larmes de Héros »,  sauce 2021 que l’on peut entendre sur Phoenix, plus ce même « Phoenix » et l’excellentissime « Toujours plus haut ».
Live report pitt sortilege 4
En bonus Zouille nous présente deux nouveaux titres qui figureront sur le prochain album à savoir : « Walkyrie » et « Vampire », deux brûlots qui ont recueilli à l’unanimité l’aval du public ! Deux guests de prestige sont également présent pour des duos explosifs. Sur « Chasse le dragon » la guerrière Linda Bastards (Furies) que certains ont découvert au Festival De Vouziers 2019, et le gladiateur de Trash Metal Stéphane Buriez (Loudblast) pour reprendre « Gladiateur » !
Live report pitt sortilege 6
Mention spéciale pour mes morceaux préférés, le sublissime « Quand Un Aveugle Rêve » dont les solos de Bruno exécutés avec un putain d’incroyable feeling ont mis en transe la foule et le cultissime « Sortilège » avec son final d’anthologie regroupant pour un méga bœuf nos trois chanteurs !
Zouille terminera très ému ce concert par ces mots : « Ce soir Paris, que de cris que de larmes, un pur bonheur, vous êtes des fous ! ».
Malgré une salle de l’Elysée Montmartre pas complètement remplie, les shows exécutés ce soir resteront dans toutes les mémoires…
Live manigance